Le fonctionnement du marché de l'Internet

 

Vous souhaitez être guidé dans votre démarche ou obtenir des conseils ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Aujourd’hui, le marché de l'Internet est dominé par les 4 fournisseurs d'accès à Internet principaux : Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Leur vaste couverture réseau et le déploiement des nouvelles technologies, comme l'ADSL et la fibre optique, permettent à 85% de français d'accéder à Internet à leur domicile. La fibre se déploie très rapidement grâce au Plan France Très Haut débit.

Apparition du marché de l'Internet

Depuis 1989, de nombreux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) se sont succédés. Certains ont survécu face à leurs concurrents, d’autres n’ont tenu que quelques années. WorldNet est le premier grand FAI français. En 1996, il propose sa première offre au niveau national avec un kit de connexion WorldNet. A partir de 1997, l'accès à Internet s'effectue par un clic sur Connexion Internet. Cette fonction est intégrée à l'ensemble des ordinateurs Windows français, grâce à un partenariat avec Microsoft. De 80 francs/heure à 240 francs/mois fin 1994, WorldNet lance ensuite un forfait de connexion illimité à 99 francs.

Depuis les années 2000 et l'éclatement de la bulle Internet, de nombreux FAI sont apparus. Le FAI le plus solide, toujours présent aujourd’hui, est Orange. Voici le nom des fournisseurs d'accès à Internet anciennement ou actuellement présents sur le marché français :

  • Oléane (1989-1998) est l'un des premiers FAI proposant des offres pour les professionnels.
  • Compuserve (1993-1997) proposait deux forfaits (5h et 20) avant de fusionner avec Worldcon et AOL.
  • Internet Way (1994-1997) était le 3ème opérateur français avant d'être racheté.
  • Calvanet (1994-1999) proposait un abonnement mensuel à 240 francs et 120 francs l'heure de connexion.
  • FranceNet (1994-2001) proposait plusieurs services : fournisseur d'accès, portail, hébergement, mesure d'audience.
  • WorldNet (1994-2002) s'est fait connaitre avec la diffusion de kits de connexion 3h offertes dans des magazines.
  • Imaginet (1995-1998) était le permier FAI à proposer un forfait avec 50h de connexion pour 150 francs par mois.
  • Infonie (1995-2001) était l'un des principaux FAI de l'époque avec WordlNet.
  • Club Internet (1995-2009) proposait la meilleure offre sur le marché, un abonnement mensuel RTC à 77 francs.
  • NordNet (1995-Aujourd’hui) propose des offres par satellite et radio.
  • France Explorer (1996-2000) était le premier FAI à proposer des offres Internet sans abonnement.
  • Worldcom (1996-2003) a arrêté ses activités suite à un scandale de manipulations comptables.
  • Wanadoo Orange (1996-Aujourd’hui) est le fournisseur historique français. Wanadoo est devenu France Telecom, puis Orange.
  • Tiscali (1997-2005) développait son réseau fibre.
  • Freesbee (1998-2000) était le créateur d'un forfait tout compris avec 3h de connexion pour 1 franc.
  • OneTelNet et World Online (1998-2001) : OneTelNet proposait un forfait illimité à 149 francs, il disparaitra en 2001 suite à des procès et un redressement judiciaire. World Online était le pionnier des offres avec une facture à la consommation.
  • AOL (1998-2006) était le créateur d'une offre bas débit illimité pour 99 francs.
  • NOOS (1998-2007) a stoppé son activité suite à la saturation de son réseau.
  • Neuf Telecom Degetel (1998-2008) était le deuxième FAI derrière Orange.
  • Liberty Surf (1999-2001) était l'un des premiers FAI gratuits, la facturation reposait sur les minutes d'utilisation.
  • Chello (1999-2006) proposait une offre sur les réseaux câblés.
  • FreeSurf (1999-2010) proposait un Soir et Week-end illimité à 100 francs par moir
  • Nerim, Coriolis et Free (1999-Aujourd’hui) : Nerim était le premier FAI à se spécialiser sur les technologies xDSL. Coriolis commercialise ses offres sur le réseau de SFR. Free est le 4ème opérateur historiques français.
  • Net-Up (2000-2004) proposait un kit PC avec Internet bas débit en 2000, puis la télévision em 2001.
  • Oreka (2000-2005) proposait 18h par mois gratuite, en contrepartie la publicité était présente.
  • NC Numericable (2000-2007) proposait le haut débit par câble avec la télévision.
  • Cario (2001-2004) proposait une offre illimitée en RTC. Il lâcha subitement cette offre pour des offres ADSL.
  • EasyConnect (2001-2005) s'est reconcentré sur les professionnels.
  • Aramiska (2001-2006) était spécialisé dans les offres par satellite.
  • La Poste (2003-2005) proposait des forfaits bas débit et haut débit avec une adresse mail gratuite à vie.
  • TELE2 et Alice (2003-2008) : TELE2 proposait une offre ADSL à 30€/mois. Alice proposait des offres en dégroupage total et déployait son propre réseau fibre optique.
  • Darty (2006-2012) proposait une offre triple play, ainsi que la vidéo surveillance.
  • Numericable (2007-Aujourd’hui) est le spécialiste de la fibre par câble coaxiale. Il a fusionné avec SFR en 2015.
  • Bouygues Telecom et SFR (2008-Aujourd’hui) : Bouygues Telecom et SFR sont les 3ème et 2ème FAI français.

