La Chine détient le plus de brevets pour la 6G

Brevets 6G

Bien qu'il puisse paraître prématuré de parler de 6G alors que le déploiement de la 5G est encore à ses débuts, plus de 20 000 brevets ont déjà été déposés pour les technologies 6G. Des brevets qui concernent de nombreuses technologies fondamentales pour la 6ème génération de réseau mobile et dont la Chine détient plus de 40%.


La Chine mène la course dans le développement de la 6G

Depuis son arrivée en décembre 2020 en France, il est fort probable que vous êtes désormais quelque peu familier avec la 5G, la dernière génération de réseau mobile. Ce que vous savez peut-être moins, c'est que tandis que la 5G est encore en cours de déploiement, la course à la 6G est déjà lancée par plusieurs pays dans le monde. La 6G est ainsi estimée arriver aux alentours de 2030.

Une étude conjointe entre le Cyber Creative Institute basé à Tokyo et le quotidien japonais Nikkei révèle en effet que sur les 20 000 brevets déposés pour les technologies 6G (notamment pour les télécommunications, la technologie quantique, les stations de base et l'intelligence artificielle), le pays en pole position est la Chine avec 40,3% du total des brevets déposés. Elle est suivie des États-Unis (35,2%) et du Japon (9,9%).

L'Europe manque de peu le podium avec 8,9% des brevets déposés et la Corée du Sud complète le classement avec 4,2% de brevets pour la 6G. En Europe, ce sont les pays scandinaves qui ont déposé le plus de brevets 6G avec les marques Nokia et Ericsson alors qu'en Corée du Sud ce sont les marques Samsung et LG qui s'attaquent à la 6ème génération de réseau mobile selon Nikkei.

Les États-Unis et la Chine ne sont pas les seuls à se disputer la suprématie en matière de 6G. En Europe, le fabricant suédois d'équipements de télécommunications Ericsson et l'université d'Oulu en Finlande ont publié des livres blancs sur la 6G, et l'Union européenne a joué un rôle clé dans la normalisation, avec notamment la création d'un groupe de recherche par l'Institut européen des normes de télécommunications.

La 6G est encore un théâtre des affrontements stratégiques entre la Chine et les États-Unis

Dès 2019, le CEO de Huawei, Ren Zhengfei, avait déjà annoncé qu'une équipe de développement de l'entreprise était entièrement dédiée à la 6G. Le groupe chinois, bien que fortement impacté par la guerre commerciale engagée sous l'administration Trump, n'a cependant pas encore mordu la poussière. L'ancien numéro 1 mondial des ventes de smartphone détient aussi le plus grand nombre de brevets au monde pour la 5G (environ 12%).

En ayant pris la tête sur les brevets 6G, la Chine ne semble pas prête à jeter l'éponge face au pays de l'oncle Sam, "En novembre dernier, l'Université des sciences et technologies électroniques de Chine a lancé avec succès le premier satellite 6G au monde. Les experts avaient pensé que l'interdiction américaine compliquerait la tâche des entreprises chinoises pour construire des stations de base de nouvelle génération ou fabriquer des smartphones de pointe, mais la recherche fondamentale menée par le gouvernement du pays ne s'est pas essoufflée."

Aux États-Unis, de nombreuses compagnies se sont aussi lancées dans la course à la 6G. Les géants Google, Microsoft et Apple font ainsi partie tous les trois de la "Next G Alliance initiative" lancée en octobre 2020 pour assurer la domination américaine dans le développement et la mise en place de la 6G. La compagnie américaine IBM détient aussi une partie des brevets 6G du pays.

Au-delà de cette compétition mondiale pour dominer la prochaine génération de réseau mobile, que promet la 6G en termes d'avancées concrètes ? Difficile à dire alors que les avancées promises par la 5G en termes de voitures autonomes, de réalité virtuelle ou d'Internet des objets ne sont pas encore réellement présentes. Selon les différentes prévisions, la 6G pourrait être 10, voire même 100 fois plus rapides que la 5G en utilisant les fréquences térahertz situées entre 100GHz et 30THz.

La 6G pourrait aussi être le premier réseau mobile accessible aux quatre coins de la planète : en mer, dans les airs jusqu'aux déserts les plus reculés et potentiellement même dans l'espace.

Le prochain rendez-vous mondial pour la 6GToujours selon Nikkei, les groupes industriels et l'Union internationale des télécommunications, une agence des Nations Unies, devraient entamer les premières discussions sur la normalisation de la 6G en 2024. La Chine semble pour l'instant prendre l'avantage ce qui peut lui permettre d'avoir la main mise dans l'élaboration des règles de la 6ème génération mobile.

Mis à jour le
 

Bons plans Mobile

40Go 4,99€ Voir

60Go 9,95€ Voir

100Go 12,99€ Voir

200Go 15€    Voir
Disney+
Bon plan Séries Films
Profitez des films et séries de Disney+ pour 8,99€ !

Voir l'offre