Plus de 2 millions de piscines en France : comment les sécuriser et les assurer ?

assurance piscine obligatoire
De plus en plus de piscines sont installées en France, c'est l'occasion de revenir sur les dispositifs de sécurité obligatoires et les assurances piscine.

L’été arrive et avec lui, l’envie de se baigner… Et peut-être d’acquérir une piscine ! Alors que le marché de la piscine se porte merveilleusement bien en France, il est important de rappeler quelques informations essentielles liées à la sécurité et à l’assurance piscine. Selectra fait le point et vous donne trois conseils incontournables pour vous baigner en toute tranquillité.

Piscine en France : les ventes se portent bien et atteignent des records

Nous avons un climat de confiance des ménages assez bon, le niveau des mises en chantier de maisons individuelles est très correct, et les Français aiment passer des moments agréables autour de l’eau, a expliqué Gilles Mouchiroud de la Fédération des professionnels de la piscine (FPP) au Figaro.

L’été est certainement une saison que la majorité des gens apprécie, non seulement car elle est l’occasion idéale pour profiter du soleil, mais aussi pour se baigner. En France, le marché des piscines se porte bien, et selon les spécialistes, la barre des deux millions de piscines vendues a été franchie en 2017.

Le dernier record datait de 2007, presque atteint en 2016 et dépassé l'an dernier. Avec les années, la piscine s’est démocratisée. Elle n’est plus l’objet de luxe que l’on connaissait autrefois. Cela se traduit par une baisse des prix généralisée au fil du temps avec une moyenne de 18 000 € pour une piscine enterrée – plutôt autour des 45 000 € auparavant – et environ 7 000 € pour une piscine en kit de nos jours.

piscine

D’après les données de la Fédération des professionnels de la piscine, quelques chiffres essentiels sont à relever :

  • 2,1 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaire du secteur pour 2017, soit une hausse de 11 % par rapport à 2016,
  • 45 810 : soit le nombre de piscines au sol vendues en 2017,
  • 56 000 : soit le nombre de piscines hors sol vendues en 2017,
  • 20, 2 % : la hausse générale des ventes pour tout type de piscine entre 2016 et 2017.
Confiants, les Françaises et les Français disent oui aux piscines chez euxLe succès des piscines auprès des particuliers s’explique par de nombreuses raisons. La météo ces dernières années a été plus chaude lors des étés, motivant les gens à se procurer des bassins. De plus, le secteur du logement se porte bien et bénéficie d’un taux de crédit relativement bas, ce qui établit un terrain de confiance propice à ce genre d’acquisitions.

Piscine et particuliers : quelques conseils pour la sécuriser efficacement

Si comme de nombreux Français et Françaises vous avez une piscine, ou si vous avez pour projet d’en acquérir une, Selectra vous donne quelques conseils pour garantir la sécurité de votre bassin et vous procurer la meilleure assurance piscine. Il est important de prendre en compte les différents dispositifs de sécurité imposés par les réglementations passées au 1er janvier 2004.

1. Acquisition d’une piscine : le label « Artisan de confiance »


Assurance, sécurité et piscine pour un été tranquille.

Avant de parler de l’assurance piscine, un petit point sur le bon réflexe à avoir si vous êtes encore en train de faire votre choix. Pour être sûr de la qualité du matériel, n’hésitez pas à vérifier que le bassin bénéficie du label « Artisan de confiance ». Les artisans qui en bénéficient sont obligés de répondre à un certain nombre de critères garantissant la qualité des leurs piscines.

Ce genre d’astuce permet de faire un tri initial parmi les choix qui vous sont proposés, ce qui est souvent très utile. Une piscine est un achat sur le long terme, qui demande un engagement de votre part. Il est donc important de privilégier la qualité et d’inclure cela dans votre budget envisagé. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels.

La consommation électrique d'une piscine coûte en moyenne plusieurs centaines d'euros chaque été à ses propriétaires.

2. Sécuriser votre piscine : au moins un à quatre dispositifs de sûreté obligatoires

Les piscines enterrées, non closes privatives à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyades, indique la loi N° 2003-9 du 3 janvier 2003.

