Prix du kWh d'électricité en 2018 : les tarifs EDF, Engie, Direct Energie...

Economisez jusqu'à 200€/an sur votre facture d'électricité/gaz

Nos conseillers vous répondent  

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Nous recommandons l'offre Directe

 
Les prix de l'électricité dépendent du fournisseur, de l'option tarifaire et de la puissance du compteur.

Le prix de l'électricité en France en 2018 est en moyenne de   centimes d'euros par kWh, auquel il faut ajouter un abonnement annuel de   €. La facture d'électricité est en effet composée d'un abonnement, additionné à un prix du kWh qu'il convient de multiplier par la consommation du ménage pour obtenir le montant total. Toutefois, le prix de l'electricité n'est pas unique puisqu'il dépend de l'offre souscrite auprès d'un fournisseur, de l'option tarifaire et de la puissance de compteur souscrite.

  • Prix electricité : quels facteurs de variation ?
  • L'offre du fournisseur : mis à part le tarif réglementé d'EDF, chaque fournisseur peut fixer librement ses tarifs.
  • L'option tarifaire : l'option Base garantit un prix invariable alors que l'option Double tarif propose des heures creuses et des heures pleines.
  • La puissance du compteur : les neuf paliers (de 3 à 36 kVA) correspondent aux besoins électriques, auxquels sont corrélés les tarifs.

Prix électricité chez EDF : leader mais plus cher

Dix ans après l'ouverture du marché, EDF reste le leader sur la fourniture d'électricité en France. Son tarif Bleu, réglementé par les pouvoirs publics, reste un véritable tarif de référence pour les consommateurs Français. Néanmoins, comme nous le verrons au cours de ce guide, la majorité de ses concurrents se différencie par un prix du kilowatt moins cher, en plus de services comme les prix fixes ou de l'électricité verte. Ce qui explique que près d'un Français sur cinq ait quitté le fournisseur historique en 2018.

Grille tarifaire de l'électricité chez EDF

Comme nous le voyons, les prix des abonnements et des kilowattheures varient bien selon la puissance et l'option tarifaire souscrites par les clients. Les questions du type "combien coûte l'abonnement à l'électricité ?" ou "combien coûte un kWh d'électricité ?" n'ont donc bien pas de sens, puisque les tarifs dépendent de fait des profils des consommateurs.

Prix de l'électricité TTC au Tarif Bleu réglementé d'EDF -  
Puissance du compteur Option Base Option Double tarif
Abonnement (/an) Prix du kWh Abonnement (/an) Prix du kWh
heures pleines
Prix du kWh
heures creuses
3 kVA     -
6 kVA          
9 kVA          
12 kVA          
15 kVA          
18 kVA          
24 kVA          
30 kVA          
36 kVA
Prix électricité triphasé
         

Le kilowattheure est une unité de mesure de la quantité d’énergie consommée par un appareil pour fonctionner, de puissance 1000 Watts (1 kW) en une heure.

Face à l'hégémonie des tarifs réglementés, plusieurs fournisseurs proposent un prix du kWh moins cher qu'EDF, avec un pourcentage de remise garanti à la clé. Certains fournisseurs proposent un prix fixe dans le temps sur une certaine période, permettant ainsi de se prémunir contre les hausses du  tarif bleu. Engie (anciennement GDF Suez) se distingue avec une offre à prix fixe révisable à la baisse en cas de baisse des tarifs réglementés d'EDF, mais sans réduction garantie lors de la souscription.

Offres d'électricité moins chères que le tarif bleu -  
Fournisseur Offres En savoir plus
Direct Energie
Offre Classique Electricité
  •  % de réduction sur le prix du kWh HT d'électricité par rapport aux tarifs réglementés
  • un service client primé Service client de l'année 2018
09 87 67 54 76
rappel gratuit
Total Spring
Electricité Prix fixe
  •  % de réduction sur le prix du kWh HT de l'électricité par rapport aux tarifs réglementés
  • prix du kWh HT garanti fixe pendant 1 an (évitez les hausses du tarif bleu !)
09 75 18 77 00
rappel gratuit

Happ-e
Happ-e by Engie

  •  % de réduction sur le prix du kWh HT de l'électricité par rapport aux tarifs réglementés

09 75 18 65 41
rappel gratuit

Engie
Ajust 3 ans
  • Prix du kWh HT fixe pendant 3 ans, et révisable à la baisse en cas de baisse des tarifs réglementés à date anniversaire du contrat

09 75 18 65 41
rappel gratuit

Le saviez-vous ?Plus de 6 millions de clients EDF sont déjà passés chez la concurrence depuis l'ouverture du marché de l'énergie en 2007. Changer de fournisseur est une procédure gratuite et sans risque. Plus d'informations en contactant le 09 73 72 73 00 ( ) ou en demandant un rappel gratuit

L'évolution des prix du kilowattheure d'EDF

Depuis 10 ans, les tarifs d'EDF connaissent une augmentation régulière et soutenue. Par exemple, l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité a été de 2% en 2012, 5% en 2013, 2,5% en 2014, 5% en 2015, 2% en 2016 et 1,7% en 2017. Cette évolution trouve sa source dans deux éléments.

