Augmentation des prix de l'électricité au 1er février : allez-vous payer +5, +15 ou +20% ?

Publié le
min de lecture

À partir de ce mercredi 1er février, il faudra compter sur une hausse des tarifs réglementés de l'électricité d'EDF. Si cette augmentation est maintenue sous contrôle, grâce au bouclier tarifaire du gouvernement, ces nouveaux tarifs n’échapperont pas à une hausse incompressible de 15%. Concrètement, comment ce changement tarifaire va-t-il impacter les prochaines factures d’électricité des Français ? Seront-ils tous égaux face à cette évolution ?

Une augmentation moyenne de 20 euros par mois sur les factures d’électricité

La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a publié le 30 janvier 2023 ses conclusions sur la hausse des prix de l’électricité. Applicable dès le 1er février 2023, cette augmentation devrait être reportée sur les prochaines factures d’électricité des consommateurs. 20,54 millions de ménages français vont ainsi subir une hausse des prix de l’électricité de l’ordre de 15%.

Sur le Tarif Bleu d’EDF ou Tarif Réglementé, le prix du kWh en option base passe désormais à 20,62 cts € TTC. En 2022, ce prix était de 0,1740 euros TTC soit 17,40 cts €. Les heures pleines passent quant à elles à 22,28 cts €/kWh (contre 18,41 cts € en 2022) et les heures creuses seront facturées au prix de 16,15 cts € (contre 14,70 cts € en 2022).

Tarif réglementé TTC d'EDF en février 2023
  Option Base Option Heures pleines heures creuses
Puissance Abonnement /mois  Prix du kWh / cts Abonnement /mois  Prix du kWh HP Prix du kWh HC
3 kVA 9,13 € 0,2062 € --
6 kVA 11,93 € 0,2062 € 12,35 € 0,2228 € 0,1615 €
9 kVA 14,86 € 0,2062 € 15,84 € 0,2228 € 0,1615 €
12 kVA 17,88 € 0,2062 € 19,34 € 0,2228 € 0,1615 €
15 kVA 20,71 € 0,2062 € 22,50 € 0,2228 € 0,1615 €
18 kVA 23,67 € 0,2062 € 25,21 € 0,2228 € 0,1615 €
24 kVA 29,82 € 0,2062 € 31,69 € 0,2228 € 0,1615 €
30 kVA 35,83 € 0,2062 € 37,68 € 0,2228 € 0,1615 €
36 kVA 41,71 € 0,2062 € 42,42  € 0,2228 € 0,1615 €

On peut ainsi observer cette hausse contenue à +15%, par rapport aux tarifs appliqués en 2022, qui avaient déjà subi une augmentation de 4%, minimisée encore une fois par le bouclier énergétique. À en croire la proposition de la CRE, sans ce mécanisme, il aurait fallu s’attendre à une augmentation réelle de 99,22% pour les tarifs bleus résidentiels.

Avec ces nouveaux prix, les foyers français restant fidèles au Tarif Bleu d’EDF observeront “une augmentation moyenne de l’ordre de 20 euros par mois pour les ménages se chauffant à l’électricité, au lieu de 180 euros sans bouclier tarifaire”, précisait la Première Ministre Elisabeth Borne à l’automne 2022.

Une augmentation des prix inégale

Toutefois, si l'on s'intéresse de plus près à ces nouveaux prix, on peut s’apercevoir que cette augmentation varie selon les offres souscrites et la consommation des ménages.

Il est important de comparer l’ensemble des grilles tarifaires du tarif bleu d’EDF antérieures et postérieures à l’augmentation du 1ᵉʳ février 2023 et non seulement celle du prix du kWh. L’ensemble des données révèle une hausse des prix très hétérogène.

Abonnement Prix du kWh
Base Heures pleines Heures creuses
+2,8 à 5.5% selon la puissance +18,5% +21,02% +9,86%

Il est à noter que si le prix de l’abonnement augmente de 3 à 5%, celui du kilowattheure subit quant à lui une hausse de l’ordre de 18,5% en moyenne.

En résumé, cette hausse se présentera de la façon suivante sur la facture finale des consommateurs :

  • Un ménage français moyen, qui payait 927 € TTC par an d’électricité, paiera désormais 1081 € TTC par an ;
  • Une hausse de 153 €, soit 16,52%.

En somme, l'augmentation de tarif dépendra du niveau de consommation des ménages. Les petits consommateurs ne connaîtront que 10% d’augmentation en moyenne, tandis que les plus gros consommateurs, qui concentrent leurs besoins durant les heures pleines, subiront plutôt une hausse de la facture annuelle de l’ordre de 20%.

Les offres EJP/Tempo prennent l’avantage

L’impact de la hausse des prix de l’électricité dépend donc de la puissance du compteur, de la consommation, mais également de l’option souscrite. En effet, pour les offres proposant une “auto-régulation” de ses consommations d’électricité, la hausse des prix s’avère moins élevée.

