Club Internet : un FAI disparu et racheté par SFR

appel gratuit

Souscrire chez SFR

Nos conseillers vous aident à trouver l'offre SFR la plus adaptée à vos besoins

Club internet

Créé par Fabrice Sergent en 1995, Club Internet, fournisseur internet disparu aujourd'hui, a été l'un des premiers fournisseurs d’accès à internet (FAI). L’année de son lancement, l’opérateur proposait un abonnement RTC puis, au fil du temps, il élargit sa gamme d'offres. En 2007, l’opérateur est racheté par Neuf Cegetel, lui même racheté en 2009 par SFR. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l'opérateur Club Internet.


  • L'Essentiel
  • En 1999, Club Internet était considéré comme le deuxième Fournisseur d'Accès à Internet en France.
  • Club Internet a été racheté par Neuf Cegetel en 2007.
  • L'opérateur a inventé le premier forfait internet comprenant les communications téléphoniques.

Présentation du FAI Club Internet

Crée en octobre 1995, Club Internet était un FAI (Fournisseur d’Accès à Internet) qui appartenait à la société Grolier Interactive Europe - Online Group, une filiale du groupe Lagardère SCA. Club Internet a été créé avant d’autres FAI célèbres de cette époque comme Wanadoo. Le slogan de Club Internet était « le Club le plus ouvert de la planète » avant de changer en 2003 pour devenir « l'Internet puissance Vous » et en 2005 où il devint « Vous êtes en bonne compagnie ».

club internet
L'âge d'or de Club Internet coïncide peu ou prou avec celui de Lycos (va chercher !)

L’équipe de Club Internet était composée de son créateur, Fabrice Sergent, mais aussi de Yann Mauchamp, Julien Mitelberg, Olivier Martinerie, Michel Béra, Daniel Grossman et Thuc Co Duchemin.

Un mois après son lancement, ce FAI proposait sa première offre d’abonnement mensuel RTC au prix de 77 francs (l’équivalent de 11,70 euros aujourd’hui). Ce prix ne comprenait pas les coût des communications et représentait, à cette époque, le meilleur prix du marché.

Le RTC (ou Réseau Téléphonique Commuté) est un réseau où la ligne de l'abonné est liée à un commutateur téléphonique grâce à une paire de fils.

L’équipe de Club Internet a assuré la croissance de la société du début à la fin. Elle a également décidé de céder l’opérateur à Deutsche Telekom, la plus importante société allemande et européenne dans le domaine des télécommunications. Avec cette cession, l’équipe et les actionnaires de Lagardère ont ainsi réalisé l’une des plus belles opérations du groupe en matière de création de valeur.

Une société qui n’a cessé d’évoluer au fil des années

En 1996, Club Internet a lancé plusieurs services sur le marché :

  1. Sytadin, le premier service d’infos trafic en temps réel.
  2. ID-CLIC, le premier service dédié aux enfants.
  3. Livemail, le premier service permettant de consulter ses messages via son téléphone.
  4. La première vidéo émise en ligne.

Durant les années suivantes, l’opérateur a poursuivi sa croissance en proposant à ses clients d’autres services intéressants : un média personnel en 1997, mais aussi le premier forfait internet avec les communications téléphoniques incluses dans l'offre. Ce service a été lancé en 1999 et cette même année le micropaiement fut introduit par l’opérateur en France.

En 2006, Club Internet a également mis en place son offre triple play.

Du côté du nombre d’abonnés, celui-ci a également augmenté au fil des années. En effet, en 1997, l’opérateur comptait 19 000 abonnés et en 2007, il en avait plus de 600 000.

Le rachat de Club Internet

Au cours de l’année 2000, Club Internet est racheté par T-Online International AG, une division de Deutsche Telekom. En 2007, le géant allemand décide de mettre en vente l’opérateur. Club Internet est alors racheté par Neuf-Cegetel pour la somme de 465 millions d’euros.

Au cours du troisième trimestre de cette même année, Neuf-Cegetel propose aux clients Club Internet de migrer vers ses propres offres dans un objectif précis : faire disparaître les offres de l’opérateur racheté.

