Assurances : 5 choses à savoir pour ce troisième confinement

Confinement et assurance

Le 31 mars dernier, le président Emmanuel Macron a annoncé le reconfinement de toute la France hexagonale pour une durée minimum de quatre semaines, à partir du samedi 3 avril 2021. Est-on assuré quand on quitte sa résidence principale pour une longue période ? Les primes auto et moto baissent-elles en raison des déplacements limités ? En télétravail, est-on couvert par son entreprise ? Selectra vous rappelle cinq choses essentielles à savoir sur l’assurance en temps de confinement.


L’information essentiellePour tout changement de situation, c’est au particulier de notifier son assureur au sujet de l’évolution du risque couvert par ses contrats en cours.

1. La clause d’inoccupation est essentielle lorsqu’on quitte sa résidence principale

L’assurance habitation est importante au quotidien, puisqu’elle protège le logement et ses habitants en cas de sinistres. Néanmoins, un contrat contient des clauses encadrant les conditions de la couverture assurantielle, et il est essentiel de les connaître. Dans le cadre d’un départ prolongé de sa résidence principale en raison du nouveau confinement, il faudra penser à bien vérifier si le document inclut une clause d’inoccupation.

L'assurance habitation en confinement

Plus encore, lorsque celle-ci est présente dans le contrat de l’assurance multirisque habitation, quelle en est la durée ? Il s'agit généralement de 30, 60 ou 90 jours. Si la période d’absence de la résidence principale va au-delà, il est impératif de contacter son assureur pour l’informer de la situation.

Sinon, en cas de sinistres survenant après la période d’inoccupation couverte, l’assureur ne prendra pas en charge le remboursement des frais.

Afin de ne pas retrouver sa boîte aux lettres débordante à son retour, il est recommandé de faire un transfert de courrier temporaire. Cela est à la fois pratique pour le suivi, mais aussi utile pour ne pas signaler de manière trop visible que le logement est inoccupé – et donc limiter le risque de cambriolage.

2. La garantie villégiature pour la location saisonnière peut être utile

Si un particulier décide de louer son logement durant son absence, ou s’il choisit de louer une habitation pour se reconfiner, il devra impérativement vérifier que son contrat d’assurance habitation inclut une garantie villégiature, ainsi que les modalités de cette dernière. Notons qu’il n’y a aucune obligation légale pour un vacancier à assurer une location saisonnière. Cependant, cela est fortement conseillé pour éviter des inquiétudes inutiles.

La garantie villégiature est présente dans plupart des contrats d’assurance multirisque habitation. En cas de sinistres durant une location saisonnière, le locataire sera considéré comme responsable d'éventuels dommages. Les frais que cela peut engager sont alors évidemment à sa charge. Avec cette couverture assurantielle, le particulier a donc la certitude de passer son reconfinement l’esprit tranquille.

3. L’employeur est responsable de son employé lorsqu’il travaille de chez lui

Assurance habitation et teletravail en confinement

Avec le reconfinement, le télétravail devient systématique quand il est possible. Cela pose évidemment la question de la protection assurantielle des travailleurs sous contrat (CDI, CDD, intérim, etc.) lorsqu’ils exercent leur profession de chez eux. Pour faire court, en ces circonstances, la responsabilité de l’employeur est la même qu'au bureau. La prise en charge du salarié en télétravail est prévue dans le Code du travail. Il est protégé pour les dommages matériels et corporels, ainsi qu’immatériels (comme le vol de données sensibles).

Malgré cela, par précaution, prévenir son assureur habitation d'un éventuel changement de situation est recommandé. Si l’entreprise procure le matériel nécessaire à son employé pour qu'il exerce son activité à domicile, alors c’est évidemment l’assurance professionnelle qui le couvrira. Cependant, si le travailleur utilise son propre matériel, c’est bien son assurance personnelle qui le prendra en charge en cas de sinistres. Pour les particuliers, il arrive que le télétravail soit prévu dans le contrat habitation, ce qui peut être un véritable plus. Pour y voir clair, une solution : se rapprocher de son assureur et faire le point.

4. Le Code des assurances donne droit à une diminution des primes auto et moto

Qu’un particulier ait ou non l'opportunité de quitter sa résidence principale pour le reconfinement, s’il est véhiculé, ses déplacements vont indéniablement diminuer pour les semaines à venir. La grande question est donc : quel impact cela a-t-il sur l’assurance auto ou l’assurance moto ? Les tarifs vont-ils baisser si le véhicule est immobilisé ?

Baisse de la prime en assurance auto avec le confinement
Peut-on payer l'assurance auto moins cher en raison du confinement ?

Pas tout seuls. Néanmoins, peu de consommateurs le savent, mais il est possible de négocier le tarif de sa prime auto ou moto en raison du confinement. En effet, la diminution du risque est prévue dans le Code des Assurances, lequel indique : « L’assuré a droit en cas de diminution du risque en cours de contrat à une diminution du montant de la prime. Si l’assureur n’y consent pas, l’assuré peut dénoncer le contrat. La résiliation prend alors effet trente jours après la dénonciation » (Article L113-4). À ce moment-là, il pourra faire décider de faire jouer la concurrence pour bénéficier des meilleures offres auto en passant par un comparateur en ligne.

Face à cette situation exceptionnelle et limitée dans le temps, les assureurs auto peuvent aussi proposer un geste commercial à leurs clients. Lors du premier confinement, la Maif avait par exemple remboursé 2,8 millions d’assurés en raison de la baisse extraordinaire de la sinistralité routière à cette occasion.

5. Le reconfinement est une parfaite opportunité pour faire jouer la concurrence

Assurance habitation, santé ou auto : année après année, les tarifs augmentent. Pour les consommateurs, cela représente un investissement conséquent et une baisse progressive de leur pouvoir d'achat. Ainsi, en période d’incertitude économique, savoir exactement ce pour quoi on paye est crucial. Aujourd’hui, grâce à des changements législatifs profonds, il est devenu très facile de changer d'assurance.

De plus, de nouveaux acteurs s’invitent sur le marché, proposant des produits assurantiels flexibles, sans engagement, 100 % en ligne et à des tarifs imbattables. Alors, pourquoi ne pas saisir l’opportunité du reconfinement pour faire le point, et éventuellement faire jouer la concurrence ? En quelques minutes, il est possible de comparer assurances habitation, assurances auto ou assurances santé et de dégoter une offre réellement adaptée à ses besoins.

Quelle assurance pour votre logement choisir ?

Faites jouer la concurrence !  Service gratuit

Un conseiller vous accompagne pour trouver l'assurance habitation la plus adaptée à votre situation.

Mis à jour le