Une baisse des TRV du gaz en juillet 2020 de 0,3%

Gaz
La baisse des tarifs réglementés du gaz cache une hausse à venir. Comment s'en prémunir ?

Suite à une annonce de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel d'Engie diminuera de 0,3 % au 1er juillet 2020. Après la baisse de 2,8% en juin, ce recul est à nouveau bienvenu pour les Français ! Toutefois, des hausses futures sont à prévoir...


Quelle évolution pour quel usage du gaz ?

Les TRV du gaz continuent à baisser pour le plus grand bonheur des consommateurs français. En effet, comme le fait savoir la CRE "depuis le 1er janvier 2019, ils ont baissé en tout de 25,5%". En juillet, la diminution de 0,3% en moyenne ne sera pas la même pour tous les foyers.

  • Selon la CRE, en fonction de l'usage fait du gaz, la baisse sera :
  • De 4,3% pour les clients utilisant le gaz seulement pour la cuisson ;
  • De 1,6% pour un double usage cuisson et eau chaude ;
  • Et de 0% pour les foyers chauffés au gaz.

Cette évolution très disparate est en fait artificielle. Elle correspond à l'introduction d'un terme de lissage dans le calcul du montant des TRV. En suivant simplement les coûts d'approvisionnement d'Engie, la diminution aurait du être de 5,1 %.

Pourquoi un lissage des prix du gaz ?

Du fait de l'épidémie de coronavirus, les prix du gaz sur les marchés de gros sont exceptionnellement bas. Cela va dans le sens du consommateur pour l'instant, mais il est fort probable que ceux-ci remontent à l'approche de l'hiver. Cette hausse au moment le plus froid de l'année serait alors très mal vécue par les usagers raccordés au gaz. C'est pourquoi, la CRE et le gouvernement ont décidé de lisser l’évolution des TRV entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

"La crise sanitaire a en effet entraîné une chute historique des prix du gaz naturel en Europe, ce qui pourrait se traduire par un rattrapage et donc une augmentation des prix en fin d’année. Le mécanisme de lissage limite les hausses tarifaires qui pourraient intervenir au dernier trimestre tout en respectant le principe de couverture des coûts d’Engie."
CRE, délibération du 24 juin 2020

Dès lors, les Français doivent déjà s'attendre à de futures augmentations de la facture de gaz tout le semestre à venir. Via le dispositif de lissage, la CRE prévoit :

  • +0,2% en août 2020 ;
  • +1,1% en septembre 2020 ;
  • +0,9% en octobre 2020 ;
  • +1,7% en novembre 2020 ;
  • +1,7% en décembre 2020 ;
  • +0,8% en janvier 2021 ;
  • +0,0% en février 2021.

Ces chiffres sont des moyennes et des prévisions. Ils sont évidemment susceptible d'évoluer.

TRV du gaz : comment anticiper les hausses à venir ?

Avec la baisse des températures en hiver, cette hausse n'est pas de bon augure pour les Français. Pour éviter de voir la facture de gaz s'emballer l'hiver prochain, le mieux est de souscrire une offre à tarif fixe plutôt qu'une offre à tarifs indexés. Ainsi, il sera plus facile de prévoir un budget gaz pour les périodes les plus froides.

De plus, afin de faire des économies d'énergie, les particuliers peuvent mettre en place de nombreux eco-gestes. En purgeant leur radiateurs, en évitant de mettre des objets dessus, en baissant la température d'un degré, il est possible de réduire la facture de chauffage.

Pour plus d'informations et souscrire à une offre à prix fixe, les consommateurs peuvent se tourner vers Selectra, comparateur n°1 d'énergie en France. Pour cela, il suffit d'appeler le 09 73 72 73 00 (appel non-surtaxé).

Mis à jour le