Au cours de ces années,de nombreux rachats et fusions ont lieu. Ces changements nous permettent de connaitre les fournisseurs d'accès à Internet d'aujourd'hui.

Présentation du marché français des Telecoms en 2016

Depuis le lancement des premières offres d'accès à internet en France, le nombre d'abonnés est en augmentation croissante. Cependant, avec le déploiement de la fibre sur le territoire français, la souscription aux abonnements haut débit diminuent de 100 000 chaque année. Cette perte de clients en haut débit est compensée par l’augmentation massive du nombre d’abonnements très haut débit.

  T3 2015 T4 2015 T1 2016 T2 2016 T3 2016
Nombre d'abonnements haut débit et très haut débit 26,575 26,870 27,081 27,225 27,450
Nombre d'abonnements haut débit 22,751 22,658 22,576 22,453 22,390
Nombre d'abonnements très haut débit 3,824 4,211 4,506 4,772 5,060

Données en millions

Aujourd’hui, on compte environ 27,45 millions d’abonnés haut et très haut débit, dont 22,39 millions d’abonnés haut débit et 5,06 millions d’abonnés très haut débit. Les abonnements haut débit enregistrent une baisse de 1,59% et les abonnements très haut débit une augmentation de 32,32% sur un an.

Présentation de la structure du marché de l'Internet entre les FAI

Depuis l'apparition des premières offres d'accès (grand public) à internet en France, de nombreux fournisseurs d’accès à Internet se sont succédés. En France, le marché est partagé en 4 opérateurs principaux, Orange, Bouygues Telecom, SFR-Numericable et Free, depuis 2010.

Présentation d’Orange, le fournisseur historique

Anciennement France Telecom, Orange est aujourd’hui le géant français des télécoms. En profitant de son statut d’opérateur historique, le FAI possède un avantage considérable sur ses concurrents. Il est ainsi le propriétaire de toutes les lignes fixes en France. Orange détient une marque low cost, Sosh, depuis le 6 octobre 2011. Pour plus de renseignements sur Orange, la consultation de notre dossier est disponible.

Voici quelques chiffres de l’opérateur historique français :

  • 40,326 milliards d’euros de CA en 2015
  • 157 000 collaborateurs
  • 445 000 km de câble sous-marins
  • 15,2 millions d’abonnés en haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 1 million d’abonnés en très haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 16,2 millions d’abonnés en haut et très haut débit au 2ème trimestre 2016

Présentation de Numericable-SFR

Présentation de SFR, l’un des premiers fournisseurs d’accès à Internet

Créé en 1987 par la Compagnie Générale des Eaux, SFR est entièrement racheté par Vivendi en 2011, puis en 2014 par Altice. Avant les années 2000, SFR était le premier fournisseur d’accès à Internet privé face à France Telecom.

Les initiales de SFR signifient Société Française du Radiotéléphone.

Afin de faire face aux offres low-cost de certains opérateurs qui fleurissent sur le marché, notamment Free, SFR lance, le 11 octobre 2011, sa gamme de forfaits low-cost, les forfaits RED by SFR.

