Plan d’action santé mentale 2021 : CNP Assurances renforce son soutien à la FAGE

FAGE x CNP Assurances : un plan d'action pour aider les étudiants en détresse

Œuvrant depuis longtemps en faveur de la santé publique, la Fondation CNP Assurances a décidé de renforcer son engagement aux côtés de la FAGE en soutenant son « Plan d’action santé mentale 2021 ». Alors que la détresse psychologique des étudiants est de plus en plus visible en France, des moyens concrets s’imposent.


  • En bref : Crise sanitaire : un plan d’action pour soutenir les étudiants en détresse psychologique
  • Depuis 1993, la Fondation CNP Assurances est engagée pour la santé publique. Elle épaule et initie des projets concrets destinés à accompagner les personnes qui en ont besoin  ;
  • Cela fait maintenant six ans que la Fondation CNP Assurances soutient la FAGE, une association œuvrant depuis plus de trente ans afin de réduire les inégalités entre les étudiants. L'enjeu ? Qu’ils disposent tous des mêmes opportunités de réussite ;
  • En France, en raison de la crise sanitaire et économique liée au Covid-19, les étudiants sont aujourd’hui dans une situation de détresse généralisée, notamment psychologique ;
  • Face à l'urgence, la FAGE a décidé de déployer un « Plan d’action santé mentale 2021 » ;
  • Ce dispositif est activement soutenu par la Fondation CNP Assurances qui, au mois de mars 2021, a fait un don exceptionnel de 50 000 euros à l’association ;
  • Avec cet argent, la FAGE pourra renforcer certaines de ses actions, mais également mettre de nouvelles initiatives en place pour aider les étudiants fragilisés par la crise.

Covid-19 : ce que la crise fait à la santé mentale des étudiants

Alors que la situation ne cesse de se dégrader, la question de la santé mentale des étudiants en pleine crise sanitaire et économique a fait son apparition dans les médias. Comment accompagner la jeunesse en souffrance ? Quels dispositifs mettre en place pour limiter l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leur vie, leur quotidien ?

Ces dernières semaines, les témoignages sur les réseaux sociaux se sont multipliés. Cette prise de parole est importante, non seulement car elle visibilise un véritable problème de société, mais également car elle participe à lever un tabou plus général autour de la santé mentale en France. Malgré des initiatives déployées par le gouvernement, beaucoup estiment que ce n’est pas assez face à l'ampleur de la détresse étudiante. Aujourd’hui, les bureaux d’aide psychologique universitaires – ou BAPU – sont saturés, rapporte le Bondy Blog.

CNP assurances

Finalement, il est tout naturel de questionner le rôle d'acteurs sociaux des assureurs dans cette situation, et certains entendent bien apporter leur aide sur le long terme. Au mois de mars 2021, la Fondation CNP Assurances a annoncé dans un communiqué de presse souhaiter poursuivre son engagement pour la protection de tous en participant financièrement au « Plan d'action santé mentale 2021 » de la Fédération des Associations Générales Étudiantes – ou FAGE. Le but ? Lutter « contre la précarité et le mal-être des étudiants » en cette période difficile.

La Fondation CNP Assurances, c’est quoi ?La Fondation CNP Assurances existe depuis 1993. Elle représente une véritable extension de l’activité de l’assureur dans ses missions, et s’engage régulièrement « en faveur de la santé publique ». Comment ? En promouvant, soutenant et initiant « toute action et tout projet d’intérêt général développé dans le champ de la santé », explique la page officielle.

La FAGE et CNP Assurances s’engagent pour les étudiants avec un plan d’action

Cela fait maintenant six ans que la Fondation CNP Assurances soutient activement la FAGE afin d’accompagner les étudiants et « réduire les inégalités sociales de santé ». La crise actuelle liée au Covid-19 n’a fait qu’accentuer les dites inégalités, participant à fragiliser une jeunesse qui, avant la pandémie, manifestait déjà sa douleur et ses difficultés.

Dans une enquête réalisée auprès de 100 000 étudiants publiée en janvier 2021, l’Observatoire de la vie étudiante – ou OVE – faisait un triste bilan de la situation. Sa présidente, Monique Ronzeau, expliquait au journal Le Monde que la crise sanitaire a « provoqué un coup d’arrêt brutal, qui aura des effets sur le long terme ». Avant la pandémie, 40 % des étudiants avaient une activité rémunérée, « mais ce modèle économique a été fortement chahuté par la crise », explique madame Ronzeau. « C’est là qu’est le terreau de la précarité », affirme-t-elle. Selon l’enquête, 30 % des étudiants interrogés (alors confinés) présentaient des signes de détresse psychologique, contre 20 % en 2016. À la fragilité économique s’est ajoutée une fragilité morale, lesquelles n’ont visiblement pas cessé de s’accentuer depuis le début de la pandémie.

C’est ainsi en urgence que le conseil d’administration de la Fondation CNP Assurances dit avoir voté ce « soutien exceptionnel » de 50 000 euros à la FAGE afin qu’elle puisse mettre en place son « Plan santé mentale 2021 ». Celui-ci « vise à répondre, immédiatement, et sur le moyen et long terme, aux besoins avérés de soutien psychologique des étudiants », est-il indiqué.

Comment ? En déployant des actions et moyens très concrets, que nous reprenons ici :

CNP Assurances
Face à la détresse économique et psychologique des étudiants en France, il est temps d'agir.
  • Mieux informer les étudiants sur les dispositifs qui leur sont déjà accessibles afin de les accompagner pour qu’ils prennent soin de leur santé mentale : services de santé universitaires, chèque psychologique, fil santé jeunes, etc. ;
  • Maintien du dispositif de téléconsultation psychologique mis en place par la FAGE et CNP Assurances, lequel permet aux étudiants de consulter un psychologue gratuitement ;
  • Évaluation des risques psychosociaux pour une meilleure prise en charge grâce à une étude effectuée auprès des responsables d’associations étudiantes ;
  • Formation du personnel de la FAGE à la prévention des risques psychosociaux et des bénévoles aux premiers secours en santé mentale – dit PSSM.

Ce plan d’action est déjà opérationnel, précise le communiqué, et permettra des « actions immédiates et efficaces de prévention […] avec notamment un repérage plus précis des jeunes en situation d'isolement ou présentant un syndrome dépressif ».

L’engagement de CNP Assurances pour les étudiantsLe « Plan d'action santé mentale 2021 » s’ajoute à d’autres dispositifs soutenus par la Fondation CNP Assurances aux côtés de la FAGE, notamment le développement d’épiceries solidaires – dites AGORAé – destinées aux étudiants en situation de précarité. En avril 2020, face à la pandémie de Covid-19 et son impact sur les étudiants, CNP Assurances avait également renforcé son soutien à la FAGE en faisant un don exceptionnel de 100 000 euros.

Mis à jour le