Contrôle technique : prix, documents, fonctionnement

Comment se déroule l’examen de votre véhicule ?

C’est bien connu, le contrôle technique, c’est la bête noire des automobilistes ! Pourtant, cet examen très utile a permis d’écarter les véhicules dangereux des routes françaises. Comment se déroule l’examen de votre véhicule ? Combien coûte le contrôle technique ? Un contrôle technique gratuit est-il possible ? Selectra vous explique tout, de A à Z.

Comment obtenir un devis d'assurance auto en ligne en 5' et 100% gratuit ? Demandez un devis pour trouver une assurance auto moins chère et adaptée à vos besoins. Vous pouvez également faire votre comparatif 100% en ligne en utilisant notre demande de devis en ligne.
Devis en ligne

Contrôle technique auto : pour qui ?

voiture

Introduit par les pouvoirs publics au début des années 1990, le contrôle technique a pour objectif de rendre les routes françaises plus sûres en évitant que des véhicules ne répondant pas aux règles de sécurité circulent sur le territoire.

Tous les véhicules de tourisme et les véhicules utilitaires légers de moins de 3,5 tonnes et âgés de minimum 4 ans doivent être contrôlées tous les 2 ans. Les véhicules spécifiques (taxis, véhicules de dépannage, sanitaires, etc.) sont, quant à eux, contrôlés annuellement.

Il est important de bien respecter les délais entre chaque contrôle technique, au risque de vous exposer à des sanctions :

  • une contravention de 4e classe d’un montant de 135€ (90€ si vous la payez sous 3 jours et majorée à 375€ en cas de retard de paiement) ;
  • si les forces de l’ordre jugent votre véhicule en trop mauvais état, ils procèdent à la confiscation pure et simple du certificat d’immatriculation (carte grise) du véhicule. Un certificat provisoire de circulation vous sera alors remis afin de passer votre voiture au contrôle technique dans les meilleurs délais au risque de la retrouver à la fourrière. Vous récupérerez votre carte grise une fois le contrôle réalisé dans un centre agréé (visite et contre-visite, le cas échéant).

Contrôle technique automobile : comment ça marche ?

Le déroulement du contrôle technique ne sera pas le même selon le type de contrôle que votre véhicule subit.

Le contrôle technique périodique

Le contrôle technique n’est autre qu’un examen de votre véhicule visant à vérifier le potentiel risque qu’il représente en matière de sécurité routière. Depuis mai 2018, le contrôle technique s’adapte aux normes européennes et comprend 133 points de contrôle (dont 123 sont à corriger avec obligation d’une contre-visite de vérification) et 3 types de défaillances : mineures, majeures et critiques.

L’examen, réalisé par un contrôleur technique agréé par la Préfecture, dure en moyenne 45 minutes. Le professionnel vérifie, sans démonter votre véhicule, les éléments liés à la sécurité et à l’environnement (pneumatiques, système de freinage, d’éclairage, la direction, les différents équipements, la carrosserie, etc.) et en contrôle l’absence de défaillances. L’ensemble des anomalies constatées sont annotées sur un procès-verbal de contrôle.

À partir de là, il y a 2 possibilités :

  • le contrôle est favorable : le contrôleur vous remet un procès-verbal de contrôle et colle un timbre sur votre certificat d’immatriculation, indiquant la date limite de validité du contrôle technique venant d’être réalisé. Enfin, il appose une vignette sur votre pare-brise ;
  • le contrôle est défavorable : le contrôleur annote les points défectueux sur le procès-verbal qu’il vous remet. La date avant laquelle vous devez passer votre contre-visite est précisée sur le timbre collé sur votre carte grise, précédée de la mention « S », ou « R » pour défaillances critiques. Vous disposez d’un délai maximum de 2 mois pour effectuer les réparations et passer la contre-visite.

En cas de défaillance mineures : vous pouvez toujours rouler. Vous devez réparer votre véhicule sans pour autant avoir à passer une contre-visite. En cas de défaillances majeures : le véhicule peut rouler. Vous avez 2 mois pour effectuer les réparations et vous rendre en contre-visite. En cas de défaillances critiques : vous avez jusqu’à minuit le jour du contrôle pour rouler avec votre véhicule. Un délai de 2 mois vous est accordé pour réparer les anomalies et passer votre contre-visite.

