Hausse de 120 euros sur les factures d'énergie, Vers des délestages tournants, Les microbes : une énergie d'avenir

01/09/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Le gouvernement autrichien décide de venir en aide au principal fournisseur d’électricité du pays, Wien Energie, victime de la flambée des prix. Celui-ci lui accorde un prêt d’un montant de 2Mds€, afin d’accompagner le fournisseur dans la crise de l’énergie. Il s’agit d’une “mesure d’urgence exceptionnelle” destinée à “garantir la solvabilité” de l’entreprise et l’approvisionnement de ses deux millions de clients.
  • Engie et le gouvernement belge seraient sur le point de conclure un accord sur la prolongation de la durée de vie des deux réacteurs nucléaires de Doel 4 et Tihange 3.
  • L’UNIDEN, qui représente les industries fortement consommatrices d’énergie actives en France a proposé mercredi cinq mesures pour réformer le marché européen de l'énergie :
    - Déplafonnement du prix spot de l’électricité ;
    - Plafond européen sur le gaz ;
    - Tarifs d’adaptation à la crise possible pour les Etats membres ;
    - Favoriser les contrats d’approvisionnement à long terme ;
    - Conception d’un marché hybride de la fourniture de l’électricité.

🐓 En France

  • À compter de ce jeudi 1er septembre, Gazprom met un terme à ses livraisons de gaz à destination du groupe français Engie et ce “jusqu’à la réception en intégralité des sommes financières dues pour les livraisons”.
  • Dans une interview accordée aux Echos, Bruno Le Maire estime que “sans le bouclier tarifaire, l’augmentation des tarifs du gaz et de l’électricité serait d’au moins 100 % l’année prochaine ! Soit une hausse de 120 euros en moyenne par mois et par ménage” mais précise toutefois que s’il y “aura [bien] une hausse des prix de l’énergie début 2023, [celle-ci] sera contenue et raisonnable par rapport à ce scénario du pire”.
  • Face au risque de pénurie d'électricité cet hiver, Elisabeth Borne a évoqué la possibilité de mettre en place un "délestage tournant" d'électricité pour cet hiver. Ce mardi 30 août, la cheffe de l’Etat a donc suggéré de “passer à une logique dite de délestage, où l’on suspend l'approvisionnement en électricité parce qu'on met en danger le système énergétique”.
  • La Présidente de la CRE, Emmanuelle Wargon s’est exprimée sur le plateau d’LCI à propos de la fin des livraisons de Gazprom auprès d’Engie, afin de calmer les éventuelles inquiétudes : “On continue à diversifier. On achète du gaz à d'autres pays comme la Norvège, l'Algérie. On achète aussi du gaz naturel liquéfié un peu partout. Avec tout ça, on n'est pas trop inquiet”.

☀️ Energies renouvelables

  • Selon l’étude de More in Common sur le marché français des énergies renouvelables, 62% des sondés estiment que le gouvernement a été trop lent à investir dans les énergies renouvelables, tandis que 54% pensent qu’il s’agit d’une clé pour mettre fin à la crise actuelle. De plus, 76% disent avoir une opinion positive sur l’éolien (91% des moins de 35 ans) et 85% des habitants visant à moins de 5 km d’un parc se disent très favorables aux éoliennes.
  • Ce mardi, l’Arabie saoudite vient d’approuver un accord avec le Maroc afin d’instaurer un nouveau protocole entre les deux pays, dans le domaine des énergies renouvelables. Celui-ci “vise à développer la coopération et l’échange d’informations et d’expériences dans les politiques, les réglementations législatives, les études préliminaires et les mécanismes de proposition de projets liés au secteur des industries dans le domaine des énergies renouvelables et le développement de leurs projets”.

👾 Insolite

  • Et si nous produisions de l’énergie grâce à nos microbes 🦠 ? À l’heure où la question de la diversification des sources d’énergie est sur toutes les lèvres, plusieurs équipes internationales et françaises travaillent au développement de nouveaux dispositifs, parmi lesquels la “pile microbienne”, ou “pile à bactérie”, qui utilise des bactéries pour dégrader des composés organiques et récolter un courant électrique. Ce 1er septembre, 20 minutes étoffe son dossier “énergie renouvelable” en publiant l’analyse de Paule Salvin, maîtresse de Conférences et spécialiste des biofilms électro-actifs issus des zones humides à l’Université des Antilles, initialement rédigée pour The Conversation.
Mis à jour le