Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Réacteur EPR de Flamanville : calendrier allongé et coûts revus à la hausse par EDF

EPR de Flamanville

Initialement prévue en 2012, la mise en service du réacteur EPR de Flamanville vient d'être à nouveau repoussée par EDF à 2018 qui annonce en outre un coût revu à la hausse.

L'EPR de Flamanville : un projet qui manque d'énergie ?

EDF va de surprises en surprises dans son projet de mise en service d'un réacteur de type EPR à Flamanville. Après avoir annoncé en 2014 un report de la construction de l'EPR en 2017, l'Autorité de sûreté nucléaire informait l'énergéticien en juin dernier que l'instruction de son dossier était suspendue et dressait la liste des éléments et justifications attendus pour le compléter. Malfaçons sur les structures en béton dénoncées par le gendarme de l'énergie, enquêtes pour travail dissimulé, accidents du travail non déclarés sont autant de difficultés qui ont inévitablement amené EDF à repousser la livraison de son réacteur de troisième génération. Le fournisseur historique d'électricité annonce aujourd'hui un nouveau report en 2018.

Un budget de plus en plus lourd

La création du réacteur conçu par Areva était éstimée à 3,3 milliards d'euros en 2004. Réestimée successivement à 5, puis 6, puis 8,5 milliards d'euros, elle atteint aujourd'hui 10,5 milliards d'euros. Qualifié de "fiasco" par Denis Baupin, député d'Europe Ecologie les Verts, le projet à nouveau reporté faisait plonger le titre d'EDF en bourse dans la matinée.

Ces difficultés financières interviennent quelques semaines seulement après l'aqcuisition par EDF d'Areva NP pour 3 milliards d'euros et alors que la filière nucléaire française est en pleine restructuration.

Mise à jour le