Transition énergétique : la première éolienne offshore française mise en service au large du Croisic

Eolienne offshore
La première éolienne offshore française a été mise en service mardi dernier au Croisic (Loir Atlantique).

C'est une première et un pas de plus vers la transition énergétique ! Au large des côtes de Loire-Atlantique (au Croisic), une éolienne offshore pourra alimenter en électricité verte l'équivalent d'une ville de 5000 habitants. Elle a été raccordée au réseau électrique mardi dernier. 


La France en retard sur l'éolien offshore

« Le raccordement du câble d’export électrique puis une ultime série de tests réalisés ces derniers jours ont permis à l’éolienne Floatgen (...) d’entrer définitivement en production », ont fait savoir cette semaine les parties prenantes ayant participé au projet de cette éolienne.

Pourtant, malgré cette mise en service, l'Hexagone n'en reste pas moins en retard sur les éoliennes en mer. Il en existe déjà 4000 dans les eaux européennes. Un appel d'offres devrait être lancé d'ici peu. C'est ce qu'avait promis François Hollande, alors encore à la tête de l'Etat. 

Une éolienne de taille moyenne

Avec son mât de 60 mètres de haut posé sur un socle de 36 mètres, cette éolienne demeure de taille relativement moyenne. Toutefois, elle est construite sur la base d'une technique& encore nouvelle. En effet, il s'agit d'une éolienne flottante, bénéficiant d'une turbine d'une puissance de deux mégawatts. Elle est reliée au fond de l'océan par des câbles en nylon. 

Il s'agit d'une expérimentation scientifique de l’Ecole centrale de Nantes SEM-REV et de sept autres partenaires publics et privés européens, comme Bouygues, l'Ademe, le Conseil régional des Pays de la Loire et l'Union européenne

Une éolienne qui annonce la mise en service d'autres structures similaires

Si l'on en croit les différents associés de ce projet, il s'agit du « le point de départ d’un déploiement en série d’éoliennes en mer et représente une opportunité unique [pour la France] de devenir leader mondial de l’éolien flottant». En effet, la France devrait pouvoir compter sur quatre nouveaux parcs d'ici quelques années, un en Bretagne et les autres dans le bassin méditerranéen.

Mis à jour le