ERDF se met en quatre pour préparer la fin des tarifs réglementés

En prévision de la fin des tarifs réglementés de vente d'électricité pour les consommateurs ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kVA (tarifs jaune et vert) au 1er janvier 2016, ERDF effectue plusieurs opérations de modernisation de ses systèmes d'information. 


ERDF

Que se passe-t-il au 1er janvier 2016 ?

Suite aux dispositions de l'article L.337-9 du code de l'énergie, près de 450 000 sites de consommations vont être appelés à souscrire une offre de marché auprès du fournisseur de leur choix. En effet, dès le 1er janvier 2016, les tarifs réglementés jaune et vert, généralement destinés aux professionnels et grandes entreprises vont disparaître. C'est une étape importante de l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie en France. 

Que se passe-t-il côté gaz ? Certains tarifs réglementés du gaz disparaissent également, renseignez-vous avec notre article sur la fin des tarifs réglementés du gaz pour les professionnels.

Concrètement, tous les clients concernés par cette extinction doivent d'ici là avoir signé un contrat en offre de marché auprès, soit d'un fournisseur alternatif (Direct Energie, Enercoop...) soit avec le fournisseur historique (ex : EDF). Si cela n'a pas été fait, leur contrat sera automatiquement basculé vers l'offre de marché du fournisseur historique (dont les prix n'auront donc pas été négociés). Ce contrat provisoire ne pourra pas excéder 6 mois, à l'issue de quoi l'électricité ne sera plus assurée. Il faudra donc impérativement souscrire une offre avant cette échéance.

Faites-vous aider : contactez le 09 73 72 73 00, la plateforme multifournisseurs Webenergie (lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30) ou déposez une demande de rappel gratuit.

Quelles sont les modifications apportées par ERDF ?

Les systèmes d'information

Le gestionnaire de réseau de distribution ERDF a un rôle très important à jouer dans cette transition. En effet, ce sont ses systèmes d'information qui font le lien entre les fournisseurs et le gestionnaire. Les échanges passent principalement par un portail sécurisé appelé SGE. Il devra, d'ici fin 2015, être capable de faire face aux volumétries attendues par la fin des tarifs réglementés et prendre en compte les services associés aux nouveaux compteurs petit à petit mis en place. Pour cela, plusieurs évolutions sont prévues courant 2015.

  • Evolutions fonctionnelles de la plateforme SGE d'ERDF
  • Depuis mars 2015 : ouverture d'un canal appelé WebService (hors résiliation) facilitant la procédure de changement de fournisseur et la mise en oeuvre de nouveaux services (3S) en harmonie avec les compteurs PME-PMI et Saphir. 
  • Octobre 2015 : ouverture du canal WebService pour les résiliations et mise en oeuvre de la publication des courbes de charge

Simultanément, ERDF a procédé à des tests de robustesse afin de vérifier la capacité des systèmes d'information. Ces tests ont permis de mener des actions correctrices afin de garantir qu'aucune perturbation inhérente aux systèmes d'information (notamment la plateforme SGE) ne vienne entraver la sortie des clients touchés par la fin des tarifs réglementés

Compteur Saphir ERDF

Des offres plus précises ? 

Les nouveaux compteurs évolués devraient permettre aux fournisseurs de proposer des offres plus précises et les fournisseurs nécessiteront la courbe de charge des Points Référence Mesure (identifiant unique d'un site de consommation). ERDF continue de travailler sur ce point et espère être capable d'offrir ce service à 100 000 points de livraison en 2016. Les actions menées doivent permettre d'augmenter ce chiffre de 100 000 nouveaux points par an entre 2018 et 2021.

L'avis de la CRE sur les efforts menés par ERDF

La CRE a pris acte des engagements faits par ERDF qui sont : 

  • les systèmes d'information d'ERDF ne génèreront pas de gêne à la sortie des millions de sites des tarifs réglementés ni aux changements de fournisseur ;
  • les évolutions des systèmes d'information seront faites en temps et en heure suivant le calendrier prévu.

Afin de contrôler l'avancement des évolutions, la CRE a demandé à ERDF de lui fournir dès le mois de mai et à échéance mensuelle un état des lieux du suivi des réalisations effectives.

Mis à jour le