Vers une réforme du mode de calcul du prix de l’énergie, les EnR battent des records, la consommation de gaz en berne

06/07/2022

🌎 À l’international

  • En raison de la grève sur les champs de gaz norvégiens, le pays pourrait devoir réduire de près de 60% ses exportations de gaz ce week-end. Il est à noter que le gaz norvégien représente un quart de l’énergie de l’UE, dans un contexte de dépendance renforcée suite aux coupures d’approvisionnement russes.
  • Ce mardi, Yaïr Lapid, nouveau Premier ministre israélien a été reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron, alors que la frontière maritime entre le Liban et l’Israël est au cœur de vives tensions autour de la question de l'extraction de gaz par Israël d'un champ offshore. Le Président a précisé que "les deux pays ont intérêt à aboutir à un accord qui permettra une exploitation énergétique au bénéfice des deux peuples". La France y contribue déjà et est prête à y contribuer davantage".
  • Sur le plateau de BFM, la commissaire européenne Margrethe Vestager est revenue sur la question du marché de l'énergie sur le continent. Celle-ci a affirmé que la Commission européenne travaillait sur une réforme du mode de calcul du prix de l’énergie, actuellement indexé sur le prix du gaz et critiqué par plusieurs Etats membres. Elle a toutefois précisé que le système d'indexation “nous [avait] été très bénéfique lorsque l'écart de prix entre les différentes sources d'énergie était raisonnable”.

🐓 En France

  • L’ANAH a dépensé plus de 30 millions d’euros depuis 2016 pour des prestations du cabinet Capgemini, afin de répondre aux demandes du gouvernement sur la rénovation énergétique et la création de MaPrimeRenov’.
  • Dans son dernier rapport, la Cour des Comptes estime que l’ARENH a permis à EDF de couvrir ses coûts de production nucléaire, mais aussi que les revenus tirés par le fournisseur historique du mécanisme ont été supérieurs de 1,75Mds€ aux coûts de production.
  • Le groupe Orano a signé le 24 juin 2022 avec JAEA (Japan Atomic Energy Agency), l’Agence de l’énergie atomique japonaise, un contrat d’un montant de l’ordre de 250 M€, pour le transport et le traitement en France de 731 assemblages de combustibles usés issus du réacteur de Fugen, localisé au Japon. Il reviendra à l’usine Orano La Hague de traiter ces déchets nucléaires.
  • La centrale nucléaire de Flamanville est sortie ce lundi de presque trois ans de surveillance renforcée (instaurée suite à des difficultés rencontrées par le site depuis mi-2018), a annoncé l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

☀️ Energies renouvelables

  • La semaine dernière, la société BP a publié son étude annuelle sur les données énergétiques mondiales, offrant un aperçu exhaustif de l’offre et de la demande des principales sources d’énergie en 2021. Selon les données retranscrites par Forbes, “la consommation mondiale d’énergie renouvelable a connu une croissance impressionnante de 15 % en 2021, atteignant un nouveau record. La consommation d’électricité solaire a connu une hausse record de 1,7 exajoule (EJ), soit une augmentation de 22 %, mais c’est l’énergie éolienne (+2,5 EJ) qui a le plus contribué à la croissance des énergies renouvelables. Ensemble, l’énergie éolienne et l’énergie solaire ont fourni 2894 térawattheures (TWh) d’électricité en 2021”.
  • Stratview Research a publié un nouveau rapport sur le marché du nettoyage des panneaux solaires, affirmant que celui-ci devrait connaître une croissance robuste d’ici 2026, en raison de l’installation croissante de panneaux solaires photovoltaïques et la diminution du coût unitaire.

📈 Conso

  • L'AIE a affirmé ce mardi que la consommation mondiale de gaz devrait légèrement reculer en 2022. En cause, la guerre en Ukraine, qui devrait freiner la progression de la demande pour les années à venir. À en croire un rapport trimestriel de l'Agence internationale de l'énergie : “La consommation mondiale de gaz naturel devrait se contracter légèrement en 2022 et croître lentement au cours des trois années suivantes, alors que la guerre en Ukraine fait grimper les prix et alimente les craintes de perturbations persistantes des approvisionnements”.
Mis à jour le