Carrefour Assurance veut œuvrer à la protection des élèves en ligne

Carrefour Assurance veut œuvrer à la protection des élèves en ligne

La rentrée scolaire approche et avec elle, les soucis. Non seulement la pandémie de Covid-19 teinte les mois à venir de doutes et d’incertitudes, mais le retour à l’école vient aussi avec son lot de problèmes habituel. Les cyberviolences sont en tête, et certains veulent aider les parents et les enfants face à cela. Carrefour Assurance s’engage donc auprès de l’association e-Enfance.


Quel est le prix de l'assurance scolaire Carrefour ?

Assurance Scolaire et Extrascolaire Carrefour

Protégez votre enfant à partir de 15 € par enfant et par an avec l'assurance scolaire et extrascolaire de Carrefour Assurance.

  • En bref :
  • Carrefour Assurance continue de s’engager pour couvrir les élèves contre les cyberviolences.
  • Le but est donc non seulement de proposer des produits d’assurance scolaire et extrascolaire efficaces, mais aussi d’accompagner parents et enfants au quotidien.
  • Ce partenariat se veut « concret et expert », c’est-à-dire qu’il s’incarne dans différents dispositifs et services, accessibles toute l’année.
  • Le problème des cyberviolences pour les enfants scolarisés ne cesse de grandir chaque année, alors que ceux-ci sont de plus en plus connectés à Internet.

Assurance scolaire : une rentrée 2020 bien singulière

La rentrée scolaire approche à grands pas, et celle-ci s’annonce particulière. La crise sanitaire liée au Covid-19 est toujours une réalité, et bien que le confinement soit terminé, des mesures sont déployées dans tous les secteurs afin de protéger la santé de tous. Plus que jamais, les parents d’enfants scolarisés sont inquiets, une inquiétude nourrit par l’incertitude qui caractérise les mois à venir.

Comme chaque rentrée scolaire, l'établissement de votre enfant peut réclamer une attestation d'assurance scolaire.

Quelques rappels sont nécessaires concernant l’assurance scolaire. Tout d’abord, celle-ci n’est pas obligatoire. Malgré tout, dans les faits, certains établissements scolaires l’exigent afin d’assurer la sécurité des élèves, et de prévenir d’éventuels litiges en cas de problèmes.

Pour la rentrée, avez-vous songé à l’assurance scolaire ?

Pour les parents, cela doit donc découler d’un choix réfléchi et informé. Couvrir ses enfants scolarisés est recommandé, car comme pour tout dans la vie, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Les deux garanties essentielles d’une assurance scolaire sont la responsabilité civile (soit la réparation des dommages causés à autrui) et la garantie individuelle accident (pour les accidents non couverts à la base, cette garantie permet d’être indemnisé si des dommages corporels et matériels causés à l'enfant assuré sont constatés suite à un accident). Le plus souvent, la responsabilité civile est déjà incluse dans l’assurance multirisque habitation, y compris pour l’enfant du foyer.

Depuis plusieurs années, Carrefour Assurance s'impose comme un assureur proposant une formule d'assurance scolaire avec le meilleur rapport garantie-prix. Pour cette rentrée 2020, l’assureur renforce son engagement avec un nouveau partenariat.

Assurance extrascolaire : protéger ses enfants de manière optimaleUne assurance extrascolaire protège l’enfant tout au long de l’année scolaire et 24h/24, pour toutes les activités – y compris extrascolaires, donc. Où qu’il soit et n’importe quand, l’enfant est protégé par son assurance extrascolaire. Carrefour Assurance propose une formule comprenant également une assurance extrascolaire.

Carrefour Assurance : un engagement contre les cyberviolences à l’école

Durant l’été, Carrefour Assurance a publié un article de presse concernant son offre d'assurance concernant son offre d’assurance scolaire et extrascolaire. Le sujet : son partenariat avec e-Enfance pour couvrir les enfants en cas de cyberviolences. Et celui-ci nous intéresse particulièrement chez Selectra car, comme nous l’expliquions précédemment, le cyberharcèlement constitue le nouvel enjeu des assurances scolaires. En joignant ses forces à celles de cette association – reconnue d’utilité publique et agréée par le ministère de l’Éducation nationale, explique l’assureur –, Carrefour Assurance confirme son « parti-pris très fort dans la lutte contre les cyberviolences sur les réseaux sociaux ». La mission de l’association est simple, comme cela est longuement développé : « Outre son rôle de sensibilisation des jeunes aux bonnes pratiques du numérique, e-Enfance a pour vocation de conseiller parents et professionnels de l’éducation. À ce titre, l’association intervient dans les établissements scolaires auprès des élèves, de leurs parents et des professionnels. L’Association opère aussi la ligne gratuite, anonyme et confidentielle, Net Écoute 0800 200 000 qui aide les enfants, les adolescents, les parents et les professionnels par des conseils pratiques et une assistance psychologique, technique et juridique, du lundi au samedi de 9 heures à 20 heures. » L’association travaille à tout cela depuis 2005.

Les enfants ont accès à Internet de plus en plus jeune.

Quel rôle pour Carrefour Assurance, alors ? Le but est d’accompagner les familles efficacement et au quotidien, et de donner des conseils pour prévenir les cyberviolences, mais aussi d’avoir des solutions à portée de main quand celles-ci se produisent.

« En soutenant financièrement et solidairement e-Enfance, Carrefour Assurance apporte à tous ses clients assurés un service concret et expert », précise l’assureur. Tout cela se fera grâce, entre autres, à des conférences destinées aux parents, le partage de guides et une étude nationale pour mieux comprendre les enjeux liés aux cyberviolences en France.

Carrefour Assurance persiste donc dans sa volonté d’être au plus près des réalités des élèves d’aujourd’hui.

Je souscris une assurance scolaire

Assurance scolaire : comment protéger les enfants hyperconnectés contre les cyberviolences ?Selon une étude de l’institut Ipsos, près de 70% des adolescents posséderaient leur propre smartphone, soit un biais de connexion vers Internet et donc les réseaux sociaux, où les situations de cyberharcèlement sont légion. L’hyperconnexion est un problème depuis plusieurs années, et ce dernier ne cesse de grandir, avec des parents de plus en plus désemparés.

Mis à jour le