La loi N° 2003-9 du 3 janvier 2003 au sujet de la sécurité des piscines impose aux particuliers d’installer d’un à quatre dispositifs de sûreté pour leur piscine en plein air, que celle-ci soit au sol ou hors sol. Parmi ces obligations, il vous faut au moins en choisir une.

Ces mesures de sécurité doivent obligatoirement être certifié NF, sans quoi vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 €. Voici celles qui sont disponibles :

piscine

  • Une couverture de sécurité : une formulation un peu élégante pour parler d’une bâche ou d’un volet destinés à fermer votre bassin. Au-delà de l’aspect sécuritaire, une bâche ou un volet sont un bon moyen de protéger votre piscine, surtout en hiver. Ceux-ci doit être à la norme NF P 90 308 pour être valide.
  • Une alarme pour la piscine : avec l’arrivée de la domotique dans les foyers, ce type de sécurisation tend à se perfectionner. Une alarme – à immersion ou périmétrique – est un moyen efficace d’éviter des accidents parfois graves. En cas de chute dans l’eau par exemple, celle-ci se déclenchera. Il s’agit probablement de la solution la plus abordable financièrement.
  • Une barrière de protection : pour garantir la sécurité de votre piscine, une barrière est une bonne solution. Il faut que celle-ci soit annotée NF P 90 306, ce qui indique qu’elle est conforme aux exigences de la loi. Au minimum, il faut qu’elle mesure 1,10 mètre de hauteur afin d’empêcher les enfants âgés de moins de 5 ans de pouvoir la franchir.
  • Un abri de piscine : n’hésitez pas à vous renseigner auprès de spécialistes. Un abri permet de sécuriser votre matériel et doit bénéficier de la norme NF P 90 309.
Votre piscine est ancienne ? Pensez à vérifier que vous êtes en règle !Si vous avez fait installer votre piscine avant 2004 et le passage de la loi relative à la sécurité des bassins dans les propriétés privées, il est important de vérifier que votre installation est conforme à la loi. Vous pouvez demander l’intervention d’un professionnel pour vous fournir une attestation si besoin.

3. Assurance piscine : l’assurance habitation à votre service

Qui dit piscine chez vous, dit obligatoirement assurance. Et plus précisément : l'assurance multirisque habitation. Celle-ci doit inclure votre bassin dans la couverture contre les risques d’accident. Si cela n’est pas présent dans votre contrat actuel, il faudra impérativement l’ajouter grâce à une extension de garantie dédiée précisément aux piscines et aux risques spécifiques qu’elles génèrent. Il est donc généralement conseillé d’au moins souscrire à deux garanties : la garantie dommages – liée à ceux provoqués par la piscine elle-même – et la responsabilité civile – en cas d’accident, sans elle, votre responsabilité peut être engagée.

Évidemment, pour que votre assurance habitation prenne en compte votre piscine, en plus de l’extension de garantie, il vous faut respecter les mesures de sécurité évoquées précédemment, sans quoi vous n’êtes pas conforme à la loi. Les prix de l’assurance piscine peuvent varier d’un assureur à l’autre. Il est important de bien vous renseigner et de comparer les offres disponibles. Comme toujours avec une assurance habitation, veillez à vérifier ce qui est inclus dans le contrat, et ce qui est de l’ordre de l’option.

Si votre piscine a été installée par un professionnel, vous bénéficiez de la garantie de parfait achèvement durant une année, et de la garantie décennale de votre constructeur pendant dix ans. La première concerne les problèmes mineurs, la seconde ceux plus sérieux.

Sûreté de la piscine : les mesures de sécurité ne sont pas que matériellesIl est important de rappeler que lorsque l’on possède une piscine, le plus important est de rester vigilant et toujours présent, surtout avec des enfants. En 2015, plus de trois personnes se sont noyées chaque jour entre les mois de juin et de septembre (des données rapportées par Santé publique France). Sensibiliser les plus petits aux risques de la baignade et leur apprendre les bons gestes est aussi essentiel que les mesures de sécurité matérielles.
Mise à jour le