Les offres digitales de Leocare débarquent sur Google Home

Il y a an, Insurlytech lançait ses offres 100 % en ligne et sur-mesure Leocare. En peu de temps, celles-ci ont rencontré un beau succès. Désormais, les assurés pourront interagir avec leur assistant vocal Google Home pour accéder aux services de Leocare.

Renouveau de l’assurance : Leocare, qu’est-ce donc ?


Une maison connectée offre de nombreuses possibilités, y compris pour le monde de l’assurance.

Il n’est pas rare d’évoquer sur Selectra les changements profonds subis par le secteur de l’assurance ces dernières années. Le vieux modèle s’essouffle et de nouvelles alternatives voient le jour.

Leocare, c’est l’offre à la demande de la start-up française Insurlytech, laquelle est, comme son nom l’indique, une insurtech. Depuis quelques années, ces entreprises d’un nouveau genre se sont multipliées. Il s’agit de start-ups donc l’activité se concentre et se consacre à l’élaboration d’offres différentes, intégrant les dernières innovations technologiques. Le but des insurtechs est de créer de nouvelles couvertures assurentielles et de repenser le marché de l’assurance en fonction de la réalité technologique de l’époque, ainsi que ses usages évolutifs.

Pour Leocare, cela s’incarne avec « une assurance auto et habitation 100 % mobile, à la demande et sans engagement ». Son offre prend donc non seulement en compte l’influence du digital sur tous les services désormais proposés aux consommateurs, mais se destine aussi à répondre à une demande de personnalisation des offres, plus facilement accessibles. Les clients sont au centre de la réflexion, et Leocare est évidemment 100 % mobile. Noureddine Bekrar, le cofondateur d’Insurlytech précise que « la réalisation d’un devis se fait en 30 secondes, la souscription par visio est directement gérée depuis l’application mobile, tout comme la signature électronique ou l’enregistrement des documents d’identité. Et le client peut faire évoluer ses garanties en temps réel selon ses besoins ».

Leocare : une offre récente, mais prometteuseGrâce à une levée de fonds de 1,3 million d’euros par Insurlytech, l’offre Leocare était lancée il y a un peu plus d’un an, en novembre 2017. Depuis, son activité n’a fait que grandir, ses offres répondant à une demande réelle, encore ignorée par une partie des acteurs de l’assurance, qui tardent à passer à la digitalisation de leurs services. En une année, Insurlytech a grandi, passant de six à quinze salariés. La start-up comptabilise quelque 3 200 clients, et plus de 10 000 téléchargements de son application.

Leocare sur Google Home : c’est désormais possible


Un Google Home, c’est la garantie de se faciliter la vie au quotidien.

En cette fin d’année 2018, Leocare poursuit donc sa conquête du marché de l’insurtech et a annoncé lancer ses services sur Google Home, l’assistant vocal intelligent de l’entreprise américaine. Les assurés peuvent ainsi directement se connecter à l’application Leocare avec l’enceinte connectée.

Il suffit de dire : « OK Google, parler à Leocare Assurances. J’ai besoin d’assistance » pour enclencher les services de l’insurtech. Les utilisateurs peuvent ainsi demander différentes informations comme entre autres le contact téléphonique de Leocare, les horaires pour joindre un conseiller, le numéro d’assistance et bien sûr des renseignements au sujet des offres d’assurance automobile et logement de Leocare.

Pour Noureddine Bekrar, cette évolution est une évolution naturelle. « C’est un intérêt commun qui nous a rapprochés de Google : le marché de l’assurance en France les intéresse ainsi que le service qu’apporte Leocare et sa cohérence avec l’apport d’un Google Home. On est une petite start-up avec un grand du GAFA », a-t-il précisé. Lors du lancement, il a aussi expliqué que cette nouvelle fonctionnalité n’était en somme qu’une adaptation aux « nouveaux comportements des usages », de plus en plus susceptibles de vivre au cœur d’écosystèmes domotiques.

Leocare n’est pas la seule entreprise à proposer ce genre d’offres, puisqu’Amaguiz en faisait de même en juillet dernier.

Mise à jour le