Etats-Unis : ça sent le gaz pour Total !

L'homologue américain de la Commission de Régulation de l'Energie, la Federal Energy Regulatory Commission, soupçonne le groupe pétrolier français d'avoir manipulé les prix du gaz naturel dans le sud-ouest des Etats-Unis entre juin 2009 et juin 2012.


Erreur du marché du gaz en votre faveur ?

En cause ? Aaron Hall et Thérèse Nguyen, tous deux salariés de la société TGPNA, une filiale de Total, intervenus selon le régulateur américain à 38 reprises sur le marché du gaz naturel entre juin 2009 et juin 2012 afin "de faire évoluer des prix de marché indexés dans un sens qui profite aux positions afférentes de la société."

Le groupe français a immédiatement démenti ces soupçons, jugeant les accusations de la FERC infondées et se disant "convaincu" qu'aucune infraction n'avait été commise. Aucune information n'a encore été fournie sur la suite de la procédure.

Un contexte propice aux soupçons... Les accusations de la Ferc éclatent quelques jours après que le groupe allemand Volkswagen ait été accusé par les autorités américaines d'avoir falsifié un logiciel afin d'obtenir des résultats favorables lors de contrôles antipollution sur 11 millions de véhicules. Le mois dernier, le groupe BP était accusé par le juge administratif pour les mêmes opérations en 2008.

Quelle sanction encourue par Total en cas de condamnation ?

Le régulateur n'a pas évoqué l'éventuelle sanction qu'aurait à subir le groupe en cas de condamnation. Les précédents font mention de plusieurs millions d'euros pour ce type d'infraction (ndlr : le groupe BP s'est vu réclamer une amende de 44 millions d'euros pour abus de marché, appel a été fait de ce jugement).

Mis à jour le