Plus de 40 000 entreprises toujours en offre transitoire, quatre mois après la fin des tarifs réglementés

Après la fin des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz au 1er janvier 2016 pour les entreprises grandes consommatrices*, celles qui n'ont pas fait le choix d'une offre ont été basculées sur une offre transitoire plus chère ; elles passeront au 1er juillet sur une offre plus chère encore.

Au 10 mai, parmi les 468 000 sites concernés par la fin des tarifs réglementés de l'électricité, 36 000 n'avaient toujours pas fait le choix de leur fournisseur (elles sont 10 500 sur un total de 108 000 pour le gaz naturel). Ces clients se trouvent aujourd'hui à l'offre transitoire, qui affiche un surcoût de 5% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé.

Au 1er juillet, les entreprises retardataires seront basculées sur une offre proposée par l'un des 20 fournisseurs sélectionnés par la Commission de régulation de l'énergie dans le cadre de son appel d'offres. Ces clients seront répartis entre les fournisseurs par lots, et devront s'acquitter d'un prix du kWh jusqu'à 30% plus élevé que les prix habituellement pratiqués sur le marché. Ce surplus sera en majeure partie reversé à l'Etat.

A lire aussi : Fin des tarifs réglementés : la CRE dévoile le système qui fera suite à l'offre transitoire


* : Fin des tarifs jaunes et verts pour l’électricité, et des tarifs réglementés pour les consommations supérieures à 30 MWh pour le gaz naturel (150 MWh pour les copropriétés). Plus d'informations sur la fin des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz.

Devis électricité / gaz pour les professionnels 09 73 72 73 00 (lundi-vendredi 5h-1h du matin, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Me faire rappeler gratuitement

Mis à jour le