Des factures moins élevées pour les riverains d'une installation EnR, la production d'hydroélectricité française au plus mal, cap sur une hausse des CEE

16/08/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Pour la Suisse, la situation est grave. “Pourquoi avons-nous un problème aujourd'hui ? Parce que la Russie a fermé le robinet de gaz et que la Suisse est entièrement dépendante de l'étranger pour ce type d'énergie”, a déclaré la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Face à cette situation de crise et, avec peu de capacités de stockage à sa disposition, le pays négocie des accords dits de “solidarité” avec l'Allemagne et l'Italie, qui ont durci leur loi sur l'exportation du gaz.
  • “La Hongrie, membre de l'Union européenne, a annoncé samedi 13 août que la Russie a commencé à lui livrer plus de gaz naturel que prévu dans leurs précédents accords commerciaux, après une visite de son ministre des Affaires étrangères à Moscou en juillet [...] Jusqu'à fin août, un volume supplémentaire quotidien de 2,6 millions de mètres cubes par jour arrivera du Sud via le gazoduc Turkstream”.
  • Alors que le Luxembourg a déjà connu plusieurs hausses successives au cours de ces derniers mois, la situation ne risque pas de s’arranger à la rentrée. C’est en tout cas l’avis de bon nombre de professionnels du secteur. Selon le fournisseur Enovos, “On peut s’attendre à des hausses autour de 80 %”. Chez SUDenergie, on table sur une progression de 80 voire 90 % des prix du gaz avant l’hiver.
  • Vendredi 12 août, le ministre de l’Économie allemand a annoncé que le pays allait baisser le chauffage dans ses bâtiments publics. Celui-ci ne pourra donc pas dépasser les 19 degrés.
  • “Salzgitter AG, le deuxième plus grand aciériste allemand, est en pourparlers avec les régulateurs afin d'être exempté d'un éventuel rationnement du gaz, affirmant que sa production est vitale pour les plans de sécurité énergétique de l'Allemagne et le chauffage des villes”.
  • Toujours en Allemagne, la facture d’énergie devrait bientôt grimper en flèche. “À partir du 1er octobre, les importateurs pourront prélever 2,4 centimes de plus par KWh de gaz auprès des entreprises et des particuliers, a annoncé lundi l'organisation des gestionnaires de réseau Trading Hub Europe (THE)”.

🐓 En France

  • Le 27 juillet dernier, le Sénat publiait un rapport à propos des conséquences de la crise énergétique sur les finances des collectivités locales. Il propose également des leviers d’action en vue de pallier à cette situation, parmi lesquels :
    - Augmenter la dotation globale de fonctionnement (DGF), actuellement de 26 milliards d’euros ;
    - Mettre en place un bouclier tarifaire pour toutes les collectivités qui le souhaitent, indépendamment de leur taille ;
    - Augmenter le plafond de l’ARENH à 160 TWh par an ;
    - Anticiper les achats d’énergie une ou deux années à l'avance, acheter au bon moment et mutualiser leurs achats ;
    - Développer les énergies renouvelables ;
    - Opter pour la sobriété énergétique : identifier les bâtiments les plus énergivores et renforcer les crédits de l'État dédiés à la rénovation thermique des bâtiments locaux.

☀️ Energies renouvelables

  • Ce vendredi 12 août 2022, le gouvernement Borne a envoyé aux acteurs du secteur des EnR un projet de loi visant à accélérer la production énergétique renouvelable française. Ce projet, qui contient vingt articles, “prévoit de simplifier les démarches administratives des développeurs d’énergie renouvelable et de limiter les recours possibles des opposants à ces projets”, mais également de proposer un tarif réduit de l’électricité produite par les installations solaires ou éoliennes aux riverains, afin de compenser une éventuelle gêne occasionnée.
  • La production d’hydroéléctricité française est au plus mal. En effet, selon EDF, au 11 août 2022, les réservoirs exploités par l’énergéticien atteignent un taux de remplissage de “64,4%, soit 15 points en-dessous de la moyenne historique”. “La production hydraulique en France s’élève à 18,9 TWh à fin juin, en baisse de 5,7 TWh par rapport au premier semestre 2021 (-23,1% par rapport au premier semestre 2021)”.

💡 Autres

  • “Le niveau d’obligation de certificats d'économies d'énergie (CEE) va être rehaussé de 25 %, a décidé la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Il atteindra pour la période 2022-2025 les 3 100 térawattheures cumulés (TWhc) à réaliser, contre les 2 500 TWhc prévus en premier lieu”.
Mis à jour le