Assurance santé : une hausse des prix significative en 2020

Assurance santé : une hausse des prix significative en 2020

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme 100 % santé est progressivement intégrée aux offres de couverture santé. Et celle-ci pourrait avoir des conséquences négatives pour les assurés, puisque les prix commencent déjà à augmenter selon les experts. Une situation anticipée par certains, malgré la promesse initiale des assureurs de ne pas répercuter le coût de la réforme sur leurs tarifs.


  • En bref : Hausse des tarifs des complémentaires santé en 2020
  • Malgré les promesses faites en 2019, les assureurs devraient significativement augmenter le prix de leurs cotisations santé en 2020 ;
  • La hausse, en réaction à la réforme 100 % santé, s’ajoutera entre autres à l’augmentation annuelle des tarifs de l’assurance ;
  • Selon le cabinet d’étude Facts & Figures, les nouveaux assurés peuvent craindre de voir 10 à 15 % d’augmentation sur les tarifs santé, y compris lors des renouvellements de contrat.

Réforme 100 % santé : qui joue le jeu ?

Avec la mise en place de la réforme « 100 % santé » en ce début 2020, certains prédisent une augmentation significative des prix des complémentaires santé. Le déploiement de cette réforme ne s’est pas fait sans vague, et dès les premières discussions, les craintes des hausses des tarifs ont été évoquées. En réponse, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait alors été assez claire : « Si [les complémentaires santé] ont accepté de ne pas augmenter leurs prix au-delà des augmentations annuelles liées au coût de la santé, c’est que les complémentaires ont jugé, et que nous avons jugé, que cette dépense est absorbable par une réduction de leurs frais de gestion. Elles s’y sont engagées, en raison de la marge qu’elles ont en la matière. »

A priori, les complémentaires santé vont respecter le cahier des charges défini par l’État sous la forme de contrats « responsables », rappelle le Figaro. Il est crucial de rappeler que 95 % de la population est protégée par une complémentaire santé en France métropolitaine, cela représente une proportion significative d’assurés. Les contrats responsables comprendront donc le remboursement des prestations du panier « 100 % santé ». L’impact pour les assurés devrait être significatif, puisqu’on estime le nombre de bénéficiaires autour des 20 %.

C’est ce que rappelle au journal Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du cabinet d’études Facts & Figures : « Au total, cinq millions de personnes, soit 15 à 20 % des assurés devraient réellement tirer profit du “100% santé”, qui améliore le niveau de couverture de leurs contrats. Certains assurés ayant un contrat moyen de gamme en bénéficieront aussi. En revanche, rien ne changera pour ceux ayant un contrat haut de gamme. » Pour les produits et prestations comprises dans le panier, il n’y aura rien à payer. Ceux hors de l’offre, potentiellement plus chers, seront toujours remboursés selon le niveau de couverture de l’assuré.

Le but premier de la réforme 100 % santé est de limiter le renoncement aux soins, ce qui explique qu’elle s’applique aux montures de lunettes, prothèses dentaires et prothèses auditives. Logiquement, cela implique que davantage de personnes se feront soigner à l’avenir, faisant évidemment grimper les remboursements pour les complémentaires santé, lesquelles gèrent 36 milliards d’euros de cotisations, précise le Figaro. Malgré les discours rassurants du gouvernement et les engagements pris par ces dernières, elles ne sont cependant pas convaincues et semblent revenir sur leur parole.

L’offre 100 % Santé est majoritairement financée par la sécurité sociale ; le quart restant incombe aux complémentaires.

prix mutuelle sénior

Devis mutuelle santé

Obtenez un devis gratuit de mutuelle senior en moins de 5 minutes.

Complémentaires santé : quelle hausse en 2020 ?

Les complémentaires santé l’affirment : la réforme implique forcément une augmentation du prix des cotisations. Malgré leur engagement en janvier 2019 à ne pas hausser leurs tarifs, il semble que les choses aient bien changé. Depuis le mois d’avril, les prix facturés aux nouveaux assurés ou lors d’un renouvellement sont plus importants. Cela ne laisse rien présager de bon, alors que dispositif n’entrera totalement en vigueur qu’en 2021.

Quel prix pour nos assurances santé en 2020 ?

Selon le cabinet Facts & Figures, le prix des cotisations des complémentaires santé en entrée de gamme aurait pris en moyenne 10 % au 1er janvier. Pour le milieu de gamme, la hausse serait de 5 %, et enfin de 2 % pour le haut de gamme. Et en plus de cet impact significatif sur les prix, il faut ajouter à cela la hausse annuelle des tarifs de l’assurance, à laquelle la santé n’échappe pas –avec 3 % en moyenne anticipée pour 2020 –, ainsi que l’inflation annuelle liée au vieillissement.

Au total, Facts & Figures évalue une hausse moyenne générale des assurances santé pouvant aller de 10 à 15 % pour les nouveaux assurés ou lors des renouvellements de contrat.

Enfin, certains observateurs craignent sur le long terme que l’accès au soin le plus qualitatif se limite à une partie de la population, avec la création d’un niveau low cost pour les personnes les plus précaires. De plus, il a clairement été établi depuis les débuts des discussions que la réforme ne pourrait réellement marcher qu’à condition que tous les acteurs se responsabilisent et jouent le jeu. Et alors qu’elle commence à être mise en application, le constat est sans appel : ce n’est pas le cas.

Réforme 100 % santé : quid des personnes sans complémentaire ?En France, 3 millions de personnes sont toujours sans complémentaire santé – les populations principalement concernées regroupent les personnes précaires avec un fiable revenu. Cela représente près de 5 % de la population française, une portion qui n’est pas de près ou de loin touchée par la réforme 100 % santé.

Mis à jour le