Achat groupé mutuelle santé Selectra Familles de France

Achat groupé Assurance Santé

Pré-inscrivez-vous gratuitement et sans engagement à l'achat groupé santé de Familles de France et Selectra pour réduire vos frais de santé.

Immobilier à risque : en France, 68% des logements loués présentent un risque électrique

En France, chaque année, 40 personnes meurent électrocutées et 50 000 sinistres liés à l’installation électrique sont répertoriés. Si la qualité de vie a nettement augmenté ces quatre dernières décennies, il n’en reste pas moins dangereux de ne pas connaître la vétusté de votre installation électrique. Selon une étude publiée en juillet 2018, le parc locatif français est majoritairement à risque.


Une étude sonne l’alarme quant au danger électrique d’un grand nombre de nos logements

En France, le parc locatif est très ancien. Cela signifie que sans obligation de faire vérifier les installations électriques durant des années, la plupart d’entre elles sont aujourd’hui vétustes. Si depuis un an le diagnostic électrique est incontournable pour certaines locations, la situation reste encore majoritairement alarmante.

Les infrastructures ont besoin d’entretien, au risque de présenter de nombreux dangers. Une étude réalisée par l’association Promotelec pour le GRESEL – le Groupe de Réflexion sur la Sécurité électrique dans le Logement – et publiée récemment le confirme. Le constat est sans appel : dans de nombreux logements en location, l’installation électrique s’avère défectueuse à cause de son ancienneté. L’étude a été réalisée sur un panel de 5 000 habitations à partir de leur diagnostic électrique.

En France, deux logements sur trois présentent un risque électrique, soit 68 % d’entre eux qui sont caractérisés par au moins une anomalie, mais la moyenne monte plutôt à trois-quatre par logement. Dans les vieux bâtiments, les travaux sont vieillissant et la rénovation n’a jamais eu lieu. Généralement, le risque électrique vient d’une mise à la terre mal réalisée, c’est le cas de 41 % des logements sondés. Concrètement, cela veut dire que les habitants courent le risque de s’électrocuter.

  • Les raisons de la colère : pourquoi 68 % des logements loués en France sont à risque ?
  • Une absence ou un défaut de mise en terre (41 %) ;
  • L’ancienneté du matériel électrique (34 %) ;
  • La défectuosité des installations de protection visant à éviter les surintensités (27 %) ;
  • L’ignorance des bailleurs quant au logement loué (10 % seulement connaissent l’âge de l’installation électrique de leur bien en location).

Locataires : que faire si votre installation électrique est défectueuse ?

Face à ce constat décourageant, que pouvez-vous faire ? Deux mots : diagnostic électrique. Selon l'étude, tout porte à croire que si vous êtes locataire, vous vivez dans un logement à risque potentiel et que votre propriétaire est probablement mal renseigné quant à son propre bien en location. Il est donc capital de vous renseigner sur la vétusté de votre installation électrique. N’hésitez pas à contacter votre agence immobilière pour en savoir plus, ou votre propriétaire si vous ne passez pas par un intermédiaire. Enfin, il vous faut aussi trouver la meilleure assurance habitation pour locataire parmi les différentes propositions afin d'être parfaitement couvert.Bonus : si par malheur vous avez déjà subi des dommages électriques et avez besoin d’informations sur le fonctionnement de l’assurance habitation en de telles circonstances, découvrez notre guide sur les dommages électriques.

Notre parc locatif présente beaucoup trop d’anomalies électriques. On recense chaque année en France 50 000 incendies d’habitation de source électrique, a expliqué la membre du GRESEL, Françoise Thiébault, au Figaro.

Il n’y a que par cette intervention que vous pouvez être certain de la qualité de votre installation électrique ou constater d’éventuels problèmes afin de faire le nécessaire. De plus, il est aussi essentiel de réaliser ce diagnostic électrique dans les parties communes, si vous louez votre logement au sein d’un immeuble.

Pour le GRESEL, celui-ci devrait être systématique. Un long chemin reste donc à faire afin que tous nos logements passent au XXIe siècle, et que nous soyons tout à fait en sécurité dans nos propres habitations.

Logement en location : le diagnostic électrique est obligatoireDepuis le 1er juillet 2017, le diagnostic électrique est obligatoire pour la mise en location au sein d’un immeuble collectif et si son permis de construire date d’avant le 1er janvier 1975. De plus, il doit être joint à votre bail si l’installation électrique de votre logement a plus de quinze ans. Auparavant, le diagnostic électrique était déjà obligatoire pour la vente.
Mis à jour le