Investissement financier : l'Agence internationale de l'énergie invite à privilégier les renouvelables

Energies renouvelables
Les énergies renouvelables semblent être plébiscitées par les investisseurs du secteur énergétique.

Dans un rapport publié le 2 juin 2021, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) fait un état des lieux des investissements dans le secteur énergétique. Ils ont grimpé de 10% en 2021. Malgré un fort progrès des énergies renouvelables, l'AIE exhorte à ne plus financer de projets dans les énergies fossiles. Selectra fait le point. 


Des investissements plus conséquents dans les énergies renouvelables

énergies renouvelables

Après une année de pandémie de Covid-19, les investissements financiers dans le secteur énergétique ont repris. En 2021, ils ont été particulièrement importants. L'AIE fait savoir que plus de 1 900 milliards de dollars ont été engagés. Parmi eux, 820 milliards de dollars ont été dédiés à l'électricité et ont notamment servi à développer les énergies renouvelables

Le rebond des investissements énergétiques est un signe favorable, et je suis réconforté d’en voir davantage être dirigés vers les énergies renouvelables
Fatih Birol, directeur de l'AIE

L'AIE invite les investisseurs à se retirer des énergies fossiles

Bien que les énergies renouvelables progressent à grands pas, l'AIE encourage les investisseurs à aller plus loin. À l'avenir, elle leur demande de ne plus investir dans des projets ayant trait au charbon, au pétrole ou au gaz.

En cela, l'agence souhaite qu'ils orientent leurs efforts sur les énergies renouvelables. Ainsi, il sera plus facile d'atteindre la neutralité carbone et de lutter contre le réchauffement climatique

De bien plus importantes ressources doivent être mobilisées et orientées vers les technologies énergétiques propres pour mettre la planète sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050.
Fatih Birol

Transition énergétique : comment s'engager comme citoyen ? 

autoconsommation

Si les investisseurs peuvent contribuer à l'essor de la transition énergétique, les citoyens le peuvent aussi. Et cela peut même leur permettre de faire baisser leur facture d'énergie. Comment ? Plusieurs solutions complémentaires s'offrent à eux : 

  • Changer de contrat d'électricité et de gaz en optant pour de l'électricité verte et du biométhane. Ces offres vertes sont parfois bien plus économiques que les tarifs réglementés d'EDF et d'Engie ;
  • Installer des panneaux solaires en autoconsommation. Ainsi, on peut produire sa propre électricité en circuit court ;
  • Réaliser des travaux d'isolation et de rénovation énergétique. En diminuant la consommation de chauffage et d'électricité de son logement, on diminue les rejets de CO2. De ce fait, on lutte contre le réchauffement climatique. Pour réduire le montant du chantier, il existe de nombreuses aides à la rénovation thermique (Prime Energie, MaPrimeRénov', etc.). 

Comment trouver le fournisseur vert le moins cher ?Selon le quotidien Le Monde, environ 70% des offres d'électricité proposées sur le marché français sont des offres vertes. Pour faire le tri, il est conseillé d'utiliser un comparateur d'énergie. On peut aussi avoir recours à un achat groupé d'énergies renouvelables. Il s'agit d'un rassemblement de consommateurs qui négocient les meilleurs prix directement auprès des fournisseurs. 

Mis à jour le