Autoconsommation electrique photovoltaique : coûts, aides et rendement

Combien coûtent les panneaux solaires et quelles économies espérer sur sa facture ?

Produire son électricité et consommer mieux tout en ayant une baisse significative de sa facture d’électricité, telles sont les promesses de l’autoconsommation. Encadré par une loi depuis février 2017, ce mode de consommation s’ajoute à la loi sur la transition énergétique et ses nouvelles pratiques : chaque geste pour l’environnement compte.

Mais l’autoconsommation, qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Quelles sont les démarches à entreprendre et les installations à mettre en place ? Et comment obtenir des aides publiques ?

L’autoconsommation d’électricité : comment ça marche ?

Autoconsommation photovoltaïque : produire son électricité avec les rayons du soleil

L’autoconsommation électrique est la possibilité pour chaque particulier habitant une maison de produire sa propre énergie et de la consommer pour son usage domestique. L’énergie électrique produite est par la suite :

  • soit consommée en totalité par le particulier producteur ;
  • soit revendue à un fournisseur d’énergie à un prix d’achat qui dépend de l'installation.

panneau solaire

L’énergie produite provient de sources naturelles telles que le soleil, l’air, l’eau. Cependant, les panneaux photovoltaïques sont particulièrement prisés par les particuliers et encouragés par les pouvoirs publics (Cf. les aides financières plus bas dans l’article). Plutôt faciles à installer sur un toit ou dans un jardin, ils prennent relativement peu de place et s'intègrent bien dans le paysage. En outre, son rendement s'améliore avec le temps, les derniers modèles étant particulièrement productifs.

Adaptés pour l’autoconsommation, ils permettent au consommateur, d’une part de réduire sa facture d’énergie et d’autre part de consommer une énergie renouvelable. Le soleil produit une énergie « gratuite » non polluante - contrairement aux énergies fossiles - qu’il est nécessaire de capter pour la consommation du plus grand nombre.

Ainsi, chaque consommateur peut chauffer ou éclairer son habitation, utiliser ses divers appareils électriques en totale autonomie sans avoir recours au réseau national d’électricité. Toutefois en cas de production d’énergie insuffisante (la nuit ou lorsqu'il fait un mauvais temps), le réseau national d'électricité prendre automatiquement le relais. Le compteur électrique fait automatiquement la bascule et calcule les kilowattheures que vous consommez.

La demande de raccordement de ses panneaux solaires

Ces démarches sont un peu fastidieuses, certains fournisseurs et installateurs proposent un accompagnement (gratuit chez certains) à leurs clients.

  1. Faire une déclaration préalable d'installation de panneaux solaires à la mairie
  2. Faire la demande de raccordement sur le portail ENEDIS dédié en obtenant au préalable les informations suivantes :
    • Le plan de situation ;
    • Le plan de masse ;
    • Les numéros de section et de parcelle
    • Le mandat et l'autorisation d‘urbanisme ;
    • La surface de production ;
    • La technologie employée ;
    • La description des onduleurs ;
    • La puissance crête en intégration au bâti ;
    • Des photos de là où est prévue l’installation ;
    • Les emplacements du compteur et du disjoncteur ;
    • Le type de raccordement souhaité ;
    • La puissance souscrite du compteur et puissance maximale (en kVA) ;
    • Le numéro de PDL qui figure sur vos factures ;
    • Les coordonnées de l’interlocuteur technique (l’installateur) ;
    • Une copie de votre pièce d’identité.
  3. Une fois la demande accordée par ENEDIS, lui verser   € pour la mise en service de l'installation.
  4. Signer un contrat avec EDF Obligations d’Achat. Certains fournisseurs proposent une cessation de contrat pour acheter l'électricité de leurs clients - toujours au même tarif fixé par l'Etat.
  5. Vous pouvez consommer l'électricité de vos panneaux solaires et/ou la revendre.

Loi autoconsommation photovoltaïque 2017

Inscrite dans la loi sur la transition énergétique dès juillet 2016 par Ségolène Royal alors Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, le décret d’avril 2017 fixe la loi sur l’autoconsommation en France. A l’image des pays européens voisins – l’Allemagne en tête de file – la France veut faire décoller l’autoconsommation d’énergie de ses concitoyens.

Car jusqu’à présent, la France reste en retard sur ses voisins européens avec seulement 330 000 foyers équipés de panneaux solaires et seulement 15 000 foyers en autoconsommation électrique. Volonté des pouvoirs publics ou réelle prise de conscience des citoyens, l’autoconsommation a le vent en poupe et est amenée à se développer de plus en plus dans les années à venir.

