Ségolène Royal multiplie les annonces pour favoriser les énergies vertes

Appels d'offres, simplification administrative, réduction des zones d'interdiction... Durant la semaine passée, Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, a multiplié les annonces de projets en faveur des énergies renouvelables.


A l'occasion du colloque du Syndicat des Energies Renouvelables du 12 février dernier, puis mardi dernier dans le cadre de l'examen de la loi de transition énergétique devant le Sénat, Ségolène Royal a annoncé des avancées prochaines sur plusieurs dossiers.

Des mesures pour lever les limitations à l'implantation des énergies vertes

Segolene Royal

Ségolène Royal s'est exprimée en faveur des moulins à eau, une énergie à fort potentiel selon elle.

Aujourd'hui, il est interdit de construire des éoliennes dans des zones militaires, au motif qu'elles brouillent les radars de l'armée. Les zones d'application de cette règle seront réduites, de 18% pour les zones de survol à très basse altitude et de 11% pour les zones d'entraînement. Cela devrait ouvrir des espaces significatifs pour le développement des éoliennes, en particulier dans l'Est du territoire. 

Par ailleurs, la généralisation du permis unique permettra bientôt de simplifier les procédures administratives pour la construction des éoliennes. Cette mesure, qui devrait être mise en place par ordonnance dans le sillage de la promulgation de la loi sur la transition énergétique, profitera également aux centrales à biogaz.

De nouveaux appels d'offres en France métropolitaine et outre-mer

Au Sénat, Ségolène Royal s'est également exprimée ce mardi en faveur d'une relance d'une énergie qui se faisait discrète ces dernières décennies, le petit hydroélectrique. Selon ses services, le développement des moulins à eau et des petits projets hydroélectriques est contrarié par la présence de règles trop strictes en faveur de la biodiversité. D'après la ministre, "on n’exploite pas assez le potentiel des moulins : 42 MW à moyen terme en Bretagne, contre 10 MW pour les éoliennes". Elle a annoncé la publication prochaine d'appels d'offres pour ces installations.

L'Etat poursuit son effort de stimulation économique du secteur via les appels d'offres, également pour l'éolien et le photovoltaïque. De nouveaux appels d'offre seront lancés pour la mise en place de centrales photovoltaïques en outre-mer. Cela concernera les installations de production d'électricité, mais aussi de stockage. La ministre a également évoqué les appels d'offre menés actuellement pour l'éolien en mer, et pour lesquels les concertations seront prolongées.

Un cadre réglementaire pour l'autoconsommation

Enfin, la ministre a annoncé des avancées prochaines sur son "chantier prioritaire", l'autoproduction et l'autoconsommation d'électricité. Selon un récent rapport du gouvernement, la hausse des prix de l'électricité conjuguée à la baisse du coût de production des énergies vertes ouvrirait une voie prometteuse à cette pratique. On attend la mise en place d'un cadre réglementaire, qui sera destiné en premier lieu à soutenir le développement des équipements photovoltaïques dans les secteurs industriels, tertiaires et agricoles. 

Mis à jour le