La contre-visite

La contre-visite consiste à vérifier que les éléments d’identification et/ou les groupes de points de contrôle qui avaient posé problème durant l’examen du contrôle technique soient réparés. Ce second examen dure 20 à 25 minutes en moyenne.

L’article 8 de l’arrêté du 18 juin 1991 oblige l’automobiliste à présenter le procès-verbal du contrôle initial au contrôleur pour pouvoir passer la contre-visite.

Contre-visite : délai et sanctions Vous disposez d’un délai de 2 mois après le contrôle technique pour passer la contre-visite. Passé ce délai, vous vous exposez à une amende de classe IV et êtes dans l’obligation de renouveler un contrôle technique complet.

Le contrôle technique volontaire

clef de voiture

Le contrôle volontaire est réalisé dans les mêmes conditions que le contrôle technique réglementaire. Toutefois, il existe des différences :

  • aucune contre-visite ne pourra vous être imposée ;
  • vous pouvez demander à passer le contrôle volontaire à tout moment ;
  • l’examen porte sur l’ensemble ou une partie des 133 points de contrôle;
  • un procès-verbal de contrôle volontaire vous est remis sans délivrance de vignette ni de timbre sur le certificat d’immatriculation ;

Attention Ce type de contrôle technique ne remplace pas le contrôle technique réglementaire.

Le contrôle complémentaire

Le contrôle technique complémentaire, également appelé « Contrôle Pollution », ne concerne que les véhicules utilitaires légers (catégorie N1 sur le certificat d’immatriculation).

Durant l’examen, le contrôleur ne prend pas en considération les points de contrôle d’un contrôle technique traditionnel et mesure les indicateurs relatifs à la pollution tels que :

  • l’opacité des fumées d’échappement pour les véhicules roulant au diesel mis en circulation à compter du 01/01/1980 ;
  • la teneur en CO des gaz d’échappement pour les véhicules essence mis en circulation à compter du 01/10/1972 ;
  • la mesure du lambda des gaz d’échappement (véhicules équipés de catalyseur et de sonde lambda) pour les véhicules essence d’un genre autre que VP mis en circulation à compter du 01/01/1997.

Si vous êtes concerné par le contrôle complémentaire, vous devrez le réaliser entre le 11ème et le 12ème mois après le contrôle technique périodique.

Exemple :

Vous passez votre voiture au contrôle technique périodique le 27/02/2018. Le contrôle est favorable, il sera donc valable jusqu’au 27/02/2020. Vous devrez effectuer le contrôle complémentaire au plus tôt le 27/12/2018 et au plus tard le 27/02/2019.Passé cette date, vous encourez une amende de classe IV.

À la fin du contrôle pollution, deux résultats sont possibles :

  • votre véhicule ne pollue pas : le contrôleur apposera la date du prochain contrôle technique périodique sur votre certificat d’immatriculation ;
  • votre véhicule pollue : vous avez 2 mois pour effectuer les modifications nécessaires et passer la contre-visite. Une fois ce délai expiré, vous êtes passible d’une amende de classe IV si vous ne pouvez justifier de la réalisation de la contre-visite complémentaire.

Quels documents pour faire un contrôle technique ?

Pour passer votre véhicule au contrôle technique, un seul document est nécessaire : la carte grise (certificat d’immatriculation) du véhicule. Si vous passez en contre-visite, vous devez présenter votre certificat d’immatriculation et le procès-verbal de votre visite initiale.

contrôle technique sans carte grise

Il arrive cependant que vous ne puissiez pas présenter votre carte grise. Est-il donc possible de passer votre contrôle technique sans carte grise ?

Si votre véhicule est immobilisé par les forces de l’ordre à cause d’un défaut de contrôle technique, votre carte grise est confisquée. Pour pouvoir passer le contrôle et remettre votre véhicule en bon état de marche, il vous suffira de présenter la fiche provisoire de circulation valable 7 jours remise par les forces de l’ordre lors du contrôle. Vous disposerez de 7 jours pour vous présenter au centre et réaliser le contrôle technique.

Si votre carte grise est perdue ou a été volée, la première étape est de le déclarer à la préfecture. On vous remettra alors une fiche d’identification du véhicule qu’il faudra présenter au contrôleur au moment de passer votre contrôle technique. Une fois le contrôle passé, vous n’aurez plus qu’à retourner à la préfecture avec le procès-verbal pour demander une nouvelle carte grise.

