La France redevient exportatrice nette d’électricité, Fin du tarif réglementé et inquiétudes, Le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables enfin adopté !

11/01/2023

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • L'Union européenne (UE) va activer, dès le 15 février 2023, son nouveau mécanisme de plafonnement des prix de gros du gaz, fixé à 180 euros le mégawattheure (MWh). Celui-ci avait dépassé les 340 euros en août 2022, pour redescendre à environ 70 euros le 2 janvier 2023, son plus bas niveau depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022.
  • Dès ce vendredi 13 janvier, les régulateurs de l’énergie de l’Union européenne publieront une évaluation quotidienne du prix du gaz naturel liquéfié (GNL) pour, à terme, fixer un prix de référence sur celui-ci, rendre les prix plus transparents et limiter leur volatilité.
  • Le transit de gaz russe via l’Ukraine pour l’Europe a été inférieur de 16% au cours de la semaine dernière par rapport aux précédents niveaux, en raison d’un climat clément en Europe et d’une diversification de l’approvisionnement. “Le géant du gaz Gazprom, contrôlé par le Kremlin, a déclaré que les livraisons quotidiennes de gaz russe vers l'Europe via le point d'entrée de Sudzha, à travers l'Ukraine, s'élèvent à 35,5 millions de mètres cubes depuis cinq jours, en baisse par rapport aux plus de 40 millions de mètres cubes des derniers mois.”
  • Le transporteur de colis lourds sous pavillon bis portugais UHL Felicity a livré ce mercredi 9 janvier un aimant “qui correspond à la contribution russe au projet nucléaire expérimental Iter”. Cet aimant “ou bobine de champ poloïdal dans le jargon, est l'un des morceaux du Tokamak, le cœur du gigantesque projet de fusion nucléaire international Iter en construction à Cadarache”.

🐓 En France

  • Bonne nouvelle, après des mois difficiles, la France redevient exportatrice nette d’électricité, au moins temporairement. Selon RTE, le solde net d'exportation d'électricité s'élève à 1,4 térawattheure (TWh) depuis le 1er janvier. L’équivalent de la puissance consommée sur un an par 450 000 foyers environ. En cause, un hiver doux, d'une belle production éolienne et des efforts d'EDF pour rebrancher des réacteurs nucléaires.
  • “La dernière enquête de Bpifrance souligne que 35% des PME industrielles consommatrices de gaz vont devoir renouveler leur contrat avant la fin de l'année 2023. Malgré les aides et les concessions des fournisseurs d'énergie, beaucoup de TPE et PME risquent de subir de plein fouet les dégâts de la crise énergétique en 2023.”
  • A l’approche de la disparition annoncée du tarif réglementé du gaz, l’inquiétude enfle. Le gouvernement ainsi que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) se veulent toutefois rassurants. Selon le Ministère de la transition énergétique “75 % des consommateurs n’ont déjà plus de contrat à prix réglementé, la fin des TRV ne changera rien pour les ménages”. Pour la présidente de la CRE, Emmanuelle Wargon, “C’est bien le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement qui protège les ménages, ce ne sont pas les tarifs réglementés, dont les prix ont très largement augmenté depuis le début de la crise de l’énergie”.

☀️ Energies renouvelables

  • L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, mardi 10 janvier, le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables, avec le soutien des députés socialistes. Sur 562 votants, 286 députés ont voté pour quand 238 se sont opposés à ce texte.
  • D’ici 2024 devrait émerger une usine de biométhane dans la ville de Granges, sur le pôle de valorisation des déchets de Valest, filiale de Veolia. Le fournisseur d’eau s'est en effet associé à Waga Energy afin de construire cette unité, qui transformera des déchets organiques en biométhane. Elle devrait ainsi être en mesure de fournir du gaz à quelques 3 000 foyers.
  • Après six ans de négociations et de batailles juridiques, le Conseil d’Etat vient de valider le projet d’implantation de huit éoliennes dans le secteur de Caro et du Val d'Oust (Morbihan). Ce parc éolien sera donc composé de 8 mâts d'une hauteur unitaire de 178 mètres, qui disposeront d'une capacité annuelle de production de 60 millions de kWh, soit l'équivalent de la consommation électrique de 10 000 foyers.
Mis à jour le