Cette démarche est une réponse :

Autoconsommation photovoltaïque : avec ou sans revente ?

panneaux solaires sur un toit en tuiles

Le particulier a la possibilité de prendre part à la production d’énergies renouvelables en France, tout en étant acteur de sa propre consommation. Comment ? Tout simplement en devenant producteur d’énergie renouvelable en revendant l’énergie produite par ses panneaux solaires à un fournisseur d’énergie. Pour cela, deux possibilités existent : la revente totale de la production d’énergie ou l’autoconsommation avec vente du surplus si besoin.

Revente totale d’électricité

Le particulier revend la totalité de sa production d’énergie produite par son installation photovoltaïque à EDF ou à son fournisseur, selon un tarif d’achat fixé par les pouvoirs pubilcs – la Commission de Régulation de l’Energie.

  • Ces tarifs d’achat sont fixés tous les trimestres par décret - par l'Etat donc. Plusieurs tarifs existent, fonction de :
    • la puissance crête de l’installation (kWc) ;
    • et de son intégration au bâti (IAB).
  • Le contrat conclu avec EDF (ou votre fournisseur) est d’une durée de 20 ans. Le tarif est fixe pendant toute cette durée, son point de départ dépendant de la demande de raccordement au réseau.

Exemple : Un particulier équipé de panneaux solaires (puissance <3kW-crête) décide de revendre son électricité à son fournisseur d'électricité. Il fait une demande de raccordement au réseau le 10 avril 2017. Le tarif de revente applicable pendant 20 ans sera celui du 2ème trimestre 2017.

Exonérée d’impôt sur le revenu (mais pas de faire sa déclaration !), la revente totale d’électricité est considérée comme une activité professionnelle pour une installation ayant une puissance > 3 KW-crête.

Prix de vente de l’électricité photovoltaïque pour le 2eme trimestre 2017 :
Puissance de l'onduleur photovoltaïque Prix de vente de l'électricité photovoltaïque
installation ou égale à 3kWc 23.2 cts€/ kWh + prime si IAB
installation entre 3 et 9 kWc 20.4 cts€/ kWh + prime si IAB
installation entre 9 et 36 kWc 12,07 cts€/ kWh
installation entre 36 et 100 kWc 11,5 cts€/ kWh

IAB : intégration au bâti.

Baisse du prix d’achat de l'électricité photovoltaïque en France Depuis 2011, on observe une baisse constante du tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque – passant en moyenne de 58€cts/kWh à 20,4cts/kWh en 2017 pour une installation de 0-9kWc.

Autoconsommation d’électricité avec revente de surplus

Le particulier détenteur d’un équipement photovoltaïque consomme l’énergie produite pour son propre usage et revend le surplus à EDF - ou son fournisseur alternatif. Ainsi vous consommez votre propre production et injectez sur le réseau ce que vous produisez en trop, et le fournisseur vous rémunère pour cela à un prix déterminé par l'Etat lors de la signature du contat d'Obligation d'achat.

Et si ne produis pas assez ?Si vous consommez plus que vous ne produisez, votre fournisseur compense en vous fournissant l'électricité dont vous avez besoin et vous le facture au prix mentionné sur votre contrat de fourniture d'électricité. Notons que les compteurs Linky peuvent faire les bascules directement si la production est trop faible ou redevient suffisante, compter l'électricité produite et consommée et transmettre ces données à votre fournisseur. Si vous n'en disposez pas encore d'un, un deuxième dispositif de comptage peut vous être installé.

En plus des tarifs d’achat particulièrement avantageux vus au point précédent, cette démarche bénéficie d’une prime à l’investissement – l’Etat favorisant clairement l’autoconsommation des particuliers dans le cadre de la transition énergétique.

Cette prime investissement autoconsommation comprend différents niveaux tarifaires, en fonction de la puissance crête de l’installation. Elle est versée tous les ans sur 5 ans au producteur-consommateur d’énergie. Soit par exemple, 1200€ sur cinq ans pour une installation photovoltaïque 3kWc et 10000€ sur cinq ans pour une installation de 100 KWc - en plus du tarif d'achat !

Autoconsommation : tarifs d’achat + prime à l’investissement fixés par décret en 2017
Puissance de l'onduleur photovoltaïque Tarif d'achat + Prime d'investissement
installation ou égale à 3kWc 10 cts€/ kWh + prime de 400 €/kWc
installation entre 3 et 9 kWc 10 cts€/ kWh + prime de 300 €/kWc
installation entre 9 et 36 kWc 6 cts€/ kWh + prime de 200 €/kWc
installation entre 36 et 100 kWc 6 cts€/ kWh + prime de 100 €/kWc

Se renseigner auprès de son installateur en amontCertaines installations ne correspondent pas aux critères fixés par l'Etat ouvrant la possibilité de bénéficier de la prime d'installation et du tarif d'achat. Dans ce cas, la revente de l'électricité se fait sur la base des prix du marché, sous la forme de réductions sur la facture d'électricité.

