Une nouvelle aide financière d'Engie, La consommation d'énergie française poursuit sa baisse, L'éolien en mer a de l'avenir

10/11/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • “L'Italie compte rendre plus “efficace” son système de taxation des “surprofits” des géants énergétiques instauré en mars dernier et dont les rentrées sont restées nettement en dessous des attentes, a annoncé mercredi le nouveau ministre de l'Économie Giancarlo Giorgetti. Le dispositif adopté par l'ancien gouvernement de Mario Draghi “ne fonctionne pas ou fonctionne beaucoup moins bien que prévu”, car sur les 10 milliards d'euros visés, seulement “2 ou 3 milliards” devraient être collectés et “il y a des contentieux”, a-t-il déclaré devant le Parlement”.
  • Les autorités ukrainiennes craignent une coupure totale d’électricité dans la capitale Kiev. “Nous faisons tout pour que ça n’arrive pas, mais soyons honnêtes, nos ennemis font tout pour que la ville reste sans chauffage”, explique Vitaly Klistchko, le maire de Kiev.
  • “Etats membres de l’UE et eurodéputés se sont mis d’accord tard lundi sur la répartition des efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du continent et sur les possibilités de reporter ou de s’échanger des quotas d’émissions entre pays [...] Pour les secteurs concernés, l’UE devra au total réduire ses émissions de 40% d’ici 2030.
  • “La CRE, aux côtés de son homologue Irlandais – the Commission for Regulation of Utilities (CRU) – annonce la décision de poursuite du projet d’interconnexion électrique « Celtic Interconnector », reliant la France et l’Irlande, prise le 03 novembre 2022. Le projet Celtic sera la première interconnexion entre les deux pays, reliant Knockraha en Irlande à La Martyre en France. D’une capacité de 700 MW, ce projet devrait être mis en service en 2027”.

🐓 En France

  • En juillet dernier, Engie avait annoncé une série de mesures afin de soutenir ses clients face à la crise énergétique. Le fournisseur avait notamment soutenu “la mise en place d’une aide supplémentaire de 100 euros en moyenne pour ses 880 000 clients bénéficiaires du chèque énergie”. Cette aide annoncée quelques mois auparavant est donc versée depuis ce mois de novembre.
  • Le 8 novembre Emmanuel Macron a demandé aux 50 sites industriels français les plus émetteurs de CO2 d'intensifier leurs efforts pour décarboner leur production. “Le but, c’est de baisser les émissions sans baisser la production”, a t-on précisé au palais présidentiel.
  • Engie vient d’annoncer, ce jeudi, avoir relevé ses objectifs pour l'année 2022 après des résultats en hausse au troisième trimestre. Son chiffre d'affaires a grimpé de 85% en neuf mois à 69,3 milliards d'euros tandis que son résultat d'exploitation (Ebit) est à 7,3 milliards, en hausse de 84,4%.

📈 Conso

  • La consommation d’électricité en France a baissé de 7,6 % la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019), et de 6,8 % au cours des quatre dernières semaines, a annoncé RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité en France, mardi.

☀️ Energies renouvelables

  • En adoptant le projet de loi relatif à l'accélération de la production d'énergies renouvelables le 4 novembre dernier, le Sénat s’est accordé sur l’article 11 du projet, qui imposera progressivement le déploiement d'ombrières recouvertes de panneaux photovoltaïques sur les parkings extérieurs de plus de 80 places, au moins sur la moitié de la superficie des emplacements.
  • Neuf pays viennent de rejoindre l’Alliance mondiale pour l'éolien en mer (GOWA), créée par l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), le Danemark et l'association regroupant les professionnels du secteur dans le monde. Parmi les nouveaux États membres, on compte notamment l’Allemagne, la Belgique, la Colombie, les Etats-Unis, l’Irlande, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni. L’Alliance ambitionne de “lever les barrières” au développement de l’énergie éolienne en mer, qui peut être déployée “à grande échelle, en peu de temps et à un prix compétitif”.
  • Dans le cadre du plan REPowerEU, la Commission accélère l'octroi de permis pour les énergies renouvelables et intensifie ainsi la transition écologique vers un abandon du gaz russe.
Mis à jour le