  • L'augmentation HT est principalement due à la hausse des coûts de production. Le nucléaire coûte de plus en plus cher du fait des investissements pour améliorer la sécurité des centrales, allonger la durée de vie des réacteurs et développer l'EPR. La majorité des énergies alternatives coûte plus cher que le nucléaire, mais leur prix baisse d'année en année, puisque leur installation s'amortit et les technologies s'améliorent.
  • L'augmentation régulière des taxes sur l'électricité, et tout particulièrement la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité). Depuis 2012, cette taxe qui finance notamment le développement des renouvelables et le chèque énergie, a augmenté chaque 1er janvier de 3 € par MWh, pour atteindre 22,50 euros par MWh au 1er janvier 2018.
 
 

Retrouver notre guide complet sur les évolutions des prix du gaz en France.

Prix du kWh : la concurrence propose des tarifs plus bas

Nous avons sélectionné des offres de fournisseurs d'électricité moins chers qu'EDF et garantissant de plus des services innovants en matière de sécurité des prix, de respect de l'environnement ou de service client. Toutes les offres mentionnées sont donc moins chères qu'EDF, tout en proposant de l'électricité 100% verte.

A noter que pour les questions relatives aux compteurs ou aux lignes électriques, pour un relevé ou un dépannage par exemple, ce n'est pas le fournisseur qui s'en charge. En effet, c'est toujours ENEDIS, qui est le gestionnaire du réseau commun à tous les fournisseurs, qui interviendra. De fait, le rôle du fournisseur se cantonne essentiellement à choisir l'origine de l'électricité et la facturer à ses clients.

Comparatif des prix de l'électricité avec l'option Base

L'option Base de l'électricité se définit par un tarif du kWh unique, quelle que soit l'heure de la journée à laquelle le client consomme de l'énergie.

Comme on peut le voir ici, il existe une multitude d'offres moins chères que le tarif Bleu d'EDF avec souvent en prime une électricité garantie 100% verte. Nous avons choisi de montrer les montants pour les compteurs en 6kVA seulement par souci de clarté et parce qu'il s'agit de la puissance la plus commune en France ; mais les remises par rapport à EDF valent pour tous les profils de consommation.

Tarifs de l'électricité TTC chez la concurrence d'EDF -  
Offre Prix abonnement Prix du kWh Caractéristiques
Logo Direct energieDirect Energie online   €   €
  • - % sur le prix du kWh.
  • Service client de l'année 2018.
Logo ekwateurekWateur prix fixe    
  • Prix du kWh très intéressant.
  • Prix fixe 1 an.
Logo Plüm EnergiePlüm Energie   €   €
  • - % sur le prix du kWh.
  • Economies réalisées doublées par le fournisseur.
Logo Total SpringTotal Spring   €   €
  • - % sur le prix du kilowattheure à la souscription.
  • Prix fixe 1 an.
Logo Planète OuiPlanète Oui   €   €
  • - % sur l'abonnement.
Logo Mint EnergieMint Energie Classic   €   €
  • - % sur le prix du kW à la souscription.
edfEDF Bleu ciel   €   € -

Réductions HT.

Les principaux fournisseurs commercialisent les deux énergies, et proposent ainsi un prix électricité et gaz pour une offre identique. Dans ce tableau, c'est le cas de Direct Energie, ekWateur, Total Spring et EDF.

Comparaison des prix de l'électricité avec les heures creuses et les heures pleines

L'option Double tarif de l'électricité permet, en l'échange d'un abonnement un peu plus élevé et d'un prix du kWh plus cher pendant 16 heures de la journée ; de bénéficier d'un prix du kWh moins cher 8 heures par jour. C'est le gestionnaire du réseau ENEDIS qui décide, selon la commune de résidence, pendant quelles heures les foyers peuvent profiter de ce prix avantageux. Ce sont donc les mêmes horaires pour les heures pleines et les heures creuses d'un fournisseur à l'autre, pour une même commune. La différence avec EDF se fait là aussi avec des rabais intéressants obtenus, tant sur le prix du kWh aux heures pleines qu'aux heures creuses.

