Luko absorbe Coya et part à la conquête du marché européen

Luko absorbe Coya et part à la conquête du marché européen

Mis à jour le
min de lecture

Avec l’acquisition de la start-up allemande Coya fin janvier 2022, Luko continue d’avancer dans sa stratégie européenne et fait d’une pierre, deux coups. La star des assurtechs tricolore accélère son développement européen et, dans le même temps, s’apprête à obtenir le statut d’assureur en France. Objectif : 1 million de clients en Europe d’ici 2023.

Assurance logement Luko

L'assurance habitation Luko

Profitez de garanties essentielles sans surcoûts inutiles et d'un service client ultra-réactif, à partir de 3,30€ / mois. ⭐ Recommandé par ses clients 4,2/5.

Assurance logement Luko

Demandez un devis en ligne Luko

Couvrez votre logement avec une assurance habitation de Luko à partir de 4 € par mois pour un appartement et 11 € par mois pour une maison !

Avec Coya, Luko accélère son développement européen

Luko semble inarrêtable. Fin janvier 2022, l’entreprise française spécialisée dans l’assurance habitation en ligne a annoncé l’acquisition de l’assurtech allemande Coya, un choix décisif pour son avenir. Objectifs pour Luko : continuer de se déployer en Europe, proposer des produits toujours plus innovants tout en restant fidèle à son modèle économique transparent.

luko rachat Coya

En 2021, Luko franchissait un nouveau palier en France, enregistrant alors quelque 200 000 assurés. Désormais, elle compte 80 000 assurés supplémentaires et possède un portefeuille européen de plus de 300 000 clients. « Nous investissons énormément dans la technologie, et pour rentabiliser ces investissements, il faut être à l’échelle mondiale ou européenne », a expliqué Raphaël Vullierme, cofondateur de Luko. Et Coya ressemble à un bon placement, puisque la start-up berlinoise affichait une croissance de 300 % en 2021.

Assurances habitation, santé, NVEI (nouveaux véhicules électriques individuels), pour animaux domestiques et responsabilité civile : avec son offre solide, riche et qualitative, l’assurtech allemande créée en 2016 pourrait bien ouvrir de nouvelles portes à Luko. Elle lui donne à la fois la possibilité d’étendre son activité sur le marché outre-Rhin, mais aussi de développer de nouvelles solutions assurantielles et technologiques dans le futur.

Si ce n’était pas une finalité en soi, Luko avait également pour ambition de devenir un véritable assureur, et non simplement de continuer une activité de courtier. En absorbant Coya, qui en 2018 a obtenu l’agrément allemand auprès de la BaFin (équivalent de l’ACPR pour l’Allemagne), Luko va pouvoir accélérer la procédure pour l’autorisation auprès du régulateur français. Un coup de pouce non négligeable qui a sans doute motivé l’acquisition de Coya. « Nous allons pouvoir garder nos données pour nous, [...] aller plus vite pour lancer de nouveaux produits et faire évoluer nos garanties ; réduire nos frais d’intermédiation ; et faire sauter encore plus d’étapes dans la gestion de sinistres », a indiqué Raphaël Vullierme. Coya, rebaptisée Luko Insurance, sera la maison mère pour l’ensemble des filiales européennes de l’assureur.

Fin 2021, Luko avait dévoilé ses objectifs : devenir le premier néo-assureur européen et atteindre 1 million de clients en Europe d’ici 2023. Avec l’ouverture d’un bureau en Espagne l’an dernier et l’acquisition de Coya cette année, Luko se donne les moyens de ses ambitions.

Aucune information n’a été révélée concernant le montant de l’opération, qui doit être conclue à la fin du mois.

Luko : une assurtech française pleine d’ambitions

Assurance logement Luko

L'assurance habitation Luko

Profitez de garanties essentielles sans surcoûts inutiles et d'un service client ultra-réactif, à partir de 3,30€ / mois. ⭐ Recommandé par ses clients 4,2/5.

Assurance logement Luko

Demandez un devis en ligne Luko

Couvrez votre logement avec une assurance habitation de Luko à partir de 4 € par mois pour un appartement et 11 € par mois pour une maison !

Depuis sa création, Luko a su se distinguer de ses concurrents grâce à une offre digitale, simplifiée et transparente. Son catalogue français contient désormais trois types de protections : assurance habitation, assurance NVEI et assurance emprunteur. Son modèle économique équitable plait aux consommateurs : 30 % des primes lui reviennent, 70 % sont dédiés à la gestion de sinistres, et le reste (quand reste, il y a) va à des associations. On appelle cela le « giveback ». Ainsi, en 2021, Luko indique avoir reversé 102 000 euros aux associations choisies par ses assurés.

Mais, évidemment, c’est surtout son offre d’assurance habitation s’appuyant sur l’intelligence artificielle qui lui a permis de s’imposer de manière durable auprès des consommateurs. Luko est un ovni dans le paysage vieillissant de l’assurance française, et ses produits viennent répondre aux besoins et aux attentes des assurés contemporains.

alt
Une assurance habitation connectée et intelligente ? C’est exactement ce que développe Luko.

Grâce à l’innovation, Luko continue de repenser et de réinventer la prévention et la gestion de sinistres, le service client. En somme, notre rapport aux protections du quotidien. L’assurtech propose notamment quatre boîtiers connectés avec son assurance habitation, à la fois dédiés à la sécurité et au suivi de la consommation énergétique du logement. De nombreuses prestations originales sont aussi disponibles, par exemple « Docteur House by Luko », un service de téléconsultation pour diagnostiquer son habitation ou encore un agrégateur d’annonces immobilières gratuit, accessible en ligne.

En seulement quatre ans, Luko a levé plus de 70 millions d’euros.

En 2019, Luko est devenue la première société d’assurance européenne certifiée B Corp, une certification remise aux entreprises pour saluer leur impact positif sur la société et sur l’environnement.

Partager cet article !