Electricité : EDF met fin aux coupures pour impayés

EDF service minimum électricité
EDF instaure un service minimum de l'électricité, en maintenant la puissance de compteur à 1 kVA même en cas de facture impayée.

Pendant la trêve hivernale, les fournisseurs n’ont pas le droit de procéder à des coupures d’énergie. En cas de factures impayées, l'électricité et le gaz sont donc maintenus. A la fin de la trêve au printemps, le fournisseur peut à nouveau couper l'alimentation en énergie. Gros changement cette année : EDF s’engage pour les ménages en situation de précarité énergétique. En effet, il ne coupera plus l’électricité aux consommateurs, même en cas de factures impayées hors période de trêve hivernale.


Coupure de gaz ou d’électricité : une protection pendant la trêve hivernale

La trêve hivernale a lieu du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante. Pendant cette période, les ménages sont protégés des expulsions locatives et des coupures de gaz et d’électricité. Pour l’électricité, en cas d’impayés, le fournisseur peut procéder à une réduction de puissance. C'est un moyen de brider la consommation d'un foyer.

Bon à savoirPour les ménages bénéficiaires du chèque énergie, il est interdit de procéder à des réductions de puissance.

EDF instaure un service minimum de l’électricité

service minimum électricité EDF

Après le fournisseur d’électricité verte Plüm Energie, c’est au tour d’EDF de s’engager contre la précarité énergétique. Ce dernier ne coupera plus l’alimentation en électricité des clients présentant des difficultés de paiement, même après la trêve hivernale.

En mettant en place un "service minimum de l'électricité", il maintiendra une puissance d'1 kVA. Cette dernière permet aux ménages de :

  • Pouvoir s'éclairer ;
  • Maintenir le réfrigérateur en activité ;
  • Recharger leur téléphone portable.

Parce que l’électricité est un produit de première nécessité, EDF décide de mettre fin aux coupures d’alimentation. Dans un contexte marqué par la montée des inquiétudes liées au prix de l’énergie, nous faisons ainsi un choix responsable et solidaire qui privilégie l’écoute et l’accompagnement de nos clients en difficulté. Jean-Bernard Lévy, Président - Directeur Général du groupe EDF

Factures impayées : que faire ?

Face à des difficultés de paiement, le mieux est de se tourner vers son fournisseur. En dernier recours, on peut demander l'aide du Fonds de Solidarité Logement (FSL). Quelles sont les démarches à réaliser ?

impayés énergie

Contacter son fournisseur

En situation d'impayé, on peut demander à son fournisseur la mise en place d’un échéancier. Celui-ci peut également aider le consommateur à trouver un contrat plus adapté pour lui. C’est donc le premier interlocuteur vers qui se tourner.

Demander l’aide du Fonds de Solidarité Logement

Si jamais aucune solution n’est trouvée avec le fournisseur, on peut demander une aide au Fonds de Solidarité Logement (FSL). Celle-ci prendra la forme d’un prêt ou d’une subvention. Pour cela, il faudra la demander :

  • Au centre d’action sociale de votre mairie ;
  • Dans un Point budget conseil.

Déposer une demande permet de se protéger des impayés pendant toute l’instruction du dossier.

Pendant que la Commission FSL examine votre dossier, il n’y a pas de coupure : le gaz et/ou l’électricité sont maintenus. EDF.

Mis à jour le