L'énergie solaire française à la traîne, Plan de sobriété pour les collèges et lycées, Télétravail, bon ou mauvais plan ?

23/09/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Le gouvernement espagnol a annoncé jeudi avoir augmenté d’environ un cinquième la capacité de livraison de gaz de l’Espagne vers la France, grâce à une série de travaux réalisés sur le pipeline qui relie Irún à Hendaye. L’Espagne devrait pouvoir exporter 275 GWh/jour de gaz vers la France. La ministre de la Transition écologique espagnole, Teresa Ribera, a par ailleurs déclaré que l’Espagne pourrait ainsi fournir à l’Hexagone “l’équivalent de 6 % de sa consommation annuelle en gaz”.
  • “Une victoire “historique” : un groupe aborigène en Australie a remporté mercredi un procès contre la compagnie pétrolière Santos qui se verra révoquer l’autorisation de forer dans la Mer de Timor”.

🐓 En France

  • Lors de sa visite à Saint Nazaire, Emmanuel Macron s’est adressé aux petites et moyennes entreprises, de façon catégorique, il a appelé celles-ci à ne pas signer les contrats qu’on leur propose. En effet, le chef de l'Etat les a enjoint à attendre avant de signer des contrats à des prix élevés, appelant au préalable Bruxelles à céder à la France la possibilité de mettre en œuvre “au moins ce qu'ont obtenu les Espagnols”, à savoir un plafond dans le prix du gaz utilisé pour produire de l'électricité.
  • Ce mercredi 21 septembre, Laurent Wauquiez, le président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé le plan de sobriété énergétique dans les lycées de la région. 80 millions d’euros sont mis sur la table. L’objectif ? “Réduire de 30 % la consommation d’énergie et les émissions de CO2.” Ce nouveau plan sera doté de 80 millions d’euros : 60 millions pour les lycées publics et 20 millions pour les lycées privés.
  • Si l’idée de démocratiser de nouveau le télétravail en vue d’économiser l’énergie a été évoquée à plusieurs reprises depuis la rentrée, le gestionnaire de réseau RTE rappelle toutefois qu’aucune étude récente sur le sujet n’a pour l’heure prouvé l’efficacité de la mesure. Si des économies peuvent de toute évidence être réalisées sur le carburant, des doutes subsistent sur le gaz et l’électricité.
  • “À la suite d’un article de “Sud Ouest” publié mardi 20 septembre révélant le montant de ces hausses, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) n’a pas tardé à réagir. Ce jeudi 22 septembre, Emmanuelle Wargon, la présidente de l’instance, a annoncé sur son compte Twitter avoir “pris contact avec Gaz de Bordeaux⁩ pour qu’ils proposent une meilleure offre grand public, permettant de pleinement bénéficier du bouclier tarifaire””

📈 Conso

  • L’Union française de l’électricité (UFE) publie ses propositions de “mesures chocs de la filière électrique pour la maîtrise des consommations et des factures énergétiques des ménages” en vue d’atteindre la sobriété énergétique. Parmi elles :
    - L’élargissement du CITE ;
    - L’installation d’un système global de pilotage par un professionnel du bâtiment ;
    - La création d’un Bonus à Ma Primerenov’ pour les chaudières et PAC ;
    - La généralisation des systèmes de pilotage pour le chauffage et la climatisation.

☀️ Energies renouvelables

  • Selon l’IRENA, le développement des EnR a permis la création de 700 000 emplois dans le monde en 2021. Le nombre d’emplois dans le secteur a atteint 12,7M contre 7,28M en 2012.
  • En France, moins de 3% de l’électricité est produite grâce au soleil. La puissance installée est de 14 GW. Il faudrait la multiplier par 7 pour atteindre l’objectif fixé par Emmanuel Macron d’ici 2050.
  • Malgré les puissantes vagues de chaleur qui ont frappé la Californie au début du mois, le réseau est parvenu à résister, notamment grâce à l'installation exponentielle de batteries géantes, capables de stocker l'énergie solaire. “Grâce à elles, l'entreprise a pu stocker l'énergie solaire produite en journée et la redistribuer en soirée pour "combler le trou entre 16-17H00 et 22H00", lorsque la chute de l'offre photovoltaïque au coucher du soleil et la demande record de climatisation risquaient de provoquer un effondrement du réseau électrique”.
Mis à jour le