Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

L'efficacité énergétique en progression, malgré la baisse des prix du pétrole

L'économie mondiale devient de moins en moins énergivore proportionnellement à sa croissance, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié lundi, alors que se tient actuellement le Congrès mondial de l'énergie à Istanbul.

L'intensité énergétique, qui représente la quantité d'énergie consommée par unité de PIB, est en baisse de -1,8% en 2015, en forte amélioration par rapport à la moyenne des dix dernières années (-0,6%). Une tendance positive d'autant plus remarquable qu'elle s'inscrit dans un contexte de forte baisse des prix du pétrole et du gaz naturel, qui a traditionnellement pour effet de réduire l'intérêt des consommateurs pour les économies d'énergie.

En 2015, le monde a investi 221 milliards d'euros dans l'efficacité énergétique, en hausse 6% par rapport à l'année précédente. Grâce aux mesures déjà en place, les 29 pays membres de l'AIE ont pu réaliser en 2015 des économies d'énergie qui s'élèvent à l'équivalent de la consommation du Japon, selon le rapport.

Les efforts d'efficacité énergétique demeurent cependant inégaux selon les secteurs et les pays. "70% de la consommation énergétique mondiale ne fait l'objet d'aucune exigence de performance d'efficacité", note un cadre de l'AIE. Bonne surprise, la Chine, deuxième économie mondiale, se distingue avec une intensité énergétique en baisse de -5,6% en 2015, grâce une consommation en hausse de seulement +0,9% malgré une économie en croissance de +6,9%. Au total, la progression de l'efficacité énergétique devra encore s'accélérer pour pouvoir envisager à terme une économie mondiale alimentée uniquement par les énergies vertes, selon l'AIE.

Mise à jour le