En 2014, l’opérateur Numericable, précurseur du réseau câblé, rachète SFR, le plus ancien FAI. Le nouveau groupe Numericable-SFR change alors de nom pour devenir SFR Group. Il garde le nom de SFR pour commercialiser ses offres puisque la notoriété de celui-ci est plus importante que celle de Numericable.

Présentation de Numericable, l’initiateur du réseau câblé

Numericable apparaît en 1985 dans le cadre de la création des réseaux câblés en France. Ces réseaux sont construits par l’Etat et les collectivités publiques locales. Cette initiative a pour but de déployer la télévision par câble.

En 2005, Numericable propose sa première offre triple play, réunissant ainsi l’accès à Internet par ADSL et la téléphonie fixe avec la télévision. En 2014, les FAI Numericable et SFR fusionnent pour devenir SFR Group. En choisissant de garder le nom et les offres de SFR, Numericable arrête la commercialisation de ses offres. Cependant, il existe encore des abonnés aux anciennes offres de Numericable.
Aujourd’hui, Numericable possède le plus vaste réseau câblé, toujours utilisé par SFR Group pour proposer la fibre par FTTLA.

Les chiffres clés de SFR Group

SFR Group fait parti des acteurs les plus importants sur le marché des télécoms français. Voici quelques chiffres récents communiqués par le groupe :

  • 11,039 milliards d’euros de CA en 2015
  • 1,856 milliards d’euros d’investissements en 2015
  • 14 500 collaborateurs
  • 6,234 millions d’abonnés en haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 1,925 million d’abonnés en très haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 8,16 millions d’abonnés HD et THD au 2ème trimestre 2016
  • 1er opérateur français en nombre d’abonnés éligibles à la fibre FTTH ou FTTLA, avec plus de 8,5 millions de prises éligibles (au 1er trimestre 2016

Pour plus de renseignements, la consultation de nos dossiers sur SFR et Numericable est disponible.

Présentation de Bouygues Telecom, le précurseur des offres quadruple play

Créé en 1994, Bouygues Telecom est l’une des filiale du groupe Bouygues. En 2008, Bouygues Telecom acquiert son propre réseau fixe et propose sa gamme d’abonnements Internet avec sa Bbox.
Bouygues Telecom une nouvelle offre sur le marché en 2009 : l’offre quadruple play qui associe la téléphonie mobile avec la télévision, Internet et la téléphonie fixe. Les abonnements quadruple play de Bouygues Telecom sont ainsi appelés Ideo.

Bouygues Telecom mise sur des abonnements Internet moins chers que ses concurrents, en n’incluant pas de services divers. Les abonnés Bbox de Bouygues Telecom recherchent ainsi une simple connexion à Internet avec les principales chaînes TV et une offre de téléphonie fixe peu importante. Pour plus de renseignements sur Bouygues Telecom, la consultation de notre dossier est disponible.

Aujourd’hui, Bouygues Telecom est derrière Orange, Numericable-SFR et Free en terme d’abonnés. Voici quelques chiffres qui caractérisent l’activité des offres Internet de Bouygues Telecom :

  • 4,505 milliards d’euros de CA en 2015
  • 7 500 collaborateurs
  • 2,498 millions d’abonnés en haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 406 000 abonnés en très haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 2,788 millions d’abonnés en HD et THD au 2ème trimestre 2016

Présentation de Free, le précurseur des offres triple play

Présent sur le marché de l’Internet fixe depuis 2002, Free a un chemin semé d’embûches. Le fournisseur d’accès à Internet ne parvient pas à s’imposer avec ses Freebox. Free est pourtant le premier à lancer sur le marché une offre triple play (incluant la TV, la téléphonie fixe et Internet) en 2002. Mais en 2010, Free revient avec sa Freebox Revolution et connaît enfin le succès.

Free réussit à bouleverser le marché de l’Internet fixe avec des abonnements sans engagement et en obligeant les autres fournisseurs d’accès à Internet à revoir leurs offres. Pour plus de renseignements sur Free, la consultation de notre dossier est disponible.

Le FAI se situe derrière Orange et Numericable-SFR en termes de nombre d'abonnés. Voici quelques chiffres des résultats de Free :

  • 4,4 milliards d’euros de CA en 2015
  • 7 900 collaborateurs
  • 5,938 millions d’abonnés en haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 200 000 abonnés en très haut débit en 2ème trimestre 2016
  • 6,138 millions d’abonnés en HD et THD au 2ème trimestre 2016
  • 4 millions de prises raccordables en FTTH au 3ème trimestre 2016

Le positionnement des FAI sur le marché de l’Internet

Etant fournisseur d’accès à Internet historique, Orange a une longueur d’avance sur ses trois autres concurrents.