Courant 2008, le site Club Internet ferme et Neuf-Cegetel est à son tour racheté par un autre opérateur célèbre, SFR.

En 2009, les boîtes mail Club Internet migrent vers celles de SFR. Cet événement marque la fin de l'opérateur.

Club Internet : quelles étaient les différentes offres proposées par l’opérateur ?

Club Internet proposait plusieurs offres à ses abonnés :

  • Bas débit : forfait internet proposé à différents tarifs selon les besoins : 6€ pour 5h, 10€ pour 15h, 15€ pour 50h et 25€ pour 100h. L’accès direct à internet était facturé 0,02€ la minute.
  • Club Internet1 : forfait ADSL 2+ au prix de 17,90€/mois.
  • Club Internet2 : forfait ADSL 2+ avec téléphone illimité présenté au prix de 29,90€/mois. Ici, le dégroupage était soit total soit partiel.
  • Club Internet3 : forfait ADSL 2+ avec téléphone illimité proposé au prix de 32,90€/mois. Pour ce forfait, le dégroupage était total.

Le prix de location de la box était également inclus dans le forfait mensuel.

ADSL 2+ représente l’évolution de l’ADSL et propose un débit maximal augmenté par rapport à son prédécesseur.

Pour les trois forfaits en ADSL 2+, un engagement de 12 mois minimum était prévu.

L’offre triple play Club Internet

Lancée en 2006 en avant-première, l’offre triple play Club Internet comprenait :

Offre triple play
  1. Un abonnement téléphonique.
  2. Des communications totalement illimitées vers les fixes de France et vers ceux de 41 pays étrangers.
  3. Un service de télévision par ADSL basé sur le système de Microsoft TV.
  4. Un accès à internet en haut débit (jusqu’à 19 Mbits/s).

Cette offre triple play était proposée au prix de 29,90€/mois.

A la différence des forfaits classiques Club Internet, le prix de la location de la Club Internet.box n’était pas compris dans le tarif de cette offre triple play. Il était donc nécessaire de rajouter 3 euros de location de box au prix de l’abonnement.

Quels étaient les services présentés par l’opérateur ?

En plus de ses offres, Club Internet proposait aussi différents services à ses clients. Parmi eux, il y a avait FlashMail qui était le service de messagerie en ligne de l’opérateur. Aujourd’hui, ce service correspond au webmail de SFR.

Le deuxième service mis à disposition était FlashVox. Ce dernier a été crée en 2005 et concentrait l’ensemble des services de téléphonie de l’opérateur. Depuis cette interface, il était possible de consulter son répondeur vocal, de gérer les options de sa ligne (bloquer les appels non désirés, modifier son mot de passe…), de garder en mémoire sur son disque dur des messages vocaux, de recevoir des alertes par SMS ou courriel d’un nouveau message sur son répondeur, de consulter son propre journal électronique (appels émis, reçus, en absence) et d’enregistrer son répondeur vocal.

Les clients Club Internet pouvait également profiter de la télévision via Microsoft TV, un système qui n’est plus disponible depuis 2009.

Enfin, un serveur de pages perso était également mis à disposition. Ces pages perso ont ensuite été remplacées par celles de SFR, qui ont aussi disparu courant 2016.

1er mars 2007 : la mise en vente de Club Internet

Le 1er mars 2007, Club Internet est mis en vente par son premier racheteur, Deutsche Telekom et en juin de cette même année, l’opérateur est racheté par Neuf Telecom pour 465 millions d’euros.

Deux ans après, en 2009, Neuf Cegetel est racheté par SFR. Avec ce rachat, les anciens abonnés Neuf Cegetel doivent souscrire un abonnement auprès de SFR s'ils souhaitent profiter du service de télévision. Au mois de juin de cette même année, l’ancienne messagerie Club Internet disparaît et migre vers celle de SFR.

appel gratuit

Vous souhaitez connaitre les différentes offres mobile et internet proposées par SFR ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Comment contacter Club Internet ?

Comme expliqué dans cet article, Club Internet est un fournisseur Internet disparu. Il n'est plus possible de souscrire une offre chez ce fournisseur et il n'est pas non plus possible de contacter l'opérateur aujourd'hui.

Mis à jour le