Les assurances coûteront-elles plus cher en 2021 ?

Les assurances coûteront-elles plus cher en 2021 ?

L’année 2021 commence à peine, et la crise sanitaire continue de rythmer nos quotidiens. Les conséquences économiques sont déjà là et, selon certains, devraient s’aggraver dans le futur. Ainsi, pour les particuliers, préparer leur budget pour 2021 est important. Les assurances y représentent une dépense non négligeable. À quoi les Français peuvent-ils s’attendre dans les mois à venir ?


  • En bref : 2021, une nouvelle année de hausse pour l’assurance
  • En 2020, la dépense annuelle moyenne d’un assuré souscrivant à une assurance auto, une assurance habitation et une assurance santé était de 1 690 euros, estime LeLynx.fr ;
  • Malgré des économies générales réalisées par le secteur assurantiel en raison de certaines mesures sanitaires mises en place l’an dernier, de nouvelles hausses tarifaires seraient à prévoir en 2021 ;
  • Une stabilisation des prix a parfois été évoquée, mais pour beaucoup, elle semble peu probable  ;
  • D’après les données partagées par LeLynx.fr, la hausse des prix pour les assurances auto, habitation et santé en 2021 devrait se situer entre 1,5 % et 2,5 % par rapport à l’an dernier  ;
  • Pour beaucoup de Français, le poids croissant des dépenses assurantielles sur leur budget annuel est difficile à gérer. Et en période d’incertitude économique, les choses se compliquent d’autant plus ;
  • Il leur faut donc privilégier des démarches personnelles, comparer les offres et changer d’assureur si une meilleure formule se présente.

Assurances : un budget important pour les consommateurs

Chaque année, les tarifs des assurances augmentent, impactant fortement le budget des Français. Elles représentent une dépense significative, et en cette période d’incertitude économique, les consommateurs sont de plus en plus vigilants. Grâce à la libéralisation du marché assurantiel, et à la résiliation à tout moment, ils peuvent plus facilement changer d’offre d’assurance auto, habitation ou santé. Pour cela, ils peuvent comparer les différents produits assurantiels, afin de se couvrir mieux et à moindre coût.

cout assurance
La crise sanitaire a de multiples conséquences, y compris sur le secteur de l’assurance.

Alors, évidemment, la question se pose : combien coûteront les assurances en 2021 ? Quelles conséquences sur le budget des Français ? C’est précisément ces interrogations qui se trouvent au cœur du dernier bilan du comparateur en ligne LeLynx.fr. Assurance automobile, assurance habitation et assurance santé : quelle différence entre les tarifs de 2020 et de 2021 ?

Selon LeLynx.fr, l’an dernier, les dépenses annuelles moyennes étaient les suivantes : 650 euros pour l’assurance auto, 880 euros pour l’assurance santé et 160 euros pour l’assurance habitation (131 euros pour un appartement et 229 euros pour une maison).

Cela représentait une dépense moyenne de 1 690 euros par an pour un consommateur souscrivant à l’ensemble de ces assurances. Et cette année, les prix pourraient bien être une nouvelle fois à la hausse.

Les résultats de LeLynx.fr relatifs aux tarifs moyens des différentes assurances ont été obtenus sur une période de près d’un an, du 1er janvier au 15 décembre 2020.

Assurances : la stabilisation des prix est-elle envisageable ?

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, quelques observateurs anticipaient une stabilisation des prix de l’assurance en 2021. L'an dernier, le secteur de l’assurance auto a réalisé des économies estimées à 2 milliards d’euros durant le premier confinement, dues à la baisse de la sinistralité routière. Pour autant, selon les prédictions d’experts, les prix seront très certainement à la hausse. La situation est la même pour l’assurance habitation, qui a également connu une baisse de la sinistralité liée à la pandémie. Néanmoins, là encore, globalement, des hausses sont attendues. Enfin, en dépit d’économies estimées à 2,2 milliards d’euros par le gouvernement dans le cas du secteur de l’assurance santé, la tendance sera également très certainement à la hausse. Beaucoup craignent par ailleurs une répercussion de la taxe exceptionnelle demandée aux mutuelles sur le coût des primes.

Olivier Gayraud, juriste de l’association Consommation Logement Cadre de vie – ou CLCV –, expliquait ainsi à MoneyVox que « chaque année, les assureurs justifient les augmentations par la hausse de leurs frais mais cette année, la sinistralité est en baisse notamment en auto. Le secteur de l’assurance se grandirait à ne pas oublier les particuliers en répercutant leurs gains sur l’ensemble des assurés, sur le principe fondateur de mutualisation du risque. Et si la décision n’est pas générale, on peut imaginer un audit, compagnie par compagnie ». À ce jour, seul le secteur professionnel profitera d’un gel des tarifs en 2021, plus précisément les TPE et PME particulièrement touchées par la crise liée au Covid-19.

Selon les données partagées par Le Lynx.fr, il est estimé que, globalement, les hausses pour les assurances auto, habitation et santé se situeront entre 1,5 % et 2,5 %.

Hausse des primes assurantielles en 2021
Couverture assurantielle Augmentation en 2021
Assurance automobile Entre 1,5 % et 2 %
Assurance santé Entre 1,5 % et 2,5 %
Assurance habitation Entre 1,5 % et 2,5 %

* Source : données du cabinet Facts & Figures et du Figaro, reprises par LeLynx.fr.

Les tarifs peuvent évidemment varier en fonction des types de couvertures, des niveaux de garanties, des profils des assurés ou encore de leur situation géographique. On sait par exemple que dans le cas de l’assurance automobile, les disparités tarifaires entre régions peuvent être très importantes. Comme le rappelle LeLynx.fr, si la dépense moyenne de 2020 était de 650 euros, celle pour la Bretagne était seulement de 538 euros, contre 721 euros pour l’Île-de-France.

cout assurance
En raison du premier confinement, la sinistralité routière avait fortement baissé en 2020.

C’est également le cas des complémentaires santé, dont le coût va changer en fonction de la formule assurantielle choisie, mais aussi de la zone géographique. Ainsi, en 2020, LeLynx.fr estime que la dépense moyenne dans les Hauts-de-France était de 923 euros, contre 784 euros en Bretagne.

Alors que le marché de l’assurance se métamorphose, que des changements bouleversent son fonctionnement et ouvrent le secteur à la concurrence, il est crucial pour les consommateurs de devenir des consommateurs renseignés. En 2021, il sera important de bien comparer les offres du marché et, si une formule plus intéressante se présente, de profiter de la résiliation à tout moment.

Dans son étude, le comparateur en ligne souligne que les différences tarifaires en fonction des régions sont moins importantes dans le cas de l’assurance habitation. La Bretagne a toujours la moyenne la moins chère, avec 142 euros par an, contre 169 euros pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Mis à jour le