Electricité : un approvisionnement garanti dans l'Hexagone pour l'été 2016

pylones matin

Alors que l'été arrive à grands pas, voilà une nouvelle qui devrait faire oublier le mauvais temps. La France ne devrait pas manquer d'électricité cet été, et ce même en cas d'épisode caniculaire ! Une annonce faite par le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) qui souligne par ailleurs une consommation de courant plus faible pendant les matchs de l'Euro 2016.


La garantie d'un équilibre consommation-production

Avec une consommation estivale stable par rapport à 2015, l’analyse prévisionnelle de RTE sur l’équilibre consommation-production durant l’été 2016 révèle que la France ne devrait pas manquer d’électricité, y compris en cas de canicule. Selon RTE, la consommation d'électricité, corrigée de l'aléa météorologique, devrait atteindre 131,5 térawattheures (TWh) de juin à septembre sous l'effet de la reprise de la croissance et des mesures liées à l'efficacité énergétique. Mais en soi, le gestionnaire du réseau de transport ne pointe pas de changement majeur par rapport à la même période l'année dernière (131,3 TWh).

L'approvisionnement électrique dans l'Hexagone devrait conserver une marge de sécurité supérieure à 9 000 mégawatts (MW), la garantie d'un été sans embûches ! "Même en cas de canicule sévère, la France conservera des marges de sûreté confortables de plus de 7 000 MW tout l'été et continuera d'exporter afin de contribuer à la sûreté d'alimentation électrique des pays européens", a souligné RTE. Les Français qui supportent difficilement la chaleur pourront donc avoir recours à la climatisation sans se soucier !

Des creux de consommation... même pendant l'Euro !

Tandis que la période hivernale se caractérise par des pointes de consommation, l’été est souvent marqué par des niveaux de consommation très bas. Cette année, ils pourraient même atteindre 30 000 MW les dimanches d’août aux alentours de 6h00 du matin, soit jusqu’à 20 000 MW d’écart avec les pointes de consommation hebdomadaires d’août. En quoi ces écarts posent-ils problème ? Ils peuvent nécessiter une modulation plus importante des moyens de production par RTE.

L'Euro 2016 sera électrique ou ne sera pas... Qui l'eût cru ? La consommation d'électricité sera plus faible pendant les principaux matchs de l'Euro 2016, soit moins de 3 700 MW en moyenne. Si les Français et les aficionados du football auront tous les yeux rivés sur les écrans de télévision, la demande en électricité sera moins élevée. RTE a anticipé les variations prévues pendant la compétition sportive : afin de contribuer à la sécurité électrique de l’événement, il a procédé au contrôle des lignes électriques à haute et très haute tension desservant les zones d’implantation des stades. De quoi rassurer les fans du ballon rond.

Le vent en poupe pour les énergies renouvelables !

Dernier point important mis en avant par RTE : le parc photovoltaïque devrait atteindre un record de production, avec 4 022 MW journaliers prévus en juillet vers 13h, soit l'équivalent de la pointe journalière de consommation. Les capacités de production de l'éolien dépasseront quant à elles les 10 700 MW, soit plus de 1 000 MW par rapport à 2015. L'été semble être placé sous le signe des énergies renouvelables et du vert !

Mis à jour le