Enfin, pour un véhicule immatriculé à l’étranger, il est possible de passer le contrôle technique sans carte grise. Toutefois, vous devrez présenter le certificat d’immatriculation du pays en question. Dans le cas où vous ne l’auriez pas, il faudra tout de même fournir un document prouvant que vous êtes le propriétaire du véhicule. En plus de ce document, vous aurez aussi besoin du certificat de conformité communautaire.

Comment bien préparer votre véhicule au contrôle technique ?

liste

Pour éviter au maximum les mauvaises surprises et maximiser vos chances d’obtenir un contrôle technique sans encombre, Selectra vous conseille de passer en vue certains points avant même de passer votre véhicule au contrôle technique.

Les points à vérifier :

  • l’éclairage/la signalisation (ampoules, réglage de la hauteur des phares, plastique troué, couleur non conforme, mauvaise fixation , etc.) ;
  • la plaque d'immatriculation (fixation, attachée, lisibilité) ;
  • les vitres (surteintage excessif) ;
  • équipement (sièges, ceintures, airbags, etc.) ;
  • les pneus ;
  • la carrosserie.

Quel est le prix d'un contrôle technique ?

Le prix du contrôle technique n’étant pas réglementé en France, il revient aux 6300 centres de contrôle technique présents dans le pays de fixer librement leurs tarifs, tout comme le font les assurances. Ainsi, d’une région à une autre, d’une ville à une autre, et même au sein d’une même ville, le prix du contrôle technique peut aller du simple au triple pour une prestation identique, d’autant plus qu’avec le renforcement des exigences en matière de sécurité automobile et la réforme du contrôle technique qui en a découlé, les prix ont augmenté de 15% à 20%.

Le prix du contrôle technique varie selon :

  • la région ;
  • le type de véhicule examiné (un véhicule utilitaire reviendra plus cher qu’un véhicule léger par exemple) ;
  • le type de prestation réalisée (contrôle périodique, complémentaire, volontaire, contre-visite) ;
  • le type de carburant (le contrôle d’un véhicule diesel revient en général plus cher qu’un moteur à essence);
  • la taille de l’agglomération où se trouve le centre de contrôle, etc.

Avant de passer votre véhicule au contrôle technique, il est donc indispensable de comparer les prix afin de bien choisir votre centre de contrôle.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un tableau qui regroupe les différents prix moyens du contrôle technique en France, en fonction du type de véhicule.

Prix moyen du contrôle technique en France en 2017
Type de véhicule Prix d‘un contrôle technique Prix d’une contre-visite
Véhicule léger diesel 67€ 15€
Véhicule léger essence 67€ 15€
GPL 100€ 15€
Utilitaire 70€ 17€
Poids lourd 150€ 50€

Comment trouver un contrôle technique pas cher ?

Sachant que le prix du contrôle technique est fixé librement, vous devrez faire quelques recherches avant de choisir le centre à qui vous allez confier votre véhicule.

contrôle technique pas cher

Pour faire des économies, le mieux est donc de comparer en contactant directement les centres de contrôle technique afin d’obtenir les informations exactes et connaître aussi les créneaux horaires disponibles.

Autre moyen pour trouver un contrôle technique pas cher : les plateformes de réservation en ligne qui fédèrent une quinzaine de centres et qui proposent des prix de l’ordre de 30% moins cher.

Contrôle technique gratuit : c'est possible ?

En France, il est possible de passer sa voiture au contrôle technique quasi-gratuitement. C’est en tout cas ce que propose le site ContrôleTechniqueGratuit.com.

Comment ça marche ?

Le site paie la facture du contrôle technique (réalisé dans 1 de ses 200 centres partenaires) en échange d’une liste de documents automobiles concernant votre véhicule (carte grise recto verso, carte verte, permis de conduire, contrat d’assurance auto, relevé d’information, dernière prime d’assurance, copie du dernier contrôle technique, carnet d’entretien du véhicule, factures d’entretien ou de réparations, coordonnées bancaires) que vous lui transmettez.

Plus vous fournissez d’informations, plus le montant de la remise est important. Ainsi, si vous remplissez 50% de votre profil, vous bénéficiez d’une réduction de 50% sur le montant de votre contrôle, le reste étant à votre charge. En renseignant 78 % des informations demandées par le site, le prix du contrôle technique sera de 14 euros.

En contrepartie, votre véhicule doit subir une contre-visite, vous devez vous engager à effectuer les réparations dans l’un des 2000 garages partenaires pour les réparations, sauf si celles-ci sont mineures.

Mise à jour le