Fin du tarif jaune pour les professionnels : vers quelle offre de marché se tourner ?

Le tarif jaune d'EDF est un ancien tarif réglementé de l'électricité à destination des professionnels.

Les tarifs réglementés jaunes ont disparu le 31 décembre 2015.
Offre de marché pour les profils tarifs jaunes avec Direct Energie : Demander gratuitement un devis en ligne ou appelez le 09 87 67 54 76.
En savoir plus sur la fin des tarifs réglementés jaunes et verts.

Jusqu'à sa disparition au 31 décembre 2015, le tarif jaune de l’électricité était le tarif réglementé de vente pour les clients raccordés en basse tension et dont la puissance souscrite est comprise entre 42 et 240 kVA. Ce tarif concernait donc des professionnels disposant d’installations fortement consommatrices d’électricité, comme les agriculteurs, les grands magasins de distribution et parfois les boulangers (lorsque leur four est électrique). Pourquoi le tarif jaune de l'électricité a-t-il disparu ? Vers quelles offres de marché les professionnels doivent-ils désormais se tourner ? Tour d'horizon des meilleures stratégies à adopter suite à la disparition du tarif jaune.

Quels sont les différents tarifs réglementés ?

Il existe plusieurs tarifs réglementés, qui ne s'adressent pas aux mêmes consommateurs. Le tarif jaune était destiné aux professionnel, con¡mme le tarif vert, contrairement au tarif bleu, bien connu des consommate

Type de clients Tarif réglementé
Particuliers, basse tension, puissance souscrite entre 3 et 36 kVA Tarif bleu résidentiel (option base, option heures pleines / heures creuses, option EJP ou option tempo)
Professionnels, basse tension, puissance souscrite entre 3 et 36 kVA Tarif bleu professionnel (option base, option heures pleines / heures creuses)
Professionnels, basse tension, puissance souscrite entre 42 et 240 kVA Tarif jaune (option base ou option EJP)
Professionnels, haute tension, puissance souscrite supérieure à partie de 250kVA Tarif vert (A5 option base, A5 option EJP, A8 option base, A8 option EJP, B option base, B option EJP, C option base et C option EJP)

Pourquoi les tarifs jaunes ont-ils disparu ?

Jusqu'à leur disparition au 31 décembre 2015, les tarifs jaunes étaient destinés à des entreprises ayant des consommations moyennes d’électricité (exploitations agricoles, centres commerciaux, etc.). Ces tarifs réglementés étaient proposés par les fournisseurs historiques. Les consommateurs pouvaient toutefois également opter pour des offres dites de marché chez le fournisseur historique ou chez un fournisseur alternatif.

Les tarifs jaunes ont pris fin le 1er janvier 2016. Cela signifie qu’à cette date, tous les clients ont dû opter pour une offre de marché chez le fournisseur historique ou chez un fournisseur alternatif. Pour cette raison, il n'est plus possible de souscrire aux tarifs réglementés jaunes depuis le 31 décembre 2015.

Les raisons d'une disparition
Le tarif jaune en voie de disparition
  • En France, les tarifs réglementés de vente (TRV) ont vu le jour en 1946 à la suite de la nationalisation par l'Etat des entreprises électriques et gazières. Mais ces tarifs sont peu à peu remis en cause avec la construction d'un marché intérieur européen et la libéralisation du marché de l'énergie en 2007. Pourquoi ? Ils représentaient une aide implicite de l'Etat envers les fournisseurs historiques EDF et Engie (ex- GDF Suez) et donc une entrave à la concurrence des fournisseurs alternatifs.
  • La loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité), entrée en vigueur au 2011, a donc tenté d'apporter un équilibre entre régulation des prix sous contrôle de la puissance publique et ouverture progressive à la concurrence. Elle prévoit ainsi la suppression des tarifs jaunes et des tarifs verts à destination des professionnels et des entreprises dont la puissance compteur dépasse 36 kVA au 31 décembre 2015.

Quelle offre de marché choisir ?

Il existe un grand nombre d'offres de marché à destination des anciens clients du tarif jaune. Comment s'est passé le passage des tarifs réglementés vers les offres de marché ? Quelles sont les offres les plus intéressantes ?

