Amazon se lance sur le marché des assurances

Le géant américain veut conquérir le monde des assurances

Après l’annonce, mardi 30 janvier 2018, de l’arrivée imminente d’Amazon sur le marché de l’assurance maladie, ce qui était une rumeur il y a quelques semaines encore est aujourd’hui un fait : Amazon s’attaque au marché des assurances. Très discret sur le sujet, le géant américain recrute pour le moment des professionnels de l'assurance à Londres et compterait s’implanter au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie et également en Espagne.

Etats-Unis : Amazon se lance dans l'assurance santé

Après la vente en ligne, le streaming de films/séries avec un certain succès puis, plus récemment, la production de films et séries, il semblerait qu’Amazon veuille s’attaquer aux assurances.

En effet, l’entreprise a annoncé dernièrement s'associer avec la société d'investissement Berkshire Hathaway et la société d'investissement JPMorgan Chase, pour proposer aux salariés de ces trois entreprises une assurance maladie.

Avec une masse salariale de quelques 960 000 personnes dans le monde, dont la majorité aux Etats-Unis, les trois géants s’associent pour explorer différentes « manières de fournir une assurance santé à leurs salariés américains, avec pour objectif d’améliorer la satisfaction des employés et de réduire les coûts », précise le communiqué commun.

Aucune information supplémentaire n’a filtré. Néanmoins, les associés ont déclaré qu’elles allaient créer une entreprise indépendante « libre de toute contraintes et incitations à dégager des profits ».

Une arrivée en Europe discrète et suivie de près

Amazon lorgne sur le marché européen des assurances. Voici ce qu’a découvert Patricia Davies, responsable assurance au sein du cabinet d'études GlobalData. Les raisons de ce constat : plusieurs annonces de recrutement d'Amazon UK publiées sur LinkedIn et le site spécialisé Where Women Work fin 2017.

Certes, le géant américain n’a pour l’heure toujours pas communiqué sur le sujet, mais selon l’analyste de Global Data, cette arrivée dans le secteur de l'assurance européenne est plutôt cohérente. « A l'occasion de notre enquête annuelle sur l'assurance dommages pour 2017, nous avons questionné nos clients sur leurs intentions d'achat d'assurance », résultats : 18 % d’entre eux se sont montrés favorables à souscrire une assurance auto ou habitation chez Amazon. « Ce chiffre a le mérite de démontrer le potentiel de cette marque en matière de cross-selling dans le secteur de l'assurance et sa capacité à prendre des parts de marché…en Europe ». Lors de son intervention au Web Summit 2017, l'ex-chief marketing et digital officier d'AXA Group, Amélie Oudéa-Castera, déclarait que « dans un an, Amazon sera devenu un acteur significatif dans l'industrie. »

Evidemment, même si elle était attendue, l'arrivée d'Amazon inquiète les acteurs majeurs du marché. Et pour cause, avec une base de prospects composée de centaines de millions de personnes ainsi qu'une compétence technologique amplement plus développée que chez les assureurs « traditionnels », Amazon dispose d'avantages considérables.

Assurance habitation : la cible privilégiée ?

Même si, dans ses offres d’emploi, Amazon a indiqué vouloir transformer le secteur de l’assurance et offrir de nouveaux services, impossible de dire avec certitude si la société américaine orientera son offre vers un type d’assurance en particulier. Néanmoins, pour certains, comme Patricia Davies, cela ne fait pas de doute : ce sera l’assurance habitation.

Il est vrai qu’au Royaume-Uni, Amazon propose une large gamme de services liés à la maison comme Amazon Prime, Amazon Fresh (service de livraison de courses alimentaires) ainsi que des produits censés faciliter la vie quotidienne comme les enceintes intelligentes. En outre, Amazon est déjà présent sur le secteur de l’assurance habitation au travers de multiples partenariats : en gestion de sinistres avec Allianz France ou encore avec Multiassistance, spécialiste de la gestion et de la réparation des sinistres MRH.

À voir donc. Dans tous les cas, l’ensemble des acteurs du secteur s'accorde à dire qu'Amazon révolutionnera le marché au travers d’une expérience client inédite. « Avec son ADN d'e-commerçant, Amazon a les codes pour arriver à modifier l'expérience client et à rendre la souscription d'assurance plus simple et plus ergonomique que ce qui existe aujourd'hui », avance Eric Mignot, CEO du courtier en ligne +Simple.

Seul ou à plusieurs ?

Amazon s’attaque au marché des assurances
Un partenariat avec les grands acteurs du marché européen est envisageable

Une autre inconnue de taille : Amazon va-t-il s’attaquer au marché des assurances seul, comme il l'a fait avec son offre de crédit aux PME Amazon Lending ? Ou va-t-il s'associer à un acteur du secteur comme pour son offre d’assurance maladie à venir. Comme le souligne Patricia Davies, «il est peu probable qu'Amazon porte le risque mais il peut être un canal d'affinité clé ».

Cette problématique dépendra entièrement du statut que choisira d’adopter l’entreprise américaine : un agrément d'assureur ou un statut de courtier, dans quel cas elle n’aura d’autre choix que de coopérer avec les acteurs majeurs européens. Selon Salim Echoukry, Président de Klein Blue Partners, une start up de conseil en innovation transformation : « Le statut de courtier peut aussi être une première étape pour Amazon. Si son business marche, alors il pourra demander un agrément », conclut-il.

Affaire à suivre…

Mise à jour le