Prix electricité au kWh et abonnement TTC avec les heures creuses -  
Offre Prix abonnement Prix du kWh Heures pleines Prix du kWh Heures creuses Caractéristiques
Logo Direct energie Direct Energie online   €   €   €
  • - % sur le prix kW.
  • Service client de l'année 2018.
Logo ekwateur ekWateur prix fixe      
  • Prix du kWh très intéressant.
  • Prix électricité fixe 1 an.
Logo Plüm Energie Plüm Energie   €   €   €
  • - % sur le prix du kWh.
  • Economies réalisées doublées par le fournisseur.
Logo Total Spring Total Spring   €   €   €
  • - % sur le prix du kWh à la souscription.
  • Prix fixe 1 an.
Logo Planète Oui Planète Oui   €   €   €
  • - % sur l'abonnement HT.
Logo ilek ilek source hydraulique de Tarascon sur Ariège      
  •  % sur le prix du kWh en heures pleines.
  • Le choix de son producteur vert.
Logo Mint Energie Mint Energie Classic   €   €   €
  • - % sur le prix du kWh HT à la souscription.
edf Avis EDF   €   €   € -

Avec des compteurs 6 kVA. Réductions HT.

Perdus parmi toutes ces offres et leurs tarifs ?Appelez un conseiller Selectra au 09 73 72 73 00 (non-surtaxé) pour simuler vos factures chez le fournisseur qui sera le plus avantageux pour vous, selon vos caractéristiques de consommation.

Quels sont les différents types d'offres d'électricité ?

électricité euro

Le tarif bleu réglementé concerne environ 85% des Français particuliers, appuyant ainsi son qualificatif de référence s'agissant du tarif de l'électricité en France. Les concurrents d'EDF proposent des offres de marché dont, comme nous l'avons vu, la majorité sont moins chères que les tarifs réglementés. Les fournisseurs proposent généralement une remise immédiate sur le prix de l'abonnement électrique et/ou sur le prix kWh. Puis, le prix de l'électricité évolue de façon différenciée selon le type d'offre : indexé ou fixe.

Il existe ainsi trois grands types d'offres d'électricité en France, avec chacune leurs avantages et inconvénients.

Les tarifs réglementés

Les tarifs réglementés de l'électricité sont déterminés par les pouvoirs publics et sont commercialisés uniquement par le fournisseur historique. Leurs évolutions sont contrôlées par la Commission de régulation de l’Énergie et les ministères en charge de l'économie et de l'énergie.

Les prix indexés

Les offres d'électricité à prix indexé deviennent de plus en plus courantes et permettent de bénéficier de prix plus avantageux que les tarifs réglementés tout en gardant l'assurance que les augmentations hors taxes soient contrôlées. En effet, les prix suivent les mêmes évolutions que les tarifs réglementés. Certains fournisseurs choisissent de proposer une remise sur l'abonnement, quand d'autres affichent une remise sur le prix du kWh.

Par ailleurs, cela ne signifie pas qu'il y a un prix de l'électricité par mois qui change, puisque dans les faits ces offres suivent simplement l'évolution annuelle (voire biannuelle) du tarif réglementé.

Les prix fixes

Les offres d'électricité à prix fixe protègent les consommateurs des augmentations des prix de l'électricité. Elles assurent des prix bloqués pendant une durée définie contractuellement (de 1 à 3 ans) pour donner de la visibilité à son budget. Certains fournisseurs proposent des offres à prix fixe tout en étant moins cher que le tarif réglementé au moment de la souscription.

Ainsi, que vous preniez le tarif Bleu d'EDF en compteur Base 3kVA ou par exemple le tarif de Direct Energie en heures creuses 6 ou 9kVA ; le prix de l'électricité sera différent. Chaque situation étant unique, le plus simple pour trouver le fournisseur le moins cher pour son compteur et son option reste d'utiliser un comparateur de prix de l'électricité.

Avantages et inconvénients des différentes tarifications de l'électricité
Tarification Avantages Inconvénients
Tarif réglementé Le tarif de millions de Français habitués à EDF. L'une des offres les plus chères du marché.
Offres à prix indexé Ce tarif est corrélé au tarif réglementé et évolue dans le même proportion, avec souvent une remise garantie au consommateur. Si le tarif réglementé augmente, ce tarif augmente dans la même proportion.
Offres à prix fixe Ce tarif est fixe pendant x année(s) pour ne pas subir les éventuelles hausses du tarif réglementé. Si le tarif réglementé baisse, le consommateur n'en bénéficie pas.