Le passage des tarifs réglementés aux offres de marché pour les professionnels

Conformément à la loi NOME, la suppression des tarifs jaunes et verts le 31 décembre 2015 a obligé les professionnels à se tourner vers une offre à prix de marché chez le fournisseur d'électricité de leur choix (Direct Energie, EDF, Engie, etc.). Les entreprises qui n'avaient toujours pas opté pour une offre de marché au 1er janvier 2016 ont été automatiquement basculées vers une offre d'électricité 5% plus chère que les tarifs jaunes et verts afin de les inciter à faire les démarches nécessaires.

Parts de sites fournis aux tarifs réglementés et en offre de marché au 30 juin 2015
Types de tarifs Résidentiels Pourcentage Non résidentiels Pourcentage
Réglementé 28 232 000 89,4 % 4 218 000 85 %
Offre de marché 3 353 000 10,6 % 744 000 15 %
Totaux 31 585 000 100% 4 962 000 100 %

Source : Observatoire des marchés de détail au 2ème semestre 2015, CRE

Le saviez-vous ? Désormais, l'évolution des offres de marché pour les profils de tarifs jaunes et verts ne sera plus déterminée par l'Etat mais par les fournisseurs alternatifs. Une hausse des prix du kWh pour cette catégorie de consommateurs est prévisible. En 2014, l'institut européen de statistiques Eurostat observait que le prix de détail moyen dans l'Hexagone pour les industriels était le quatrième moins cher de l'Union européenne, derrière la Finlande, la Suède et la Bulgarie.

L'intérêt des offres de marché

Alors, quels sont les avantages des offres de marché ? Les professionnels ont-ils de quoi se réjouir ? Souvent plus avantageuses que les tarifs réglementés de vente d'EDF, les offres de marché se distinguent en général par :
  • les offres dites prix indexés qui présentent une réduction immédiate sur le prix du kWh ou de l’abonnement. C’est le cas de Direct Energie avec son offre Classique Electricité, qui est dotée d’une réduction de 5% sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés, et de l’offre 100% verte de Planète Oui, qui propose une réduction de 20% sur le prix de l’abonnement (sous conditions) ;
  • les offres dite à prix fixes qui sont dotées d’un prix du kWh hors taxes fixe sur une période donnée. Pour proposer des offres financièrement plus attractives, les fournisseurs disposent de structures plus légères que le fournisseur historique EDF qui leur font profiter de frais de gestion plus réduits.
Exemples d'offres à prix indexés comparées avec les tarifs réglementés
Nom de l'offre Prix de l'abonnement HT Prix du kWh HT Plus d'informations

Offre Classique Electricité
Identique aux tarifs réglementés  % de réduction par rapport aux tarifs réglementés 09 87 67 54 76
ou me faire rappeler
Planète Oui
Offre d'électricité de Planète Oui
 % de réduction par rapport aux tarifs réglementés (sous conditions) Identique aux tarifs réglementés 09 87 67 55 21
ou me faire rappeler
Le logo d'EDF
EDF Bleu ciel
Tarifs réglementés Tarifs réglementés Contacter EDF
Notre conseil pour les professionnels avec un profil tarif jaune

Il est recommandé de demander plusieurs devis à différents fournisseurs afin d'obtenir le meilleur prix possible ! Différents fournisseurs se sont spécialisés sur les profils de clients professionnels. On retrouve notamment des prix compétitifs pour les profils tarif jaune chez le fournisseur alternatif Direct Energie (09 87 67 54 76 ou devis en ligne) et des offres d'électricité 100% verte (plus chères que les tarifs réglementés) chez Enercoop.

Fonctionnement des tarifs jaunes de l'électricité

Mode de calcul du tarif jaune

Le tarif jaune était composé d’une prime fixe annuelle et d’un prix du kWh. Le montant de la prime fixe annuelle dépendait de la puissance souscrite. Le prix du kWh dépendait quant à lui de la quantité d’électricité consommée. Il variait selon des périodes tarifaires.

Pour l’option Base, quatre périodes tarifaires étaient distinguées :

  • la période hivernale, (1er novembre au 31 mars), pendant laquelle s’appliquaient des heures pleines d’hiver (HPH) et des heures creuses d’hiver (HCH) ;
  • la période estivale (1er avril au 31 octobre), pendant laquelle s’appliquaient des heures pleines d’été (HPE) et des heures creuses d’été (HCE).

De surcroît, on distinguait au sein de l’option Base deux versions tarifaires. Une version « Utilisations Longues » (UL) et une version « Utilisations Moyennes » (UM).

