Gaz : accord pour financer un gazoduc et mettre fin à l'isolement énergétique des pays baltes

Les pays baltes franchiront bientôt le pas de l'indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Un accord financier signé jeudi dernier à Bruxelles permettra le financement d'un gazoduc reliant la Pologne à la Lituanie.

Ewa Kopacz

Ewa Kopacz, Première ministre polonaise

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker n'hésite pas à faire référence à la Russie en évoquant "la fin de la dépendance durable à un fournisseur unique". Pour lui, il s'agit d'un "moment historique".

La totalité du gaz des pays baltes (Lituanie, Lettonie et Estonie) est en effet importée de Russie. Un fournisseur unique, puissant, dont la représentation polonaise auprès de l'Union européenne n'hésite pas à critiquer sur Twitter "la politique abusive en matière de gaz, [...], à l'égard de ses partenaires des Etats baltes."

En Pologne, 40% de la consommation de gaz est satisfaite par des importations de Russie. La République sait bien qu'elle ne peut plus compter sur le gaz de schiste pour exploiter ses propres ressources, au regard du retrait des géants internationaux.

La Première ministre polonaise, Ewa Kopacz, s'est félicitée du renforcement de la "position de négociation [de la Pologne] en matière de fourniture de gaz". La Pologne poursuit par ailleurs la construction d'un terminal de gaz GNL dans le nord-ouest polonais, à Swinoujscie. La mise en exploitation de ce nouveau terminal d'une capacité qui pourra être portée à 7,5 milliards de m3 annuels devrait, à terme, permettre à la Pologne de choisir ses fournisseurs et de négocier ses prix dans une parfaite indépendance.

Nous renforçons notre position de négociation en matière de fourniture de gaz. Ewa Kopacz

Selon l'analyste Anastasios Giamouridis, "la prochaine étape sera de finaliser le processus de libéralisation, dont l’accès de tierces parties à des infrastructures essentielles comme pour le stockage ou la transmission vers le reste de la région, pour que les bénéfices de cette diversification de la fourniture de gaz pour la Lituanie soit plus facilement partagés avec la Lettonie et l’Estonie."

Mis à jour le