Orange réalise un chiffre d’affaires plus important que ses concurrents en 2015, soit deux fois plus que Bouygues Telecom, SFR-Numericable et Free réunis. En ce qui concerne le nombre d’abonnés HD et THD, Orange reste devant avec près de la moitié des abonnés HD et THD. SFR-Numericable se situe en 2ème position en terme de chiffre d’affaires et de nombre d’abonnés. Avec un chiffre d’affaires moins élevé que Bouygues Telecom, le nombre d’abonnés Freebox est supérieur. Auparavant, 4ème et dernier fournisseur d’accès à Internet historique, Free est devenu le 3ème opérateur français. Son pari de bousculer le marché et de faire chuter les prix à payer, même si le chemin pour rattraper Orange est encore long.

Grâce à sa fusion avec Numericable, SFR détient la première place pour le nombre d’abonnés en très haut débit. Cependant, la grande majorité de ces abonnés sont connectés à Internet par la fibre FTTLA.

Fonctionnement du marché des offres internet

Tous les français ne sont pas à égalité face aux technologies disponibles à leur domicile. En effet, les habitants de certains endroits relativement isolés se sentent “exclus” par les fournisseurs d’accès à Internet. Ces français se trouvent dans les “zones blanches”.

Une zone blanche correspond à une zone rurale, peu peuplée, non desservie par un réseau Internet. Le faible nombre de personnes dans cette zone n’incite pas les opérateurs à investir. Alors que les grandes villes possèdent un excellent réseau fibre, certains villages n’ont même pas accès à l’ADSL.

Ainsi, certains fournisseurs d’accès à Internet proposent des technologies comme l’accès à Internet par Satellite et Radio.

Fonctionnement des différentes technologies présentes sur le marché des Telecoms

Fonctionnement des offres Internet par Satellite

La connexion à Internet par satellite nécessite 3 éléments indispensables : la parabole, le satellite et le téléport :

  • Le satellite est géostationnaire, c’est-à-dire qu’il tourne en même temps que la Terre. Il se trouve à égale distance (soit 36 000 km) du téléport et du domicile de l’abonné. Son rôle est de recevoir et rechercher l’information demandée par l’abonné. Il joue le rôle d’intermédiaire entre la parabole de l’abonné et le téléport.
  • Le téléport est une infrastructure terrestre de l’opérateur satellite. Son rôle est de recevoir et d’envoyer les données des différents satellites du réseau.
  • La parabole doit être correctement orientée vers le satellite afin d’obtenir une bonne connexion. Son rôle est d’envoyer et recevoir les informations du satellite.

Pour améliorer sa connexion Internet, il est nécessaire d’avoir une bonne exposition et une vue dégagée.

Pour un abonné à Internet par satellite, la transmission est beaucoup plus longue qu’avec une connexion ADSL moyenne. En effet, pour effectuer une recherche, au moins 600 millisecondes sont nécessaires, ce qui est 10 fois plus long. Cette durée s’explique par la distance parcourue pour une information. L’information parcourt 72 000 km pour un aller. En effet, votre recherche est montée jusqu’au satellite (36 000km) qui a ensuite recherché l’information sur Internet et donc au téléport (72 000km). L’information remonte au satellite (108 000km) pour redescendre et apparaitre sur votre écran (144 000km).

fonctionnement internet satellite

Source : Site de NordNet

Fonctionnement des offres Internet par Radio

La connexion à Internet par Radio utilise les technologies WiMax et WifiMax. Elles fonctionnent comme des antennes radio. Comme pour la connexion par satellite, cette technologie nécessite deux éléments pour accéder à Internet : une antenne et une station de base à 20 km maximum :

  • La station de base est reliée au réseau fibre optique du FAI historique (Orange) et envoie des ondes hertziennes vers les antennes des abonnés.
  • L’antenne va recevoir les ondes hertziennes provenant de la station de base.

