Vers un démantèlement d'EDF ? Les entreprises sommées de signer leur contrat d'énergie au plus vite, La SNCF passe au solaire

15/11/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Après l’Espagne, les Pays-Bas et la France, la Slovénie et l’Allemagne ont officiellement annoncé, les 10 et 11 novembre, leur volonté de sortir du Traité sur la charte de l’énergie (TCE). Le TCE permet aux entreprises de poursuivre les pays qui modifient leur politique énergétique, si elles estiment que cela menace leurs intérêts financiers.
  • L’opérateur national ukrainien Ukrenergo a affirmé lundi que la Russie a détruit une centrale électrique clé à Kherson avant le retrait de ses troupes de la ville et de la rive droite du fleuve Dniepr, dans le sud de l’Ukraine la semaine dernière. L’Ukraine “a transmis la liste des équipements dont la région de Kherson a besoin à [ses] partenaires internationaux”, a précisé Volodymyr Koudrytsky, le président d’Ukrenergo, ajoutant que “la Pologne et la France ont déjà répondu”.
  • Malgré bon nombre de tensions, l’Algérie reprend sa place de fournisseur de gaz principal auprès de l’Espagne et ce, pour le deuxième mois consécutif. Le pays du Maghreb un temps devancé par les Etats-Unis, a fourni 7 806 GWh de gaz par le gazoduc Medgaz, soit un cinquième de la consommation mensuelle, selon les derniers chiffres de la société énergétique espagnole Enagás. L'Algérie devance ainsi les USA, qui ont fourni à l'Espagne 6 346 GWh de gaz en octobre.

🐓 En France

  • Selon Reuters (citant une source au ministère de l'Economie et des Finances) - et malgré les spéculations - l'État français n'aurait pas l'intention de démanteler EDF une fois le groupe renationalisé. L'objectif serait de maintenir les activités EnR au sein du groupe. Les opérations hydroélectriques pourraient alors ne pas être ouvertes à la concurrence, toujours selon une source du Ministère des Finances.
  • Emmanuelle Wargon, La présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), tire la sonnette d’alarme auprès des entreprises et des collectivités locales qui n’auraient pas encore signé leur contrat d’électricité. “Il faut vraiment signer maintenant, ou à tout le moins trouver un fournisseur et engager des discussions sur les contrats d’électricité 2023”, enjoint-elle dans un entretien au Figaro. Les entreprises concernées (la moitié des entreprises françaises) risquent d’être sanctionnées, prévient la Commission de régulation de l’énergie.
  • Malgré la baisse significative des consommations d’énergie hexagonales, selon Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE, “jusqu'à nouvel ordre, on reste dans une situation de vigilance particulière avec quelques [alertes] Ecowatt rouges sur l'hiver qui sont probables”.
  • Depuis quelques jours, l’opérateur Free envoie une série de mails à ses abonnés afin de les inciter à adopter des eco-gestes avec leur Freebox et leur mobile, et donc réaliser des économies d’énergie.

💡 Autres

  • Née de la volonté de quatre grands donneurs d’ordres de la Manche, EDF, Orano, Naval Group et CMN, la Haute École de formation en soudage (Héfaïs) vise à reconstituer des savoir-faire en soudure dans le nucléaire, perdus faute de construction de nouveaux réacteurs, et qui occasionnent de longs arrêts pour réparation. Si son ouverture officielle n’est prévue qu’en septembre 2023, (à Équeurdreville-Hainneville), celle-ci accueille déjà depuis ses premiers stagiaires dans des locaux provisoires à La Hague.

☀️ Energies renouvelables

  • “La start-up toulousaine veut industrialiser une découverte de Nicolas Mézailles, directeur de recherche au CNRS, qui consiste à activer l'azote de l'air et à le faire réagir avec l'eau pour produire de l'ammoniac vert, sans utiliser du gaz naturel. Outre la production d'engrais azoté, il pourra servir à stocker les énergies renouvelables”.
  • Le 31 octobre 2022, SNCF Gares et Connexions a signé un accord avec Tenergie, entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables. cent dix-neuf gares ont été retenues sur le territoire national, dont dix-huit dans le Grand Est. Ce partenariat permettra l'installation de panneaux photovoltaïques sur les parkings des gares, hors des zones liées à des contraintes ferroviaires spécifiques. “Ce n'est que la première vague, le début de l'histoire”, précise Christophe Chartrain, directeur régional des gares SNCF du Grand Est.
Mis à jour le