“Don’t Pay UK”, entrée en vigueur de l'accord de l'UE, Moldovagaz dans la tourmente

09/08/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • L’accord de l’UE portant sur la réduction de la consommation de gaz des pays membres (à l’exception de la Hongrie) à hauteur de 15%, a été publié hier au Journal officiel, pour entrer en vigueur dès aujourd’hui. Celui-ci nous dit - entre autres - que pour parvenir à ladite réduction, “les États membres sont libres de choisir les mesures appropriées”, à condition toutefois que ces mesures ne compromettent pas “la sécurité de l’approvisionnement en gaz d’autres États membres ou de l’Union”.
  • Particulièrement dépendante de la Russie en matière d’approvisionnement en gaz, la Moldavie peine à régler ses factures. “Cette semaine, la compagnie nationale Moldovagaz a déposé une requête auprès de Gazprom, qui est à la fois son actionnaire majoritaire et son unique fournisseur, pour repousser le paiement de sa facture du mois d’août”.
  • Hier, lundi 8 août, s’est tenue une réunion entre le gouvernement espagnol et les 17 communautés autonomes, afin d’approuver un plan pour économiser l'énergie (Decreto de ahorro energético) qui sera mis en œuvre cette semaine. Ce plan s’articule autour de trois mesures principales :
    - la climatisation des locaux publics ne doit pas être inférieure à 27 degrés ;
    - Les lumières des vitrines de bâtiments publics devront être éteintes à 22 heures ;
    - les systèmes de chauffage ne devront pas dépasser les 19 degrés cet hiver.
  • Don’t Pay UK”, c’est ainsi que se nomme le mouvement de désobéissance civile qui incite les Britanniques à ne pas payer leurs factures d’énergie. Face aux hausses de prix, cette action vise à faire pression sur les fournisseurs d’énergie du pays (tous privés), afin d’obtenir des baisses de tarifs. Selon l’Association National Energy Action, en décembre 2021, 4,5 millions de foyers du Royaume-Uni dépensaient plus de 10% de leurs revenus dans les factures énergétiques.
  • Ce mardi 9 août, la Turquie relance les explorations gazières dans les eaux disputées au large de Chypre, au risque de raviver d’anciennes tensions. En effet, deux ans auparavant, des manœuvres similaires avaient été entreprises, “provoquant alors une escalade de tensions, l’envoi d’avions Rafale par la France et le déploiement d’une présence militaire commune associant Chypre, la Grèce, la France et l’Italie, etc”.

🐓 En France

  • En raison de la faiblesse record de la production nucléaire et hydroélectrique française, l’Hexagone devrait devenir importateur net d'électricité cette année. Selon les données disponibles du gouvernement et du gestionnaire de réseau RTE, le pays est pourtant exportateur net depuis au moins 1998. Il s’agirait donc d’une première en plus de 20 ans.
  • Le groupe de distribution Casino a récemment signé une charte d’engagement avec RTE et l’ADEME afin d’intégrer le dispositif EcoWatt, qui vise à optimiser la consommation d’électricité des entreprises et des consommateurs.
  • Dans un tweet publié ce lundi 8 août, la Ministre de la transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, annonce avoir fait appel aux applications GPS comme Waze, Google Maps, Mappy afin que celles-ci développent les moyens d’afficher les quantités de gaz à effet de serre rejetées lors de chaque trajet.

☀️ Energies renouvelables

  • RTBF.be pointe la problématique du rendement des panneaux solaires. En effet, alors que ces dernières semaines, ceux-ci tournent à plein régime, il est à noter que “l’excédant de production d’énergie, donc l’électricité non consommée, est envoyé sur le réseau. Seulement, celui-ci n’est pas toujours adapté pour en absorber autant, provoquant ainsi [une] surtension”. Face à cette problématique, la meilleure solution demeure de faire coïncider au mieux sa consommation avec la production d’énergie solaire.
  • Selon Greenunivers, “le ministre australien de l’Energie, Chris Bowen, a annoncé l’ouverture d’une consultation publique de 60 jours pour définir l’emplacement de parcs éoliens en mer au large des côtes de la région de Gippsland. Elle est située dans l’Etat de Victoria, dans le sud-est du pays, près de Melbourne. Cette décision ouvre la voie à l’installation des premières éoliennes offshore de l’Australie”.
  • Alors que les pays et entreprises du secteur de l'énergie du monde entier cherchent le meilleur moyen d’accélérer leur transition vers des ressources énergétiques plus propres, les nations d'Amérique latine élaborent quant à elles des plans pour accroître la production, la consommation et l'exportation d'hydrogène dit “vert”. Parmi les zones concernées, la province argentine de la Terre de Feu, située à l'extrémité sud de l'Amérique du Sud, a présenté dès juin des plans pour développer une industrie de l'hydrogène et de l'ammonium.
Mis à jour le