Luko lève 20 millions d’euros pour son assurance habitation nouvelle génération

Luko, le jeune assurtech plein d'avenir, continue à se développer en réinventant l'assurance habitation.

Les acteurs du marché assurantiel savent qu’il serait mal avisé de ne pas garder un œil sur la start-up du moment : Luko. Cette jeune assurtech vient de réaliser l’une des plus grosses levées de fonds en série A de 2019, soit 20 millions d’euros. Avec son modèle alternatif et sa plate-forme digitale, l’assureur 3.0 laisse entrevoir de belles promesses d’avenir.

  • En bref : L’assurtech Luko lève 20 millions d’euros
  • En 2018, Luko levait déjà 2 millions d’euros auprès de deux investisseurs ;
  • La levée de fonds de 2019 a été menée par Accel, la société de capital-risque et croissance, ainsi qu’auprès de Speedinvest et Founders Fund ;
  • Avec ces 20 millions d’euros, Luko souhaite améliorer et enrichir son offre d’assurance habitation, et la déployer sur le territoire européen.

Assurtechs : Luko, la jeune pousse française qui grimpe

Parmi les nouveaux acteurs de l’assurance, certains se distinguent plus que d’autres. Mondialement, le marché des assurtechs n’a de cesse de grandir, s’offrant une belle dynamique grâce à de jeunes pousses fleurissant partout dans le monde. Au sein de celles-ci, on retrouve Luko, la start-up française qui a notamment réinventé l’assurance habitation des particuliers en recourant par exemple aux images satellites (vous pouvez découvrir leur assurance habitation en demandant un devis).


Luko a réussi à s’imposer sur le marché français de l’assurance à une vitesse fulgurante.

En 2018, l’entreprise faisait parler d’elle pour sa levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de Xavier Niel, vice-président d’Iliad, et de Bruno Rousset, fondateur d’APRIL Assurances. Une réussite qui n’est pas passée inaperçue.

Mais alors que la fin d’année approche à grands pas, Luko voit les choses en grand. Grâce à une nouvelle levée de fonds menée par Accel, l’assureur a réussi à récolter 20 millions d’euros. Parmi les participants de ce tour de table fructueux : l’Européen Speedinvest et l’Américain Founders Fund – premier investissement de ce dernier en Europe depuis près de dix ans après Spotify et DeepMind.

Grâce à cette somme conséquente, Luko va pouvoir continuer à travailler sur son assurance habitation 100 % digitale, la déployer au-delà du territoire français et s’imposer en Europe, où le marché de l’assurance habitation se compte en milliards d’euros.

Selon la start-up, il y aurait aujourd’hui quelque 20 000 assurés Luko.

Devis Luko assurance habitation

Devis Assurance Habitation Luko

L'obtention du devis est simple et rapide. N'attendez plus et souscrivez en quelques minutes.

Luko : la promesse d’une assurance habitation 3.0

Luko adopte une stratégie bien précise, que cette levée de fonds devrait lui permettre de réaliser sans trop de difficulté. Le but ? Lancer son service assurantiel dans deux pays européens d’ici la fin de l’année 2020. Cela signifie évidemment que Luko devrait faire grossir ses rangs, soit une cinquantaine de nouveaux collaborateurs dans les mois à venir, en plus des 40 actuels.

Raphaël Vullierme, cofondateur et PDG de Luko, l’affirme dans le communiqué de presse officiel de l’entreprise : « ce financement [leur] permettra de [se] développer rapidement sur le marché européen pour créer un leader du secteur. » Il précise : « Nous sommes fiers de voir les investisseurs de success-stories telles que Spotify, Doctolib, N26 ou encore Oscar rejoindre l’aventure Luko. Avec leur soutien et expertise, nous allons pouvoir accélérer notre vision d’une assurance qui va prévenir plutôt que guérir. […] La France a loupé le virage des néo banques, elle ne loupera pas celui des néo assurances ! ».

Fondée en 2016, Luko a en quelques années pris une place importante dans le secteur des assurances. D’abord dédiée à la domotique, son activité a ensuite évolué en 2018 et a naturellement emprunté le chemin de l’assurance habitation. Son atout ? Un modèle novateur, différent et transparent avec un calcul simple : 70 % des cotisations vont dans le fonds commun destiné au dédommagement des assurés, et les 30 % restants sont consacrés aux frais de gestion. Tous les surplus en fin d’exercice sont quant à eux reversés à une association, spécifiquement sélectionnée par l’assuré concerné.

Pour Luca Bocchio du fonds d’investissement Accel, « l’assurance est un secteur qui est resté jusqu’alors trop traditionnel, avec seulement 8 % de pénétration du secteur en ligne. Les assurés ont trop longtemps souffert d’un service client d’une autre époque et de contrats indéchiffrables. Luko construit une nouvelle démarche, centrée sur la prévention et la transparence. » En somme : Luko disrupte le modèle vieillissant de l’assurance en alliant technologie, intelligence artificielle, algorithmes et offres à la fois digitales et modulables. Le but est un ajustement des prix permis grâce à l’automation de l’indemnisation. Découvrez les offres et les prix de Luko en demandant un devis.

Luko : La technologie au service de l’efficacitéGrâce à sa plate-forme digitale, Luko promet à ses clients un remboursement en cas de sinistres cinq fois plus rapide que celui de ses concurrents, avec un slogan implacable : « 2 minutes pour s’assurer, 2h pour être remboursé, 2 jours pour réparer ». En s’associant à Lydia, l’assurtech offre aussi désormais la possibilité d’un remboursement instantané. 

Mise à jour le