Rentabilité de l'autoconsommation photovoltaique

Coût d’installation de panneaux photovoltaïques

Démocratisation des prix des panneaux photovoltaïques

panneau solaire toit pour autoconsommation

Les prix pour une installation photovoltaïque complète ont été divisés par 2 en l’espace de 5 ans. Toutefois - dans le cadre d’une autoconsommation sans avoir recours au réseau national d’électricité - le prix du type d’installation peut varier énormément selon différents facteurs :

  • Des besoins énergétiques ;
  • Du taux d’ensoleillement ;
  • De la région d’habitation (le Sud bénéficie souvent de plus de 300 jours de soleil/an !) ;
  • De l’intégration ou non au bâti (toiture ou mise en place sur un terrain..).

De plus, il faudra veiller à optimiser efficacement la consommation d’électricité produite pour sa propre consommation. Comme par exemple, prévoir des batteries pour le stockage, ainsi que des appareils connectés pour déterminer les heures d’utilisation des appareils électroménagers etc.

A titre d’exemple, en 2017 pour une installation de panneaux solaires < 3kWc - dans l’optique d’une revente de l’électricité - le prix est compris entre 10 000€ et 12 000€ en moyenne – contre 20 000 à 25 000€ il y a encore 5 ans.

Cependant, avec la prime d’investissement et la revente d’électricité, le prix d’une installation photovoltaïque est d'autant plus rapidement rentabilisé. Le consommateur a la possibilité par la suite de passer à l’autoconsommation exclusive et gagner ainsi en autonomie… Tout en allégeant sa facture d’électricité !

Quelle puissance kWc choisir pour son installation photovoltaïque ?

Exprimée en kilowatt-crête (kWc), la puissance d’un panneau solaire détermine son type d’utilisation : taux d’ensoleillement de 1000 W de lumière/m², température de 25°c, orientation des panneaux.

Cependant pour les particuliers, ce n’est pas le fait d’habiter dans le sud de la France et de bénéficier d’un ensoleillement pendant au moins 300 jours/an qui va déterminer la puissance et donc le type d’installation photovoltaïque choisie; mais plutôt des considérations économiques :

  • Le budget des consommateurs est limité ;
  • Le taux de TVA passe de 10% à 20% à partir du seuil des 3kWc ;
  • Aussi pour une puissance supérieure à 3kWc, les revenus dégagés par la revente d’électricité sont considérés comme des revenus professionnels.

L’accompagnement dans l’installation des panneaux

installateurs sur un toit

Cette démocratisation des prix des panneaux ne rime pas forcément avec une facilité d’installation.

Même si - à l’instar de kit de panneaux solaires qui pullulent via internet - il est tentant de se passer d’un installateur agréé, nous parlons ici de courant électrique et de réseau de raccordement s’y afférant. Quelques principes de précaution s’imposent pour une utilisation sereine et en toute sécurité. Il est donc judicieux de faire appel à un installateur de panneaux solaires agréé et de bénéficier de son accompagnement complet.

A l’image d’Ilek – un petit nouveau sur le marché des fournisseurs d’énergie alternatifs – qui propose une offre d’autoconsommation électrique avec installation de panneaux solaires via un artisan local. Un simulateur en ligne permet d’estimer le devis de l’installation ainsi que le choix de la puissance en fonction de ses besoins. De plus, Ilek prend en charge l’ensemble des démarches administratives – auprès notamment de la mairie ainsi qu’ENEDIS en cas de raccordement.

Le choix d’un fournisseur d’électricité alternatif

A côté de l'offre d'autoconsommation d’Ilek que l’on vient d’évoquer et qui est probablement le plus pratique du marché en 2017 avec son service d'estimation en ligne, d’autres fournisseurs d’énergie propose des offres de services d’autoconsommation.

Fournisseur d'énergie Offre de service d'autoconsommation
EDF MON SOLEIL ET MOI Accompagnement dans le choix de panneaux solaires
Mise en place par un artisan agréé
Prise en charge des démarches administratives
Possibilité de stocker son énergie pour une utilisation différée (en option).
ENGIE MY POWER Prestation portant sur 17m² de panneaux solaires
Prise en charge des démarches administratives
Mise en place d’un gestionnaire d’énergie photovoltaïque qui permet le stockage et une utilisation différée de l’énergie
EKWATEUR Fournisseur d’énergie renouvelable à 100% pour l’électricité et part de biométhane
Pose par un installateur faisant parti de son réseau d’installateurs agréés locaux
Se soustrait à EDF pour la revente de l'électricité.
ENERCOOP Fournisseur d’énergie renouvelable à 100% pour l’électricité issue de source éolienne, photovoltaïque et hydraulique
Propose une offre d'autoconsommation avec un kit comprenant les onduleurs et les panneaux photovoltaïques ainsi que des ballons d'eau chaude pour le délestage
Offre la possibilité à ses clients de suivre en temps quasi réel leur production et consommation d'électricité via une application sur smartphone et tablette.
Mise à jour le