Energie solaire : GreenYellow et Engie s'associent sur le marché des professionnels

Ensemble, GreenYellow et Engie souhaitent apporter des solutions d'énergie solaire aux professionnels.

Afin de proposer aux professionnels de réduire leur facture en matière d'énergie, GreenYellow, filiale énergie du groupe Casino, et Engie, surtout connu comme le fournisseur de gaz historique en France, vont s'allier en joint-venture. Leur solution : proposer des alternatives telles que l'énergie solaire aux entreprises et collectivités locales. 

Avoir la main sur sa production énergétique

Les négociations sont entamées. Engie Entreprises & Collectivités, numéro 1 de l'énergie solaire dans l'Hexagone et GreenYellow cherchent à associer leurs forces sur le marché des professionnels. Pour ce faire, ils comptent proposer aux entreprises, l'installation de panneaux solaires sur leurs toits afin de gagner en indépendance énergétique. L'idée est la suivante, comme le fait savoir Otmane Hajji, président de GreenYellow, « plutôt que de dépendre du réseau électrique classique comme le fait la très large majorité des entreprises, nous leur proposons de produire une partie de leur électricité en équipant leurs toits entre autres de panneaux solaires ».

D'ici à deux ans, nous prévoyons de solariser chaque jour un nouveau site en France. Caroline Flaissier, directrice générale d'Engie Entreprises et Collectivités.

Le marché apparait comme porteur au vu des chiffres annoncés par la filiale de Casino : « La France compte 20 000 km² de toitures (dont un tiers appartient à des professionnels). Rien qu'en couvrant 15 % de tous ces toits, on subviendrait aux besoins du pays ». Engie, qui partage le constat, souhaite garder sa place de leader. « D'ici à deux ans, nous prévoyons de solariser chaque jour un nouveau site en France » ambitionne Caroline Flaissier, directrice générale d'Engie Entreprises et Collectivités.

S'engager dans le développement durable en faisant des économies

Pour les entreprises et collectivités territoriales, le gain est double. Tout d'abord en termes d'économies ; en effet, comme le rappelle Otmane Hajji « 50 % du prix de l'électricité produite en réseau provient de son acheminement, de sa distribution et de ses taxes ». Ce dernier affirme d'ailleurs qu'avec les solutions proposées par les deux entreprises, environ 30 % des besoins de l'entreprise pourraient être ainsi couverts. Ainsi, l'autoproduction et l'autoconsommation seraient vecteurs d'une réduction considérable de la facture d'électricité des professionnels. Si l'on en croit Caroline Flaissier, ils « pourront réduire leur facture énergétique de 10 % à 25 % selon leur localisation et la surface équipée » par rapport aux tarifs en vigueur. Le groupe Casino peut en témoigner. Grâce aux actions menées par GreenYellow depuis 2007, Casino déclare avoir réduit sa facture énergétique française de 25 millions d'euros par an.

Les professionnels pourront réduire leur facture énergétique de 10 % à 25 % selon leur localisation et la surface équipée. Caroline Flaissier

Par ailleurs, l'acquisition de panneaux photovoltaïques peut être l'occasion pour les entreprises de s'engager dans la transition énergétique. Les thématiques liées au développement durable étant chaque jour plus importantes, en produisant elles-mêmes leur électricité, les sociétés sont à même de susciter des bénéfices que ce soit en matière de consommation énergétique mais aussi en termes d'image.

Pour pallier le frein lié au coût des équipements, estimé à 1 million d'euros par Mégawatt installé, la nouvelle société commune propose de supporter les coûts d'installation, d'exploitation et de maintenance moyennant un contrat de 20 à 25 ans. Pendant ce laps de temps, les deux entreprises s'engagent également à apporter un accompagnement sur les évolutions réglementaires en la matière. Par la suite, « à l'issue du contrat, l'entreprise peut devenir propriétaire de son installation pour un euro symbolique, à moins de signer un nouveau contrat avec nous » explique le président de GreenYellow.

Mise à jour le