EDF offre 2 milliards d'euros à Areva pour son activité réacteurs

Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, avait annoncé la semaine dernière qu'une offre très prochaine serait faite à Areva en vue de l'acquisition de sa division réacteurs, Areva NP. C'est chose faite depuis vendredi selon une source proche du groupe d'ingénierie nucléaire.


Une réponse aux demandes du ministre de l'Economie

Cela fait suite aux 4,8 milliards d'euros de pertes d'Areva enregistrées l'année dernière notamment consécutives à la catastrophe de Fukushima ayant affaibli le marché du nucléaire. Emmanuel Macron lançait il y a quelques semaines un appel aux deux groupes dont l'Etat reste le principal actionnaire, afin de remettre sur pied et réorganiser la filière nucléaire française. EDF y a répondu ce vendredi en proposant à Areva la somme de 2 milliards d'euros pour reprendre une partie de son activité réacteurs.

Une offre décevante pour Areva ?

C'est une offre inférieure aux prévisions des analystes. Selon Pierre Boucherny, analyste chez Kepler Cheuvreux, l'activité de réacteurs d'Areva pourrait valoir environ 4 milliards d'euros compte tenu de ses perspectives. De plus, une personne proche du dossier a précisé que l'énergéticien ne souhaite pas supporter le passif lié à la construction du réacteur EPR en Finlande.

Les besoins de financement d'Areva sont estimés à 7 milliards d'euros.

Engie également intéressée

Gérard Mestrallet annonçait également jeudi dernier qu'Engie (ex-GDF Suez) s'intéressait de près à certains actifs d'Areva et envisageait une participation dans ses services de maintenance. Une seconde offre pourrait donc suivre celle de son concurrent EDF dans les prochains jours.

Mis à jour le