Métamorphose de l’assurance santé : Alan lève 50 millions d’euros 

Métamorphose de l’assurance santé : Alan lève 50 millions d’euros 

Ces derniers temps, les actualités sont en majorité liées à la crise du Covid-19. La pandémie touche tous les secteurs. Malgré cette situation, l’assurtech française Alan a annoncé une nouvelle levée de fonds d’un montant de 50 millions d’euros, laquelle lui permettra de poursuivre son travail et de déployer son activité sur le territoire européen.


  • En bref : L’assurtech Alan continue son ascension et lève 50 millions d’euros
  • L’assurtech Alan a été fondée en 2016 par Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin ;
  • Depuis sa création, elle est parvenue à lever un total de 125 millions d’euros ;
  • Limitant d’abord son offre de mutuelle santé aux entreprises, Alan l’a depuis largement étendue et développée ;
  • Le but d’Alan est de dématérialiser l’assurance santé et de faciliter le parcours des clients, en simplifiant les démarches au quotidien ;
  • Malgré la crise sanitaire et économique liée au Covid-19, Alan a annoncé fin avril 2020 une nouvelle levée de fonds de 50 millions d’euros.

Alan : l’histoire d’un parcours sans faute en pleine métamorphose de l’assurance santé

L’assurtech Alan a connu une ascension impressionnante. Depuis 2016, cette mutuelle santé 100 % en ligne propose des offres assurantielles adaptées à tous. En France, la digitalisation des compagnies d’assurance est longue à s’effectuer. Pourtant, celle-ci s’impose comme une étape incontournable d’un secteur en perpétuelle transformation, et dont le modèle est en train de changer en profondeur.

Les assurtechs bouleversent l’ancien monde de l’assurance en proposant des offres 100 % en ligne.

Depuis sa création, Alan a œuvré à la révolution numérique de l’assurance santé. Cela passe par l’élaboration de nouveaux produits assurantiels, destinés au plus grand nombre. Fonctionnaires, retraités, professionnels de la restauration… l’assurtech, qui se concentrait originellement sur la mutuelle d’entreprise est parvenue à élargir son champ d’action avec succès. Jean-Charles Samuelian, directeur général et cofondateur d’Alan, expliquait ainsi en 2019 que « la mission d’Alan est de réimaginer la santé en la recentrant sur les personnes, en rendant le système plus fluide, en aidant à trouver un médecin bien remboursé près de chez soi, en proposant de la téléconsultation par vidéo à la demande, en répondant rapidement grâce des outils de tchat. »

Au-delà de cette volonté de réimaginer le secteur de l’assurance santé, Alan mise sur un dépassement de l’ancien modèle assurantiel reposant en grande partie sur l’opacité de ses offres. L’assurtech française a misé sur la transparence. Dans un billet de blog en 2018, Charles Gorintin, le cofondateur et directeur de la technologie d’Alan expliquait ainsi que « depuis [leurs] débuts, la transparence est au cœur de [leur] culture ». Comment ? En partageant la grille de salaires de l’entreprise, les détails des levées de fonds, et les méthodes déployées par la société.

Et il semblerait que la stratégie générale d’Alan soit payante. Fin avril 2020, l’assurtech a annoncé une nouvelle levée de fonds de 50 millions d’euros, suite à un tour de table en série C, lequel était mené par Temasek Holdings : « Temasek est un acteur institutionnel qui dépend de Singapour, ce qui nous permet d’avoir un partenaire à très long terme, a ainsi précisé Charles Gorintin à L’Agefi. Ils ont un très bon lien avec les systèmes de santé en Asie. Cela conforte notre stratégie à l’international. »

Alan : une assurtech pionnière du secteur de la mutuelle santéL’entrée d’Alan sur le marché de l’assurance santé correspond à une période clé, quand les entreprises se sont vues obligées de proposer une mutuelle de santé à leurs salariés. De plus, en 2016, l’assurtech était la première compagnie d’assurance santé indépendante à obtenir l’agrément de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution – ou ACPR – depuis trente ans.

Alan : vers un nouveau modèle de l’assurance santé ?

La levée de fonds a également été réalisée auprès d’investisseurs historiques, à l’instar d’Index Ventures. La précédente date de février 2019, lors de laquelle Alan avait réussi à lever 22 millions d’euros. Des fonds qui ont évidemment permis à l’entreprise d’investir dans le développement de leurs produits, mais aussi d’embaucher, puisque depuis, elle est passée de 65 salariés à près de 200.

© Alan

Lors d’une interview donnée à Frenchweb à l’occasion de cette dernière levée de fonds, Jean-Charles Samuelian expliquait leur démarche en détail de sa plate-forme de services consacrée à la santé : « Les utilisateurs vont retrouver des outils de prévention qui vont les aider à faire le bon check-up au bon moment, basé sur leur historique s’ils nous donnent accès à leurs données. Le deuxième point est l’accès à de l’information de qualité. Ils peuvent donc parler à un médecin très rapidement en quelques minutes dans l’application et en vidéo. La troisième brique est “comment je navigue ce système de santé qui est complexe”. Là, nous proposons des outils qui permettent aux utilisateurs de trouver des médecins autour d’eux, de savoir quand ils sont disponibles, de connaître le coût et le niveau de remboursement. »

Le grand enjeu d’Alan est de démocratiser la dématérialisation de l’assurance santé, tout en créant un parcours client plus simple et transparent. Elle a notamment concentré ses efforts dans le domaine de la télémédecine, qu’elle ambitionne de développer auprès de son partenaire, Livi. Enfin, dans le contexte du Covid-19, Alan insiste sur l’importance de sa démarche générale : « Nous avons passé l’année à développer des outils pour pouvoir rembourser nos membres en quelques minutes », précisait ainsi Charles Gorintin à L’Agefi. Afin d’accompagner les consommateurs, une offre gratuite « coup de pouce » est aussi disponible. C’est sans frais et sans engagement jusqu’au 31 mai 2020. L’offre propose à la fois des conseils, mais également une évaluation de risque personnelle quant au virus, ainsi qu’une téléconsultation grâce à l’application Livi.

Avec cette nouvelle levée de fonds, l’assurtech Alan pourra continuer de travailler sur ses offres, mais aussi se développer à l’échelle internationale, notamment en Espagne et en Belgique d’ici la fin 2020. Le but pour ces cinq prochaines années serait ainsi de partir à la conquête du marché européen.

En tout, les levées de fonds de l’assurtech Alan depuis sa création représentent 125 millions d’euros. Aujourd’hui, selon l’entreprise, Alan compte 76 000 adhérents pour un montant de 58 millions d’euros de revenus en 2019.

Mis à jour le