C’est notamment le cas de l’offre Tempo, qui permet aux consommateurs de décaler leur consommation d’électricité durant les journées les plus avantageuses en termes de prix. Soit, celles durant lesquelles la consommation nationale d’électricité s’avère moins élevée.

L’offre tempo propose de réguler quotidiennement ses besoins en électricité à partir d’un code couleur précis. L’année est divisée selon trois tarifs différents, représentant les journées à faible consommation électrique, les journées “neutres” et enfin les journées qui subissent des pics de consommation. Chaque journée dispose d’heures creuses et d’heures pleines.

  • Les jours bleus : Ce sont les jours les plus avantageux sur le plan financier. Ils représentent 300 jours par an. En comparaison du Tarif bleu d’EDF, le prix des heures pleines est environ 30% moins élevé. Celui des heures creuses offre une réduction de 41% par rapport au tarif réglementé de vente.
  • Les jours blancs : Les jours blancs, au nombre de 43 par an, sont assez neutres et observent des tarifs proches du tarif réglementé de vente. Ils offrent tout de même des prix plus avantageux : moins 10% en heures pleines et moins 24% en heures creuses.
  • Les jours rouges : Les jours rouges sont les plus coûteux. Au nombre de 22, ils présentent des tarifs très élevés. Le prix du kWh n’est annoncé que la veille des journées rouges.

Les tarifs de l’électricité ont également augmenté sur l’offre Tempo, mais dans une proportion plus faible que le Tarif Bleu classique. À titre d’exemple, en 2022, le prix du kWh en heures creuses lors des jours bleus était de 8,62 cts € TTC. Au 1er février ce tarif passe ainsi à 9,70 cts € TTC le kWh, soit une hausse de 11,13% au lieu des 15% sur les heures creuses du Tarif Bleu. Sur les jours blancs, les heures creuses sont désormais proposées au tarif de 11,40 cts € TTC le kWh contre 11, 12 cts € TTC le kWh en 2022, soit une hausse de 2,46 %.

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option tempo TTC
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€/an) Prix en €/kWh - Jour Bleu Heures Creuses Prix en €/kWh - Jour Bleu Heures Pleines Prix en €/kWh - Jour Blanc Heures Creuses Prix en €/kWh - Jour Blanc Heures Pleines Prix en €/kWh - Jour Rouge Heures Creuses Prix en €/kWh - Jour Rouge Heures Pleines
6 kVA 155.52 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
9 kVA 193.92 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
12 kVA 233.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
15 kVA 269.4 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
18 kVA 305.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
30 kVA 459.48 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
36 kVA 533.04 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/07/2024

Chaque tarif propose une hausse variable, mais à l’échelle d’une année de consommation, un abonné à l’offre Tempo connaîtra un niveau d'inflation de 4% en moyenne, selon nos calculs. Toutefois, cette hausse contrôlée ne dépend que du suivi scrupuleux des heures pleines et creuses ainsi que des jours les plus avantageux.

De son côté, l’offre EJP est également plus “épargnée” par la hausse des prix de l’électricité. Cette offre, qui n’est plus disponible à la souscription, conserve toutefois un certain nombre d’abonnés.

L’option EJP permet de bénéficier durant 343 jours par an d'un prix du kWh d'électricité réduit. En contrepartie, elle présente 22 jours dits “de pointe” proposant des tarifs très élevés. Les heures EJP sont comprises entre 7h00 à 1h00 du matin et ne sont communiquées que la veille de leur application.

Comme l’offre Tempo, les augmentations de prix sont plus contrôlées si l’on régule avec rigueur sa consommation d’électricité.

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option ejp TTC
Tarifs réglementés de l'électricité
Abonnement (€/an) Prix en €/kWh - Heures Normales Prix en €/kWh - Pointe mobile
9 kVA 189.6 € 0.1758 € 1.5197 €
12 kVA 225.12 € 0.1758 € 1.5197 €
15 kVA 261.36 € 0.1758 € 1.5197 €
18 kVA 296.52 € 0.1758 € 1.5197 €
36 kVA 517.56 € 0.1758 € 1.5197 €

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 15/07/2024

Comme pour les autres options, le changement pour EJP révèle une plus grande différenciation entre les jours EJP/rouges (+56%) et les jours normaux (+1,8%). L’impact sur un client moyen pourrait ainsi être de l’ordre de +16,7%. Toutefois, pour les ménages les plus soucieux de leurs consommations au cours des jours EJP, il est possible de bénéficier durant 343 jours d'une augmentation de l'ordre de "seulement" 1,8% environ.

En résumé, la hausse des prix de l’électricité en vigueur depuis le 1er février ne pénalisera pas tous les consommateurs français de la même façon. En revanche, elle devrait avantager les plus petits consommateurs d’électricité, ceux qui privilégient les heures creuses aux heures pleines ou encore les adhérents à l’option Tempo ou EJP.

À l’inverse, les plus gros consommateurs d'électricité devraient pâtir plus lourdement de cette hausse. Une évolution en adéquation avec les appels gouvernementaux à la sobriété énergétique et à la stabilité du réseau électrique français en période de forte demande.

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus