Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Tous les tarifs de l'électricité et du gaz

Retrouvez tous les prix de l'énergie en France chez les différents fournisseurs (EDF, Engie, Direct Enegie, etc.) et nos conseils pour choisir la bonne offre.

La première augmentation des tarifs réglementés de l'électricité en 2019 a lieu en juin. Elle est la plus forte de l'histoire en France.

La Commission de régulation de l'énergie, qui choisit l'évolution des tarifs réglementés, avait recommandé en fin d’année 2018 une augmentation importante du prix du kWh électrique. Repoussée par le Gouvernement à cause de la crise des Gilets Jaunes, elle a été confirmée au printemps pour l’été 2019. Cette nouvelle évolution du prix de l’électricité à la hausse n’est pas une nouveauté mais fait s'élever des questions sur ses causes et sa légitimité ; sont pointées du doigts la gestion d’EDF et la stratégie énergétique des pouvoirs publics.

Le prix du kWh varie d'un fournisseur à l'autre, et selon l'option tarifaire et la puissance du compteur.

Le prix du kilowattheure d’électricité en France est soumis à des hausses tarifaires depuis de nombreuses années. Impactant la facture d’électricité du consommateur au même titre que l’abonnement, le tarif du kWh est la somme de multiples coûts de production et d’approvisionnement ainsi que d'acheminement et de taxes. D'un fournisseur à l'autre, selon la puissance du compteur, l'option tarifaire choisie et les conditions de révision des prix du contrat, le prix du kWh peut nettement varier.

Les abonnements d'électricité signifient à la fois le "contrat" et la "part fixe de la facture".

L’abonnement d’électricité représente la part fixe sur une facture d’électricité. Ce montant invariable dans un contrat d’électricité est dépendant de la puissance du compteur, de l’option tarifaire choisie ainsi que du fournisseur d’énergie. Il est également soumis aux taxes diverses liées à son acheminement sur le réseau domestique du consommateur. Il existe des abonnements d’électricité moins chers ; il convient d’étudier les différentes offres disponibles sur le marché de l’énergie.

Le coefficient de conversion gaz se fait du mètre cube au kilowattheure.

Le coefficient conversion gaz est un indice de valeur permettant de convertir en kWh une quantité d’énergie dans un volume de gaz consommé. En France, la consommation de gaz mesurée par les compteurs est exprimée en volume (m3). Or, le fournisseur de gaz a besoin de convertir cette quantité en énergie (kWh) pour facturer ainsi au plus juste les consommateurs. Le coefficient de conversion du gaz naturel est soumis à des variations dans le temps et le lieu géographique.

Le début de l'hiver sera doux au niveau des prix du gaz, puisqu'une baisse de 0,60% a été annoncée pour le 1er janvier.

Les prix du gaz aux tarifs réglementés d'Engie baisseront de 0,60 % au mois de mai 2019. Après sept mois de hausse de suite des prix du gaz observée pour les millions de clients du fournisseur historique de gaz naturel en France, et l'une des plus fortes jamais observées depuis la mensualisation des évolutions des prix du gaz en 2013, les baisses du début de l'année sont bienvenues pour le pouvoir d'achat des Français.

Les horaires des heures creuses dépendent de la ville et non du fournisseur (EDF, Engie, Direct Energie, etc.)

Les horaires des heures creuses sont décidées par ENEDIS lors de la pose d'un compteur suite au raccordement électrique. Les plages peuvent donc être différentes de celles d'un voisin et commencer ou terminer à un moment différent du jour ou de la nuit. Elles sont parfois découpées en deux périodes. Les créneaux sont mentionnés sur les factures et il n'est pas possible d'en changer.

Graphique et analyse de l'évolution des prix de l'électricité de 2003 à 2018.

Les prix de l'électricité ont une forte incidence sur le pouvoir d'achat des ménages. C'est pourquoi leur évolution est scrutée de près par les pouvoirs publics et les ménages. Mais d'ailleurs, qui décide de cette évolution ? A quelle fréquence peuvent évoluer les prix de l'électricité ? Quelles ont été les dernières hausses et baisses ? Et enfin, comment s'en prémunir à l'avenir ?

Les prix de l'électricité dépendent du fournisseur, de l'option tarifaire et de la puissance du compteur.

Le prix de l'électricité en France en   est en moyenne de   centimes d'euros par kWh, auquel il faut ajouter un abonnement annuel de   €. La facture d'électricité est en effet composée d'un abonnement, additionné à un prix du kWh qu'il convient de multiplier par la consommation du ménage pour obtenir le montant total.

Alors que l'année 2018 a été marquée par de nombreuses hausses, le premier semestre 2019 est très positif

Plus attractifs que les prix de l'électricité, les prix du gaz naturel évoluent plus fréquemment ; en moyenne chaque mois. Ils sont déterminés par une méthode de calcul complexe, et dépendent ensuite de la classe de consommation du logement et de la zone tarifaire de la commune. La comparaison entre les différents fournisseurs de gaz est donc complexe, c'est pourquoi Selectra vous informe et vous accompagne pour alléger vos factures.

Les tarifs du gaz dépendent essentiellement du lieu d'habitation, de l'utilisation faite du gaz et du fournisseur du client.

Les fournisseurs de gaz facturent les foyers selon un abonnement forfaitaire et le nombre de kWh consommés. Or le prix du gaz n'est pas le même selon la classe de consommation, la zone tarifaire de la ville de résidence, et surtout d'un fournisseur de gaz à l'autre. Si le prix du kWh en France évolue tous les mois et reste dans la moyenne des prix de l'UE, il est tout à fait possible de faire des économies sur sa facture de gaz en regardant les rabais proposés par certains fournisseurs alternatifs.

Pages