TotalEnergies offre un rabais de 100 euros par mégawattheure aux TPE

Aides aux TPE par TotalEnergies

Début janvier, le gouvernement s'était engagé à contenir à 280 euros par MWh la facture d'électricité des TPE, en proie à la hausse des prix de l’énergie. Pour participer à cette initiative, le fournisseur hexagonal TotalEnergies va instaurer un rabais de 100 euros par mégawattheure (MWh) sur les factures des très petites entreprises.


280 euros par mégawattheure (MWh) pour les TPE

Le 6 janvier dernier - à l’issue d’une longue réunion avec les fournisseurs d’énergie - le Gouvernement s’est engagé à contenir à 280 euros par mégawattheure (MWh) la facture d'électricité des très petites entreprises (TPE) pour 2023. L’objectif : protéger celles qui ont renouvelé leur contrat de fourniture d'électricité à partir du second semestre 2022 et qui ne bénéficient pas du tarif de vente réglementé. Soit 600 000 TPE, sur les 2,1 millions que compte la France.

Pour bénéficier de ce tarif garanti, il convient pour les entrepreneurs de récupérer un formulaire sur le site des impôts ou celui de leur fournisseur d'énergie, et de cocher deux cases, afin de signaler d'une part qu'ils dirigent bien une TPE (moins de dix salariés et moins de deux millions d'euros de chiffre d'affaires) et d'autre part, qu'ils souhaitent bénéficier de cette nouvelle aide, ouverte jusqu'au 31 décembre 2023.

Les TPE doivent se signaler au plus vite auprès de leurs fournisseurs en renvoyant une attestation qu'ils devraient recevoir par mail, par courrier ou retrouver sur l'espace professionnel du site impots.gouv.fr.

Agnès Pannier-Runacher Ministre de la Transition énergétique

Suite à cette annonce, aucune précision n’avait été apportée quant à l’effort financier consenti par l’État et/ou les fournisseurs d’électricité. Toutefois, Bruno Le Maire détaillait à ce titre qu’il était en train “de poursuivre les discussions sur le partage des coûts”. Des discussions qui semblent donc avoir porté leur fruit, puisque ce 23 janvier, TotalEnergies s’est prononcé quant à son engagement en faveur des TPE.

Un prix annuel moyen sur 2023 de 280 € HT le MWh

Le 23 janvier dernier, dans un communiqué de presse partagé sur son site Internet, le mastodonte français de l’électricité s’est prononcé quant à son implication dans le dispositif de plafonnement des prix destiné aux TPE :

À la suite des concertations engagées ces derniers jours par le Gouvernement, TotalEnergies Électricité et Gaz France confirme qu’elle mettra en place, au bénéfice de ses 22000 clients TPE (société de moins de 10 salariés avec un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros annuels), le dispositif prévu pour les TPE et y contribuera au travers d’un rabais de 100 € le mégawattheure (MWh) de façon à ce que les contrats de fourniture d’électricité signés au cours du second semestre 2022 soient ramenés à un prix annuel moyen sur 2023 de 280 € HT le MWh.

Un dispositif qui devrait être également étendu aux quelques 6000 PME clientes de TotalEnergies (société de moins de 250 salariés avec un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros annuel), ayant également signé leur contrat d’électricité au second semestre 2022. Elles bénéficieront ainsi également d’un MWh au prix de 280 € HT sur l’année 2023.

TPE et PME pourront également profiter, si elles le souhaitent, d’un “mécanisme de mensualisation des paiements afin de leur permettre de lisser leurs charges et ainsi faciliter leur gestion de trésorerie pendant l’hiver”. Enfin, le fournisseur annonce la publication d’une mise à jour prochaine de la grille tarifaire de son offre Horizon électricité 12 mois au prix annuel moyen de 280 € HT le MWh pour les nouveaux clients TPE et PME.

Des aides nombreuses mais méconnues

À ce jour, le gouvernement a mis en place un panel d’aides, afin de venir en aide aux petites et moyennes entreprises confrontées à la hausse sans précédent du montant de leurs factures d’électricité. On peut notamment compter sur :

  • Le bouclier tarifaire, pour les entreprises concernées ;
  • Le guichet d’aide au paiement des factures de gaz et d’électricité ;
  • L’amortisseur électricité ;
  • Le prix de l'électricité limité à 280 euros / MWh pour les TPE ;
  • Le report du paiement des impôts et cotisations sociales ;
  • L'étalement des factures d'énergie.

Des aides nombreuses, mais qui demeurent encore opaques pour nombre de professionnels. Début janvier, Elisabeth Borne regrettait notamment que “ces aides ne [soient] pas suffisamment connues”. De son côté, Bruno Le Maire regrettait un taux de demande particulièrement faible. “Nous avons à peine une cinquantaine de PME par jour qui viennent solliciter une aide à laquelle ils ont droit”.

Ce lundi, en marge de la manifestation ayant réuni des centaines de boulangers venus de toute la France, au départ de la place de la Nation, le Ministre de l'Économie et des Finances a par ailleurs tenu à rappeler la marche à suivre pour bénéficier d’un coup de pouce gouvernemental.

Mis à jour le