FAIRE, la nouvelle campagne publique pour inciter à la rénovation énergétique

Rénover son logement peut permettre de faire des économies d'énergie et de gagner en confort.

"Engagés pour FAIRE", le nouveau mot d'ordre du ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère de la Cohésion des territoires, l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) et l’ADEME. Lancée en septembre, la campagne FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique) vise à promouvoir la rénovation énergétique des bâtiments auprès du grand public. L'équipe de Selectra décrypte pour vous l'essentiel du dossier de presse de cette nouvelle campagne publique. 

Les bâtiments, un poste de consommation important

En France, le bâtiment témoigne d'un très fort impact sur l'environnement. En effet, s'il on en croit le dossier de presse de la campagne FAIRE, "45 % de l’énergie finale est consommée par les bâtiments" et ils engendrent "27 % des émissions de gaz à effet de serre"

Ce problème est notamment dû à un manque d'isolation qui génère des déperditions d'énergie mais qui fait aussi monter la facture des ménages qui surchauffent pour compenser. En effet, 7 millions de logements sont encore mal isolés. Un problème d'autant plus important, puisqu'un Français sur cinq se trouve en situation de précarité énergétique, c'est à dire que plus de 10% du budget de son foyer est consacré à l'énergie. 

La campagne est à mettre en lien avec le Plan de Rénovation énergétique des bâtiments lancé en avril dernier par l'Etat, qui vise à faire baisser la consommation énergétique et à "l’éradication de la précarité énergétique en 10 ans". Concrètement le gouvernement s'est engagé à rénover 500 000 logements par an jusqu’en 2050 en commençant par supprimer "les passoires thermiques occupées par des personnes aux revenus modestes" à horizon 2025.

Un manque d'information auprès des ménages

Selon l' ADEME, "seulement 15 à 17 % des ménages ayant réalisé des travaux en 2017 ont bénéficié d’information et d’accompagnement." Partant de ce constat, les acteurs du logement se sont réunis pour lancer une campagne de communication télévisée et sur les réseaux sociaux qui sera déployée pendant 3 ans. 

Par ailleurs, un site internet www.faire.fr a été mis en ligne pour proposer aux citoyens des renseignements sur la rénovation thermique. Il se décline autour de 3 axes :

  1. FAIRE SIMPLE qui propose des gestes simples afin d'améliorer son confort tout en faisant baisser sa consommation d'énergie, donc sa facture ;
  2. FAIRE MIEUX qui explique les solutions d'isolation et de ventilation qui peuvent être intéressantes pour un hébergement ;
  3. FAIRE PLUS qui s'attache à lister tous les travaux et aménagements pouvant être réalisés pour améliorer la performance énergétique de sa maison ou de son appartement.

Ce site web est également l'occasion de recenser les professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et les architectes adhérants au réseau. Il se pose enfin comme une plateforme pour décrypter les différentes aides financières auxquelles sont éligibles les ménages dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. 

Promouvoir plus de confort thermique

"94 % des ménages ayant réalisé des rénovations performantes trouvent qu’ils ont amélioré le confort thermique de leur logement et 74% observent déjà des réductions des dépenses énergétiques." ADEME

L'objectif de la campagne est d'inciter les citoyens à réaliser des travaux pour se sentir mieux chez eux, pour devenir "tous éco-confortables".  Alors que les Français tendent à rénover uniquement pour remplacer une structure vétuste, le gouvernement et les autres acteurs institutionnels veulent favoriser la prévention. Ils expliquent que "la rénovation énergétique des bâtiments permet de baisser la facture énergétique donc à la fois d’améliorer le pouvoir d’achat, notamment des citoyens les plus fragiles, et de lutter contre le changement climatique."

Pour ce faire, il existe différents types de chantiers :

  • Les travaux d'isolation pour lutter contre la déperdition d'énergie et de chaleur et se prémunir du froid, surtout à l'approche de l'hiver ;
  • Les travaux de ventilation afin de faire diminuer l'humidité et les moisissures qu'elle peut générer ainsi qu'améliorer la qualité de l'air ;
  • La mise en place de nouveaux équipements plus performants comme une chaudière, un chauffe-eau ou encore des panneaux solaires, par exemple.

 

Mise à jour le