2ème trimestre 2015 : la CRE dresse un nouveau bilan des marchés de détail de l'énergie

Comme chaque trimestre, la Commission de Régulation de l'Energie communique son Observatoire des marchés de détail de l'énergie depuis l'ouverture du marché à la concurrence. Elle livre aujourd'hui celui du 2ème trimestre 2015.


Un marché toujours dominé par les tarifs réglementés

Au 30 juin 2015, 89% des sites utilisant l'électricité sont encore aux tarifs réglementés d'EDF, contre 67% pour les sites utilisant également le gaz.

Sites résidentiels en offre de marché : une hausse moins nette au second trimestre

Au 1er trimestre 2015, la CRE annonçait 174 000 nouveaux sites en offres de marché pour l'électricité et 296 000 pour le gaz. Les offres de marché (offres non réglementés proposées par les fournisseurs historiques ou alternatifs) continuent à séduire, même si leur progression connaît un léger infléchissement : 144 000 clients supplémentaires (soit +4,5%) pour l'électricité et 199 000 (soit +5,3%) pour le gaz.

Les chiffres de l'électricité Sur un total de 31,6 millions de sites, 3, 353 000 sont en offre de marché, dont 3 344 000 chez un fournisseur alternatif.

Les chiffres du gaz naturel Sur un total de 10,6 millions de sites, 3 946 000 sont en offre de marché, dont 1 923 000 chez un fournisseur alternatif.

La part des fournisseurs historiques dans les sites en offre de marché dépasse pour la première fois en nombre de sites celle des fournisseurs alternatifs. - Observatoire de la CRE - 2ème Trimestre 2015

Offres de marché vs Tarifs réglementés : qui l'emporte ?

Le régulateur fait état d'offres de marché globalement moins chères que les tarifs réglementés, pour la fourniture d'électricité, comme pour celle du gaz. Pour l'électricité, l'offre indexée la moins chère permet par exemple 70€ d'économies par rapport aux tarifs réglementés d'EDF pour un profil consommant 8 500 kWh d'électricité par an d'après le régulateur. Pour le gaz, l'offre la moins chère, d'après les comparaisons réalisées par la CRE, permet 100€ d'économies par rapport aux réglementés TTC d'Engie (ex-GDF Suez) pour un profil consommant 17 000 kWh de gaz par an.

Comparer les offres d'énergie pour son profil de consommation avec le comparateur Selectra.

Offres d'électricité les moins chères au 30 juin 2015

Budget annuel en € TTC pour un client en option Heures pleines et Heures creuses consommant 8 500 kWh/an, d'après l'étude de la CRE
Offre Online électricité de Direct Energie (prix indexés) GDF Suez DolcePrimo 1 an (prix fixes) Tarif réglementé d'EDF
1 205 € TTC 1 224 € TTC 1 275 € TTC

Offres de gaz les moins chères au 30 juin 2015

Budget annuel en € TTC pour un client utilisant le gaz pour son chauffage consommant 17 000 kWh/an
Offre gaz de Lampiris (prix fixes) Offre Online gaz de Direct Energie (prix indexés) Tarif réglementé d'Engie (Ex-GDF Suez)
1 056 € TTC 1 085€ TTC 1 156 € TTC

Fin des tarifs réglementés : trop peu de professionnels ont fait les démarches nécessaires selon la CRE

Petit rappel sur le calendrier de la fin des tarifs réglementés de vente...18 juin 2014 : fin des tarifs réglementés de vente (TRV*) pour les très gros consommateurs de gaz.
31 décembre 2014 : fin des TRV* pour les consommations de gaz supérieures à 200 MWh annuels.
31 décembre 2015 : fin des TRV* pour les consommations de gaz supérieures à 30 MWh ou 150 MWh annuels pour les syndicats de copropriétés et les entreprises en tarifs jaune et vert (puissance souscrite supérieure à 36 kVA).

La CRE note que pour l'électricité, 744 000 sites sont passés en offre de marché, dont 223 000 chez un fournisseur alternatif, sur un total de 499 000 sites sites non résidentiels (soit une augmentation de 5,3% par rapport aux 1er trimestre). Elle indique d'autre part que 52 000 sites concernés par la fin des TRV* au 31 décembre 2015 n'ont pas encore souscrit d'offre de marché de gaz. De plus, au 9 septembre 2015, 1417 sites concernés par l'échéance du 31 décembre 2014 n'avaient pas encore souscrit de contrat de gaz en offre de marché.

Sur les 470 000 sites concernés par la fin des tarifs réglementés d’électricité au 31 décembre 2015, il en reste encore 409 000 au tarif réglementé. - Observatoire de la CRE - 2ème Trimestre 2015

Pour rappel, les professionnels n'ayant pas choisi d'offre de marché avant la fin des tarifs réglementés de vente voient leur contrat automatiquement basculer vers un nouveau contrat auprès du fournisseur historique. Ce nouveau contrat n'a en revanche qu'une durée de validité de six mois à l'issue desquels la fourniture en électricité ou en gaz n'est plus assurée. Dans les faits, les professionnels concernés par l'échéance de décembre 2014 ont bénéficié de six mois de sursis à l'issue desquels le fournisseur historique les a fait migrer sur un nouveau contrat de trois mois, environ 20% plus cher que leur contrat précédent au tarif réglementé. Une mesure incitative qui n'a pas eu l'air de fonctionner. Ils risquent une coupure de leur fourniture de gaz au 1er octobre prochain.

Professionnels, pour obtenir un devis en offres de marché pour l'électricité et pour le gaz, consultez cette page.

Télécharger l'observatoire sur le site de la CRE.

Mis à jour le