Pour une connexion Internet optimale par Radio, il est important d’être situé proche de la station de base et sans la présence d'obstacles (habitation, végétation).

fonctionnement internet radio

Source : Site de NordNet

Fonctionnement des offres Internet par ADSL

L’ADSL, pour Asymmetric Digital Subscriber Line, est une technique de communication numérique permettant de faire passer des données numériques par le biais des câbles cuivrés des lignes téléphoniques, indépendamment du service téléphonique.

Avec plus de 98% de foyers éligibles, et malgré le développement croissant de la fibre optique, l’ADSL reste, à l’heure actuelle, le moyen le plus simple et économique d’obtenir une connexion internet. Les 2% foyers non-éligibles correspondent aux foyers se trouvant dans les zones blanches.

Fonctionnement des offres Internet par VDSL

Le VDSL, pour Very High Bitrate Digital Subscriber Line, utilise la même technologie que l’ADSL en faisant passer des données numériques par la paire de cuivre d’une ligne téléphonique. Cependant, les signaux VDSL étant transportés sur la ligne simultanément et sans interférences, le débit atteint est supérieur à celui de l’ADSL. Déployé à partir de 2002, uniquement à Paris dans un premier temps, le VDSL reste, encore aujourd’hui, soumis à la régulation de l’ARCEP.

Aujourd’hui, 14,5% des 31 millions de lignes ADSL sont éligibles au VDSL, soit près de 4,5 millions de lignes.

Fonctionnement des offres Internet par la fibre optique FTTH (Fiber to the Home)

La fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin (de l’ordre de quelques microns), conducteur de lumière, que l’on utilise pour transmettre une grande quantité de données à très haut débit. L’un des principaux intérêts de la fibre optique est de pouvoir transmettre ces données sur une très longue distance (plusieurs centaines, voire milliers de kilomètres) tout en jouissant d’un taux d’affaiblissement extrêmement faible (moins de 0,2dB/km). Les propriétés de la fibre optique ont permis son utilisation dans divers domaines (imagerie, éclairage, capteurs) et notamment dans le développement du très haut débit.

Seuls 30% des foyers français sont éligibles à la fibre optique FTTH. Cependant, grâce au plan France Très Haut Débit, la fibre optique se déploie rapidement sur le territoire français.

Fonctionnement des offres Internet par la fibre FTTLA (Fiber to the Last Amplifier)

La technologie fibre FTTLA reprend les caractéristiques de la fibre optique. Il s’agit de ce même fil de verre mais qui est relié aux amplificateurs. Ils sont alors reliés au logement de l’abonné par un câble coaxial.

Cette technologie ne permet ainsi pas la même vitesse que la fibre optique, mais elle reste tout de même plus élevée que l’ADSL et le VDSL.

Fonctionnement du dégroupage sur le marché de l'Internet

Le dégroupage de la boucle locale est un procédé permettant aux fournisseurs d’accès à Internet alternatifs à Orange d’accéder aux lignes téléphoniques, afin de proposer des offres Internet aux abonnés, mettant ainsi fin au monopole de l’opérateur historique. Il s’agit en fait de la séparation de la ligne de l’internaute et de l’abonnement téléphonique à l’opérateur historique.

On distingue plusieurs zones de dégroupage :

  • Les zones totalement dégroupées
  • Les zones partiellement dégroupées
  • Les zones dégroupées étendues
  • Les zones non dégroupées

Fonctionnement du dégroupage total

Dans les zones totalement dégroupées, le fournisseur d’accès à Internet possède son propre réseau pour proposer tous ses services (Internet, télévision, téléphonie fixe).

Fonctionnement du dégroupage partiel

Dans les zones partiellement dégroupées, le fournisseur d’accès à Internet possède son propre réseau pour la connexion à Internet haut débit. Il doit cependant louer les lignes pour les services de téléphonie et de bas débit (fax).

Fonctionnement du dégroupage étendu

Dans les zones dégroupées étendues, le fournisseur d’accès à Internet s’appuie sur le réseau ADSL de l’un de ses partenaires. Bouygues Telecom est l'un des FAI qui utilise ce dégroupage.

Fonctionnement du non dégroupage

Dans les zones non dégroupées, le fournisseur d’accès à Internet loue les lignes téléphoniques à Orange. Les abonnements sont donc plus chers. Mais il existe de moins en moins offres en non dégroupage.

 

Vous souhaitez savoir à quelle(s) technologie(s) vous êtes éligible et à quelles offres vous pouvez souscrire ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Mise à jour le