Assurance habitation : que faire en cas de dommages électriques ?

Comment protéger son logement et ses biens face à des dommages électriques ? Comment se faire indemniser ?

Les dommages électriques font partie des garanties optionnelles des contrats d'assurance habitation. Ils sont assez peu connus de tous malgré leur grande utilité. Selectra vous explique comment bien réagir en cas de dégâts sur votre matériel électrique.

img

Devis Assurance Habitation

Protégez vos appareils électriques et électroménagers des dommages électriques grâce à une assurance habitation.

En quoi l'assurance dommages électriques est-elle pratique ?

De manière basique, cette garantie procure la possibilité au propriétaire ou locataire de protéger ses objets électriques face aux risques de surtension (augmentation soudaine de la tension électrique dans un logement). Elle est généralement provoquée par la foudre et est susceptible de causer simultanément des dommages à plusieurs appareils.

D'autres dommages électriques sont pris en charge par les assureurs : la sous-tension ayant pour cause une erreur du distributeur et un problème interne à votre appareil qui doit être non électrique (une panne simple n'est pas comprise). Votre assurance habitation peut aussi comprendre le dédommagement en cas de dégâts dus à une explosion, implosion ou incendie de votre appareil électrique.

Quels sont les biens concernés ?

Selon l'assureur, la formule et les options et/ou packs que vous choisissez, vous disposez d'une plus ou moins grande protection pour vos biens électriques. En général, la plupart de vos appareils électriques quotidiens disposent d'une garantie, de votre électroménager à vos outils bureautiques s'ils sont branchés sur secteur.

Electroménager

four machine à laver electroménager

Protégez votre électroménager des éventuels dommages électriques grâce à une garantie

  • Réfrigérateur/congélateur
  • Micro-ondes
  • Machine à laver
  • Lave-vaisselle
  • Sèche-linge
  • Sèche-cheveux
  • Four électrique

Appareils bureautiques

  • Ordinateur de bureau
  • Tablette
  • Mobile

Sur demande, vous êtes aussi en mesure d'inclure les prises, interrupteurs, commutateurs et tout autre appareil permettant une connexion électrique.

Bon à savoir La limite de prise en garantie de vos biens électriques varie de huit à dix ans en fonction de votre contrat d'assurance habitation.

Quelles démarches dois-je effectuer en cas de sinistre ?

Voici les conseils des assureurs pour votre démarche si un sinistre se déclare :

  1. Avertissez votre assureur par courrier avec accusé de réception. Il est aussi possible de le faire par téléphone ou mail mais il existe le risque que votre déclaration passe aux oubliettes.
  2. Conservez les biens électriques qui ont subi des dommages pendant la durée de prise en charge du dossier.
  3. Prenez des photos de leur état, le cas échéant.
  4. Procurez l'ensemble des justificatifs indiquant la valeur et la preuve que vous êtes le propriétaire à l'assureur. Il peut s'agir de factures, photos, expertises ou encore témoignages.
  5. Établissez une fiche de déclaration de sinistre.

Les erreurs à éviter

Ne jetez sous aucun cas tout appareil électrique endommagé qui constitue une preuve formelle de ce qu'il est arrivé. Il arrive que les assureurs rejettent également les devis de réparation et met à votre portée un conseiller qui trouve la solution la plus adaptée. D'autres assureurs, comme CMMA, fonctionnent différemment et autorisent un devis au sein du dossier.

Comment faire ma déclaration de sinistre ?

Le moyen le plus sûr reste d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception expliquant en détail le sinistre. Vous êtes aussi en mesure de faire votre déclaration de sinistre par téléphone, en agence ou en ligne en complément.

Les informations que vous devez transmettre sont les suivantes :

  • Vos coordonnées personnelles ;
  • Votre n° d'assuré ;
  • La date du sinistre accompagnée d'une description qui relate les faits et leur nature, la date et le lieu du sinistre.

Que se passe-t-il ensuite ?

expert controle prendre des notes

Une fois votre dossier constitué et envoyé, deux schémas se dessinent en fonction du montant des dommages :

  • Pour un sinistre élevé, un expert est mandaté sur place dans le but d'évaluer les dégâts et fournir un montant global d'indemnité ;
  • S'il s'agit de faibles dommages, un simple devis de réparation, réalisé par un professionnel indépendant ou désigné par l'assureur, est à présenter avec le reste du dossier.

Que faire de mes appareils électriques après la prise en charge du sinistre ?

Si une expertise a lieu, votre assureur peut exiger le déplacement de vos biens endommagés dans une plate-forme spécifique pour y vérifier la tenue des dégradations. Dans le cas contraire, vous pouvez vous débarrassez des appareils en les apportant à la déchetterie, par exemple. Il est encore possible que le fabricant et/ou professionnel reprenne son appareil défectueux mais cette situation est relativement rare.

Qu'en est-il de la franchise et de l'indemnisation ?

L'indemnisation

Lorsque l'étape d'acceptation de votre dossier par l'assurance est conclue, l'indemnisation se fera en fonction du montant indiqué sur votre contrat d'assurance habitation. Elle comprend généralement le remboursement à neuf des biens électriques. Découvrez les différents modes de remboursement effectués par les assureurs habitation.

Attention Le remboursement à neuf signifie pour votre assureur, la valeur de votre appareil électrique à la date du sinistre. Attendez-vous donc fortement à ne pas être remboursé au prix d'achat ! Le remboursement au prix d'achat est d'autant plus rare pour les appareils informatiques qui subissent une obsolescence rapide.

La franchise

La seule franchise que les assureurs indiquent concernent les pertes de denrées de réfrigérateurs et/ou congélateurs. Pour exemple, elle se porte à 2000€ chez l'assureur Allianz.

Les informations autour de la garantie dommages électriques

Les exclusions de garantie

appareils multimedia ordinateur smartphone

Sont strictement exclus de la garantie dommages électriques, les incidents mécaniques non électriques, les pannes simples d'usure ou les dégradations du contenu de l'appareil défectueux. Pour ce dernier point, il s'agit surtout de la péremption de la nourriture conservée dans un congélateur ou réfrigérateur.

La vétusté des appareils électriques

Les assureurs jugent assez sévèrement la mauvaise qualité ou entretien de vos installations car cela a pu engendrer plus facilement les dégradations en cas de foudre. Un mauvais branchement peut provoquer la casse d'un ordinateur ou un incendie dans votre micro-ondes.

Des obligations pour le propriétaire et le locataire

Chaque personne occupant le logement se doit de respecter certaines règles, sous peine de voir son dossier refusé.

Le propriétaire

Vous vous devez de contrôler la dernière date de rénovation de vos installations ainsi que leur état (fils dénudés, présence d'éléments dangereux,…) et vous assurer que le logement possède un interrupteur général ou une protection contre les risques de surintensité.

Le locataire

Locataires, quant à vous, devez effectuer l'entretien de votre habitat dont les appareils électriques et leurs installations (changement d'interrupteur, entretien annuel de la chaudière électrique …).

Lors d'un sinistre pour dommages électriques, il vous appartient donc, propriétaire ou locataire, de prévenir votre assureur, constituer un dossier et vous référez à votre contrat d'assurance habitation en ce qui concerne les modalités de remboursement et la franchise.

Mise à jour le