Direct Energie touche des sommets en bourse

Comme le laissaient présager les résultats des trois premiers trimestres 2014, le bilan annuel du groupe Direct Energie est plus qu'honorable, en dépit de conditions climatiques défavorables.


De l'énergie à revendre

Direct Energie continue sur sa (belle) lancée. Après des débuts difficiles et sa fusion avec le groupe Poweo, le fournisseur alternatif prend son envol. Direct Energie a publié ses résultats annuels pour 2014, qui montrent une croissance saine et solide. Tous les voyants sont donc au vert et l'entreprise devrait même, pour la première fois, verser des dividendes à ses actionnaires. Le montant reste certes symbolique : 0,15€/action soit environ 1,3% du prix du titre, mais cela reste un événement majeur pour le groupe.

Le montant est certes symbolique, mais il montre clairement que nous sommes sur la bonne voie, après plusieurs années difficiles. (Xavier Caïtucoli, le PDG de Direct Energie)

Très bons résultats 2014

Un chiffre d'affaires en augmentation malgré la baisse de la consommation

Résultats exercice 2014 Direct Energie

Résultats annuels 2014 Direct Energie.

Si pour les opérateurs historiques du secteur — EDF et GDF Suez — c'est la panne côté bourse, Direct Energie gagne petit à petit la confiance des investisseurs. L'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de presque 810 millions d'euros, soit une progression de 8,1% par rapport à 2013. Dans le même temps, la société dirigée par Xavier Caïtucoli, a plus que doublé son résultat net, 15,2 millions d'euros cette année contre 6,4 pour l'exercice précédent. 

Des résultats d'autant plus louables puisque l'année 2014 a été marquée par des températures moyennes extrêmement élevées, l'année a même été déclarée comme la plus chaude depuis 1900 (source Météo France). Ce contexte de climat très doux pèse sur les ventes des fournisseurs d'énergie ; en effet la demande d'énergie, notamment pour le chauffage est, par conséquent, en fort recul. Selon les gestionnaires de réseaux, la consommation d'électricité a baissé de 6% (source RTE) et celle de gaz de 16,5% (source GRTgaz) cette année. 

Un portefeuille clients en forte croissance

 

L'essentiel de la croissance du groupe est associé aux quelques 406 000 nouveaux sites clients enregistrés durant l'année. L'objectif de 400 000 nouveaux clients fixé pour l'année a donc été largement atteint. Le solde net d'acquisition de nouveaux clients (prenant en compte les sorties) atteint ainsi + 188 000. L'entreprise a bien su tirer son épingle du jeu dans un marché où les fournisseurs alternatifs peinent encore à s'imposer. Ils disposent de 9,4% des parts de marché pour l'électricité et 16,7% pour le gaz (source CRE). La société peut se féliciter d'avoir fidélisé près de 1,3 million de clients (+17%).

Une rentabilité accrue

L’année dernière, alors que notre portefeuille clients s’est apprécié de 13%, l’ensemble de nos charges n’a progressé que de 1,9%. (Xavier Caïtucoli, le PDG de Direct Energie)

Le troisième fournisseur d'électricité et de gaz de France a aussi profité de cette hausse du chiffre d'affaires pour augmenter sa rentabilité. La marge brute augmente de 13,2% grâce, notamment, à des charges de structures stables ce qui permet d'atteindre une hausse du résultat opérationnel de 24 millions d'euros. Cela démontre le succès d'une stratégie intelligente d'approvisionnement aussi bien en électricité qu'en gaz naturel. L'entreprise s'est protégée des variations des prix sur le marché du gros de l'électricité en ayant recours au système de l'ARENH.

Des objectifs à portée de main

Rien ne semble arrêter Direct Energie...

L'objectif affiché de Direct Energie est de poursuivre sa politique de croissance et d'atteindre les 2 millions de clients d'ici à 2018. Pour cela, le groupe sera aidé, en 2015 et 2016, par la disparition des Tarifs Réglementés pour les professionnels, entreprises et collectivités. La direction espère ainsi un relais de croissance important, mais compte également poursuivre sa progression sur le segment des particuliers. Pour 2015, le groupe se fixe pour objectifs :

  • 450 000 nouveaux sites clients ;
  • 15% de croissance du chiffre d'affaires ;
  • + 25% du résultat opérationnel courant.

L'opérateur étend également développer sa stratégie de diversification, avec, notamment, son déploiement en Belgique. Le groupe devrait couvrir tout le territoire à l'horizon fin 2015 et espère capter 400 000 sites clients d'ici 2018. 

... sinon la résistance des anciens monopoles de l'énergie

Cependant, les anciens fournisseurs historiques (EDF et GDF Suez) continuent de résister et captent encore la majorité des parts de marché. Actuellement, encore 7 particuliers sur 10 restent clients GDF Suez pour le gaz (offre tarifs réglementés du gaz) et 90% demeurent aux tarifs réglementés de l'électricité d'EDFGDF Suez, notamment, rend coup pour coup dans la guerre des prix : après avoir lancé une gamme complète d'offres à prix fixes, l'énergéticien a récemment dévoilé son offre d'électricité low cost "Happ-e". Cette offre prive Direct Energie d'un des ses arguments de vente phare : les prix bas (offre Happ-e avec 12% la 1ère année seulement% de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés et -15% pour les 4000 premiers inscrits).

Mis à jour le