Le changement de fournisseur encadré par la loi pour encourager le consommateurNon seulement le changement de fournisseur est entièrement gratuit et automatique dès la souscription faite par téléphone, mais aucun technicien n'a à intervenir sur le compteur ou les lignes, n'engendrant aucune coupure. De fait, lors de la souscription chez le nouveau fournisseur, il est demandé de fournir un relevé du compteur, qui permettra de clôturer votre contrat actuel et démarrer votre nouveau. Aucun justificatif n'est jamais demandé, ni aucun papier n'est à envoyer puisque votre nouveau fournisseur se charge de toutes les démarches à votre place. Vous recevrez une facture de clôture de votre ancien contrat après quelques semaines, sans aucun frais de résiliation. Il est tout à fait possible de revenir au tarif réglementé par la suite. Cependant, peu de personnes décident de faire ce retour en arrière.

Quelles sont les composantes du prix de l'électricité ?

  1. Le coût de la production de l'électricité, qu'elle soit nucléaire, verte ou autre ; achetée à EDF ou un autre producteur en France ou en Europe.
  2. Le coût de l'acheminement de l'électricité à travers les réseaux de distribution et de transport de l'électricité (TURPE).
  3. Le coût de la fourniture par le fournisseur, qui se rémunère pour l'envoi de la facture et la relation entre les clients et les services de production et d'acheminement.
  4. Enfin, des taxes sur l'électricité viennent allourdir les factures d'électricité : la CSPE (22,5€ /MWh), la TCFE (9,57€ /MWh), la CTA (27,04 % de la partie acheminement de l'abonnement), et la TVA (20 % sur le prix du kWh / 5,5 % sur l'abonnement).


La production, le transport, la distribution et la commercialisation sont les quatre maillons de la chaîne de valeur du marché de l'électricité.

La production électrique

La France est l'un des plus grand producteur d'électricité au monde, avec une production nette 619,3 TWh en 2015. Cette production est largement dominée par le secteur nucléaire (il représente encore 75% du mix énergétique la production française), même si la part d'énergie renouvelable grandit d'année en année. Bien que l'activité soit désormais totalement ouverte à la concurrence, EDF reste le grand leader du marché puisqu'elle assure à elle seule 90% de la production totale d'électricité en France.

Le transport de l'électricité

Après avoir été produite, l'électricité doit-être transportée jusqu'au lieu de distribution. Pour cela, elle emprunte les grands axes du réseau électrique (les "autoroutes" de l'électricité). Il s'agit d'un réseau de lignes à très haute tension. En France, la gestion de ce réseau a été confiée à RTE qui exploite, maintient et développe un réseau électrique de 105 000 km sur le territoire. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. Filiale à 50,1% d'EDF et 49,9% de la Caisse des Dépôts, l'entreprise est totalement indépendante d'un point de vue comptable et managérial et ses relations avec la maison mère sont régulées par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Cela permet de garantir la libre concurrence entre les fournisseurs d'électricité.

La distribution de l'électricité

En France, 1 300 000 km de lignes relient, par un réseau à moyenne et basse tension, les postes électriques aux consommateurs finaux. L'activité de gestionnaire de réseau de distribution est organisée en monopole par zone géographique : ENEDIS détient 95% du réseau et appartient à 100% à EDF, le restant étant détenu par des Entreprises Locales de Distribution (ELD), souvent organisées en régies municipales. Ces gestionnaires sont aussi en charge de la relève des compteurs électriques. Comme pour son transport, la distribution de l'électricité est contrôlée par la CRE qui s'assure de la transparence des gestionnaires du réseau ; il s'agit de veiller à ce qu'aucun fournisseurs d'électricité ne soit avantagé ou discriminé. Qu'importe le fournisseur du client, l'électricité est toujours acheminée par les mêmes réseaux d'acheminement.

La fourniture de l'électricité

La commercialisation est prise en charge par les fournisseurs qui vendent l'électricité aux consommateurs. Cette activité a été peu à peu ouverte à la concurrence : les fournisseurs achètent en gros de l'électricité, directement à des producteurs (EDF ou un autre) ou sur le marché de l'électricité, puis la revendent au détail. Ce sont les interlocuteurs privilégiés des particuliers, notamment pour mettre le compteur électrique à son nom après un emménagement. Il existe différents fournisseurs d'électricité, on en distingue deux sortes :

  • les fournisseurs historiques, qui avait déjà en charge la fourniture d'électricité avant l'ouverture à la concurrence : EDF et plus de 150 ELD (UEM, Séolis, GEG...) ;
  • les fournisseurs alternatifs, c'est-à-dire ceux qui sont arrivés sur le marché de l'électricité après l'ouverture à la concurrence (Cdiscount, Happ-e, Butagaz et tous les autres...).

