Menu

Fin des chaudières au fioul : quelles aides pour se débarrasser de sa chaudière au fioul ?

Le gouvernement prévoit de supprimer les chaudières au fioul à horizon 10 ans et souhaite développer une nouvelle prime à la conversion.

Le premier ministre Edouard Philippe a fait savoir qu'il souhaitait que la France renonce définitivement aux chaudières à fioul à horizon 10 ans. Pourtant, quatre millions de foyers se chauffent encore au fioul, notamment dans les zones rurales. Le gouvernement prévoit donc la mise en place d'une prime à la conversion pour les foyers souhaitant se défaire de leur chaudière. Si les professionnels du gaz souhaitent quant à eux se poser comme l'alternative la plus crédible, puisque 50% des logements chauffés au fioul se trouvent dans des lieux desservis en gaz naturel, le gaz propane s'impose également comme une solution simple et compétitive. 

Jusqu'à 3000€ pour se débarasser de sa chaudière au fioul

La volonté du premier ministre de supprimer les chaudières à fioul à horizon 10 ans s'accompagne de l'annonce du développement d'une prime à la conversion. L'aide aux ménages ayant des revenus très modestes souhaitant se débarrasser de leur chaudière pour changer leur équipement peut actuellement s'élever à 2 000 euros pour les ménages à revenus modestes et 3 000 euros pour les revenus très modestes (les plafonds de ressources applicables peuvent être consultés aux pages 8 et 9 de ce document en ligne). Des discussions sont actuellement en cours au sein du gouvernement afin de porter le montant maximal de la prime à 3 500 euros et d'élargir ses conditions d'attribution afin de l'étendre à tous les foyers utilisant ce type de chaudière.

Si l'on en croit Bernard Aulagne, le président de Coénove, cette mesure est «une bonne nouvelle pour la France dans la route tracée vers la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre et la décarbonation de l'énergie consommée dans le bâtiment ». Toutefois, il estime que pour bien ce faire il faudra que la prime à la conversion « intègre bien, comme c'était le cas jusqu'au 31 mars 2018 l'installation d'une chaudière gaz haute performance, qui permet de réaliser au moins 30% d'économie d'énergie ».

Passage au propane : l'alternative la plus évidente pour les consommateurs

Si les professionnels du gaz souhaitent tirer leur épingle du jeu, une solution encore plus évidente se distingue : le passage au gaz propane. Souvent moins coûteux que le fioul, le contrat de fourniture de propane est adaptable en fonction de chaque foyer au cas par cas. Les consommateurs concernés par la suppression des chaudières à fioul peuvent demander gratuitement un devis auprès de fournisseurs de propane tels que Antargaz.

La France s'est en outre engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75% d'ici 2050 par rapport au niveau de 2004. Remplacer le fioul par une énergie alternative permettra de contribuer à la tenue de cet objectif. En effet, d'après, Matthieu Lassalle, directeur de Primagaz « en choisissant le gaz propane, les Français peuvent déjà amorcer leur transition énergétique, et de vraies énergies renouvelables sont d'ores et déjà disponibles, telles que le biopropane qui, lui, émet près de six fois moins de CO2 que le fioul. »

Mise à jour le