Catastrophe naturelle dans le Sud de la France : comment être correctement indemnisé ?

Les événements survenus au mois d’octobre 2019 dans le sud de la France n’ont pas été sans conséquence. Plusieurs jours après les faits, l’état de catastrophe naturelle a été déclaré, ce qui devrait permettre aux sinistrés d’être mieux indemnisés par leurs assureurs.

  • En bref : Intempéries dans le sud et assurance
  • 186 communes ont été déclarées en état de catastrophe naturelle fin octobre 2019 ;
  • Six départements du sud de la France sont concernés par ces intempéries ;
  • L’assurance multirisque habitation est celle prenant en charge les dégâts matériels dans cette situation.

Intempéries dans le sud : un bilan et des dégâts importants

Les 22 et 23 octobre 2019, des intempéries d’une grande force ont touché le sud de la France. En tout, c’est quelque 186 communes qui ont été impactées, dans les six départements de l’Aude, de l’Hérault, des Pyrénées-Orientales, du Var, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Les dégâts subis par les habitants sont d’une ampleur impressionnante, notamment à cause des inondations et des coulées de boue causées par ces événements climatiques.

En tout, 773 interventions des secours ont été nécessaires sur le terrain, ainsi que la mobilisation de plus de 2 000 sapeurs-pompiers et forces de la Sécurité civile, a précisé l’Agence France Presse – ou AFP – au moment des faits.

Dès le 24 octobre, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait exprimé sa volonté, à savoir « que la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les communes concernées soit accélérée ».

À la fin du mois, l’état de catastrophe naturelle était décrété et publié dans le Journal officiel. Cela permettra notamment aux sinistrés d’être plus facilement indemnisés par leurs compagnies d’assurance. En effet, lorsque des intempéries tels que ceux expérimentés mi-octobre par les Français subviennent, la question de l’assurance est cruciale. Les dégâts matériels sont souvent très importants, et il est capital d’être bien couvert pour éviter un impact financier problématique.

Pour connaître le détail des communes touchées, la liste est accessible sur le site de Legifrance.

devis assurance habitation en ligne

Devis Assurance Habitation

Obtenez un devis assurance habitation en ligne en quelques clics avec un de nos partenaires.

Intempéries : comment bien choisir son assurance habitation ?

Pour le cas précis de la publication au Journal officiel d’un arrêté interministériel de catastrophe naturelle, c’est l’assurance multirisque habitation qu’il faut faire jouer. C’est donc au sinistré d’enclencher les démarches pour être indemnisé rapidement suite à cette officialisation. L’état de catastrophe naturelle comprend : l’action mécanique des vagues, les avalanches, les coulées de boue, les inondations, la sécheresse et les glissements de terrain. Concrètement, un particulier concerné dispose de dix jours ouvrés dans le cas des inondations et coulées de boue pour faire les démarches nécessaires, et de cinq jours ouvrés pour les dégâts des eaux.

Pour les particuliers, en amont, il faut donc bien sélectionner son assurance habitation pour ce genre de situations. Les contrats ne sont pas tous les mêmes, et il est indispensable de comparer les différentes offres. Afin de faire le choix le plus adapté en fonction des profils, il est nécessaire d’identifier ses besoins personnels en matière d’assurance multirisque habitation. La nature du logement et ce qu’il contient sont des critères incontournables. Si une personne dispose par exemple d’un jardin, il faudra veiller à souscrire à une garantie optionnelle. Ensuite, selon les assureurs, les franchises – soit la somme restant à la charge de l’assuré en cas de sinistres – peuvent être très différentes. Vérifier les plafonds de remboursement de tout contrat d’assurance est ainsi essentiel.

Conclusion : pour faire un choix optimal quant à son assurance habitation, il n’y a donc qu’une solution : comparer les offres et demander des devis. Il serait trop bête de ne pas faire jouer la concurrence alors que la législation a permis ces dernières années de libéraliser le marché. Grâce à la loi Hamon, notamment, les consommateurs peuvent procéder à la résiliation d’un contrat d’assurance quand ils le souhaitent. Si une offre est donc plus intéressante au niveau du prix et à garanties égales, il ne faut pas hésiter à changer d’assureur. En assurance, la fidélité n’est pas forcément à l’avantage des assurés.

En raison de la crise écologique, ces événements climatiques sont de plus en plus réguliers. Il est donc crucial de bien se couvrir.

Les conséquences des intempéries dans le Sud concernent aussi la SNCF, qui a dû interrompre le trafic de ses trains entre Montpellier et Toulouse et entre Montpellier et l’Espagne, a précisé l’AFP. 

Créé le