Tout consommateur d'électricité, particulier (même locataire) ou professionnel, peut choisir son fournisseur et le type d'offre auquel il souhaite souscrire.

Décomposition de prix de l'électricité en France en 2018

Dans tous les cas, le prix de l'électricité prend en compte les coûts engendrés aussi bien par la production, le transport, la distribution et sa commercialisation ; sans oublier les taxes. Nous avons donc réalisé un calcul pour établir la facture moyenne d'électricité des Français en 2018. Nous nous sommes basés sur la consommation moyenne d'électricité, qui s'élevait à 4 679 kWh par an en 2017, avec un compteur en option Base en 6 kVA (majoritaire en France) au tarif réglementé d'EDF (comme près de 17 Français sur 20) suite à sa dernière augmentation.

Si les fournisseurs payent tous la même part sur l'acheminement et les taxes, ils peuvent choisir le prix le montant de la part "Commercialisation" qu'ils se réservent pour se rémunérer.

 

Tarification progressive de l'énergie : une fausse bonne idée ?

La tarification progressive de l'électricité (et du gaz) est un serpent de mer de la vie politique et médiatique, qui revient sur le devant de la scène lors de chaque campagne électorale. Elle consiste à faire augmenter le prix du kilowattheure avec la consommation d'électricité (et/ou de gaz naturel) d'un ménage.

Visées de la tarification progressive de l'énergie

Elle vise trois objectifs :

picto symbolisant l'argent

  • Environnemental : les ménages sont incités à réduire leur consommation, le coût marginal de l'énergie consommée étant élevé.
  • Social : les premiers kWh d'électricité ou de gaz, représentant une consommation de première nécessité, sont proposés à un prix bas pour garantir leur accessibilité pour les ménages modestes. Ces prix bas sont compensés par des prix plus élevés pour les consommations plus importantes, couvrant des besoins moins élémentaires. La consommation d'énergie pour un logement étant positivement corrélée au niveau de revenu, ce sont les ménages les plus aisés qui financent les prix les plus bas des premiers kWh d'énergie consommés.
  • Economique : à supposer que la tarification progressive de l'électricité a pour effet de réduire la pointe de consommation, elle permet de réduire les besoins en investissements dans des capacités de production.

Difficultés soulevées par la tarification progressive de l'énergie

Ce mode de tarification a été mis en place dans plusieurs pays partout dans le monde à la suite du premier choc pétrolier de 1973. Elle est portée de longue date par les milieux écologistes (via Enercoop notamment en France. Comme pour les prix du gaz, les obstacles à l'application d'une tarification progressive de l'électricité en France restent nombreux :

  • Politique : le sujet des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz est particulièrement sensible. La refonte en profondeur de la grille tarifaire, avec à la clé un clivage perdants/gagnants, demanderait un certain courage politique.
  • Social : si golbalement il existe bien une corrélation positive entre niveau de revenu et consommation d'énergie, de nombreux cas particuliers viennent compliquer l'équation. Les inactifs (retraités et demandeurs d'emplois, restant souvent chez eux dans la journée) ainsi que les familles nombreuses consomment davantage d'énergie que la moyenne des foyers sans rapport évident avec leur niveau de revenu.
  • Economique : cela passerait par une diminution - voire une suppression - de la part de l'abonnement dans la facture d'électricité des ménages. Or, l'abonnement constitue un puissant signal d'incitation des ménages à limiter la puissance de leur compteur d'électricité, et donc la pointe de consommation.
  • Environnemental : appliquer cette tarification aux seules énergies de réseau que sont l'électricité et le gaz naturel reviendrait à favoriser d'autres solutions moins vertueuses pour l'environnement, comme le fioul ou le GPL.
  • Technique : avec l'arrivée des compteurs intelligents, certaines modalités demanderaient la collecte d'informations par les gestionnaires de réseaux de distribution et les fournisseurs pour éviter les risques de fraude sur le nombre d'occupants d'un logement, la typologie de la résidence, ou l'usage de l'énergie.

Notre dossier sur la comparaison des prix de l'électricité en Europe.

Mise à jour le