Les puissances entrant dans le champ des tarifs jaunes

Dans le cadre des tarifs jaunes, la puissance souscrite devait être comprise entre 42 kVA et 240 kVA. Les puissances évoluent dans cette gamme par pas de 6 kVA jusqu’à 108 kVA inclus, et par pas de 12 kVA au-delà de 108 kVA et jusqu’à 240 kVA. Lorsque la version « Utilisations Moyennes » était choisie, alors un seul niveau de puissance pouvait être souscrit. Lorsque la version « Utilisation Longues » était souscrite, alors deux niveaux de puissance pouvaient être souscrits.

Pour l’option Base, le consommateur qui optait pour la version « Utilisation Longues » avait le choix entre trois répartitions :

  • Possibilité 1 : 1er niveau de puissance (seuil bas) en heures pleines d’hiver en période de pointe et 2ème niveau de puissance (seuil haut) le reste de l’année ;
  • Possibilité 2 : 1er niveau de puissance en heures pleines d’hiver et deuxième niveau de puissance le reste de l’année ;
  • Possibilité 3 : 1er niveau de puissance en hiver et deuxième niveau en été.

Pour l’option Effacement Jour de Pointe (EJP), le consommateur qui optait pour la version « Utilisation Longues » avait le choix entre deux répartitions :

  • Possibilité 1 : 1er niveau de puissance en Pointe Mobile (22 jours par an) et 2ème niveau de puissance le reste de l’année ;
  • Possibilité 2 : 1er niveau de puissance en hiver et 2ème niveau de puissance en été.

Dépassement de la puissance souscrite

En cas de dépassement de la puissance souscrite dans le cadre des tarifs jaunes, était appliquée une pénalité sous la forme d’un complément de prime fixe. Ce complément était égal à la durée du dépassement, en heures. Le fournisseur historique pouvait installer un dispositif qui interrompait la fourniture d’électricité en cas de dépassement de la puissance.

Ne pas confondre puissance souscrite et puissance de raccordement

Attention : la puissance souscrite diffère sensiblement de la puissance de raccordement.

  • La puissance de raccordement est la puissance maximale qu’un raccordement permet à l’installation électrique de supporter ;
  • La puissance souscrite est la puissance choisie par le consommateur dans le cadre du contrat de fourniture. Pour les tarifs jaunes, elle doit être égale au minimum à 42 kVA et ne peut évidemment dépasser la puissance de raccordement.

La vidéo ci-dessous vous présente des conseils et des tutos utiles pour tout savoir de la puissance de votre compteur électrique.

Grilles tarifaires des tarifs réglementés jaunes

Tarif jaune, option base
    Prime fixe annuelle
€ / kVA
Prix de l’énergie (centimes d’euros par kWh)
Hiver Eté
Version Pointe Heures pleines (HPH) Heures creuses (HCH) Heures pleines (HPE) Heures creuses (HCE)
  Utilisations Longues 39,96 9,601 9,601 6,913 5,031 3,476
Utilisations Moyennes 36,36   10,015 7,185 5,044 3,490
Coefficients de puissance réduite Utilisations Longues 1,00 0,86 0,86 0,86 0,86
ou Utilisations Longues 1,00 1,00 0,47 0,47 0,47
ou Utilisations Longues 1,00 1,00 1,00 0,41 0,41
Utilisations Moyennes   1,00 1,00 1,00 1,00
Calcul des dépassements 14,31 €/ heure

NB. En version utilisations moyenne, il n’y a pas d’heure de pointe en hiver.
Prix HT à jour au 1er octobre 2015

Tarif jaune, option EJP
    Prime fixe annuelle
€ / kVA
Prix de l’énergie (centimes d’euros par kWh)
Hiver Eté
Version Pointe Mobile (PM)* Heures Hiver (HH) Heures pleines (HPE) Heures creuses (HCE)
  Utilisations Longues 42,48 13,388 8,329 5,231 3,562
Coefficients de puissance réduite Utilisations Longues 1,00 0,69 0,69 0,69
ou Utilisations Longues 1,00 1,00 0,53 0,53
Calcul des dépassements 14,31 €/ heure

* : 22 jours entre le 1er novembre et le 31 mars
Prix HT à jour au 1er octobre 2015
Source : Journal officiel de la République française

Mise à jour le